Société › Actualités Société

Fin de l’enquête onusienne sur les évènements de Gao

Ils ont été nommés le 13 février dernier par le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon « afin d’établir tous les faits autour de cette manifestation » qui a dégénéré à  Gao le 27 janvier 2015, faisant trois morts et plusieurs blessés. Durant huit jours, les experts onusiens ont rencontré les autorités maliennes ainsi que celles de la région de Gao, la police nationale et le service de la protection civile à  Gao, les responsables de la Minusma, le Cadre de concertation des notables de Gao, les associations qui ont organisé la manifestation du 27 janvier, les autorités hospitalières qui ont accueilli les victimes, des partis d’opposition et plusieurs autres interlocuteurs susceptibles d’aider à  faire la lumière sur ces évènements indique la mission onusienne au Mali. Ils se sont également entretenus avec les manifestants blessés durant ces évènements, et rendu visite aux familles endeuillées. Enquête suivie de sanctions Deux jours après les événements malheureux de Gao, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita y a effectué une visite inopinée o๠il promis une enquête et appelé les uns et les autres au calme. Une délégation de l’opposition malienne s’est aussi rendue le 2 février dans la cité des Askia pour demander une enquête impartiale suivie de sanctions. La société civile a organisé à  Bamako des meeting de soutien aux populations de Gao et exigé toute la lumière. Les experts Bacre Waly Ndiaye du Sénégal, Ralph Zacklin du Royaume-Uni et Mark Kroeker des à‰tats-Unis se rendront rendra à  New York pour présenter le rapport préliminaire au Secrétaire général des Nations Unies. Le rapport final est attendu fin mars 2015. Pour rappel, les populations de Gao ont organisé une marche le mardi 27 janvier contre la Minusma. Elles exigeaient le retrait du projet de zone temporaire de sécurité établi de façon exclusive entre la Minusma et la coordination des mouvements de l’Azawad, hostiles au gouvernement malien. Les forces de la Minusma ont tiré sur les manifestants. Bilan: trois personnes tuées et plus d’une dizaine de blessés.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut