Économie › Actualités Économie

Un Schéma Directeur Informatique pour évaluer la gouvernance économique

Dr Boubou Cissé, ministre de l'Economie et des Finances.

Promouvoir « une Gouvernance Electronique performante des Finances Publiques (E-GFP)» est la vision du Schéma Directeur Informatique (SDI) lancé ce jeudi 21 juillet à l’hôtel Radisson Blu par le ministre de l’Economie et des Finances, Boubou Cissé. En 2005 déjà, le ministère des Finances lançait un vaste programme de réforme et de modernisation de la Gestion des finances publiques à travers le Plan d’Action Gouvernemental pour l’Amélioration et la Modernisation de la Gestion des Finances Publiques (PAGAM/GFP), en vue de consolider et d’approfondir la réforme du système de gestion des finances publiques. Ce programme qui avait pour perspective d’évaluer la gouvernance économique et les projets de réduction de la pauvreté afin d’enclencher la relance économique et le développement durable est le résultat d’une suite logique qui a favorisé la mise en oeuvre du SDI.

Présenté comme le seul cadre de référence de l’informatisation intégrée de la gestion des finances publiques pour la période de 2015-2019, le SDI est le fruit d’un travail collaboratif fédéré par la Cellule d’Appui à l’Informatisation des Services Fiscaux et Financiers (CAISFF). Elle repose sur une vision globale du système d’information du département en charge de l’Economie et des Finances sur les nouvelles technologies de l’Information et de la Communication. Selon Mariam Touré, coordinatrice de la CAISFF  sa mise en oeuvre sous-tend l’évolution impérative du fonctionnement et des procédures des différents services du ministère.

Promotion des TIC. L’étude du SDI a intégré l’exigence de conformité avec tous les référentiels en vigueur au Mali, dans le domaine des TIC. Pour Boubou Cissé,  » les TIC doivent être une composante fondamentale de tout programme de développement socio-économique national, sectoriel ou local « . Concernant son département, le ministre assure que les TIC permettront d’augmenter les capacités de développement économique dans tous les secteurs d’activité de production et des services. Le portefeuille des projets contenus dans le SDI s’élève à 30 milliards de Fcfa sur quatre ans.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut