› Politique

Gao: forte explosion et tirs entendus ce mardi

Les Casques bleus au Mali sont engagés dans une des missions de maintien de la paix les plus meurtrières des Nations Unies

La ville de Gao est en état d’alerte dans la nuit de 31 mai 2016. Deux personnes ont été tuées dans une attaque avant qu’une voiture piégée n’explose devant le camp de la MINUSMA

Ce mardi 31 mai, aux alentours de 20h45, la ville de Gao a été secouée par une violente explosion. Des témoins évoquent des tirs d’armes automatiques, d’autres parlent d’obus, toutes les déflagrations provenant du même secteur de la ville. Il s’agirait d’une attaque visant le camp abritant le contingent chinois de la MINUSMA aux environs du quartier Chateau-Extension. Des hélicoptères ont survolé la ville cette nuit du mardi au mercredi pour renforcer la surveillance aérienne. Selon les rapports préliminaires de la MINUSMA, un casque bleu été tué, trois casques bleus grièvement blessés et plus d’une dizaine des membres du personnel de la MINUSMA, dont des civils, ont été légèrement blessés et ont reçu le traitement médical requis. Les dégâts matériels sont en cours d’évaluation et les informations préliminaires indiquent que des conteneurs de logement du personnel ont été détruits.

Cette attaque au mortier ou à la roquette contre la MINUSMA a été suivie d’une autre attaque. Des tirs à l’arme légère ont été dirigés contre le batîment abritant des prestataires de service de l’agence de lutte anti-mines UNMAS. Deux agents de sécurité ont été tués tandis qu’une autre personne a été blessée. Selon le compte Télégram D’AQMI, la katiba Al-Mourabitoune de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar aurait revendiqué l’attaque.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut