Société › Actualités Société

Plainte contre la Minusma à Gao

Le 27 janvier dernier, les populations de Gao organisaient une marche contre la Minusma pour exiger le retrait du projet de zone temporaire de sécurité établi de façon exclusive entre la mission onusienne et la coordination des mouvements de l’Azawad, hostiles au gouvernement malien. Les forces de la Minusma ont tiré sur les manifestants faisant trois morts et plus d’une dizaine de blessés. Pour « établir tous les faits autour de cette manifestation », l’Onu a mandaté trois experts indépendants. Ces derniers ont rencontré les autorités maliennes ainsi que celles de la région de Gao, la police nationale et le service de la protection civile à  Gao, les responsables de la Minusma, le Cadre de concertation des notables de Gao, les associations qui ont organisé la manifestation, les autorités hospitalières qui ont accueilli les victimes, des partis d’opposition et plusieurs autres interlocuteurs susceptibles d’aider à  faire la lumière sur ces évènements. Ils se sont également entretenus avec les manifestants blessés durant ces évènements, et rendu visite aux familles endeuillées. En attendant les résultats officiels de ces enquêtes prévus pour la fin de ce mois, le cabinet d’avocat « Zahara Noor » de Me Maliki Ibrahim va déposer ce mardi, au nom des parents des victimes, une plainte avec constitution de partie civile contre le représentant spécial du SG de l’Onu, la hiérarchie militaire de la minusma à  Gao et les troupes de la Minusma de la localité. Selon certaines sources, les blessés s’apprêtent également dans les jours à  venir à  saisir le tribunal de Gao contre la Minusma.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut