Sport › Autres sports

SASMA: c’est fini!

Pour cette toute première édition du Salon des Sports du Mali, l’objectif était double. Il s’agissait d’une part, d’offrir un cadre d’échanges aux différents acteurs du Sport au Mali. Mais aussi de contribuer par la vulgarisation des différentes disciplines, à  la politique de promotion et du développement du sport. Du dimanche 15 au mardi 17 juin, associations sportives, promoteurs de salles de gym, équipementiers, artisans, journalistes ont fait étalage de leur savoir-faire, de leurs expériences, des acquis engrangés et ont réfléchi ensemble sur les perspectives pour le sport malien. Initié par le Comité syndical de la Direction Nationale des Sports et de l’Education physique (DNSEP), l’évènement a drainé un public de curieux mais aussi de sportifs avertis qui ont découvert des stands o๠informations et autres récompenses acquises dans les différentes disciplines les attendaient. Nombreux sont les visiteurs qui se sont dit par exemple surpris de découvrir qu’il existe au Mali une fédération de cricket. « Les gens ne sont pas venus en masse visiter le stand. Mais ceux qui sont passés étaient très intéressés de découvrir notre sport », témoigne Ichiakha Fofana,Directeur technique National de la Fédération malienne de Cricket (FEMACRICK). L’escrime, le canoà«-kayak, le cyclisme, la natation ont été entre autres les sports peu connus qui ont profité du salon pour mieux se faire connaà®tre au cours de ce salon. Les responsables des fédérations espèrent que cette initiative perdurera et permettra aux Maliens de plus s’intéresser au sport, dans tous ses états et pas seulement au football ou au basketball. Les équipementiers ne sont pas restés en marge et ont eux aussi exposés leurs produits. Les salles de sports quant à  elles ont déplacé leurs matériels afin que les visiteurs puissent s’exercer et pourquoi être touché du virus du fitness. Il n’y avait pas que des stands à  ce premier SASMA. Les organisateurs ont également créé des espaces afin que les acteurs puissent échanger sur des thèmes aussi divers que le dopage dans le sport malien,la fuite des jeunes talents, ou encore la problématique de la gestion des infrastructures sportives.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut