› Économie

Tabilf : À la recherche de « l’absolute beauty »

L’institut de beauté Tabilf, qui ne fait pas beaucoup parler de lui, est pourtant bien connu dans le monde de la beauté au Mali. À la tête de cette jeune structure qui s’est spécialisée dans les soins du corps, une jeune femme aussi ambitieuse que passionnée.

Diplômée en sciences politiques et en management au Canada et aux États-Unis, Mme Touré Naré Diallo est la promotrice de l’un des rares instituts de beauté bamakois. Tabilf est un espace chic et chaleureux, résolument d’inspiration américaine, lové au cœur d’une villa du quartier résidentiel de Badalabougou. « Tabilf » est la contraction de « Total Beauty I’m Looking For » qui signifie en français « la beauté absolue que je recherche », explique la promotrice. « Je n’ai pas fait d’études spécifiques à la beauté, mais c’est une passion datant de ma tendre enfance », affirme celle qui a ouvert sa société il y a quatre années déjà après en avoir passé deux à monter le projet. Avec un investissement de quelques millions de francs, Naré a démarré et a, par le bouche à oreille, réussi à faire de son institut le rendez-vous de « celles et ceux qui aiment qu’on prenne soin d’eux ». « Pour moi, les hommes comme les femmes ont droit aux soins de beauté. Au début, l’établissement comptait 90% de clientes, mais le nombre de clients masculins augmente au fil des années et ils constituent aujourd’hui plus de 30% de ceux qui se confient à l’expertise des treize employés de Tabilf.

Une offre accessible Soins du visage, pédicure et manucure, coiffure et maquillage, massage, on y retrouve toute la gamme des services habituels mais aussi un hammam et un sauna. « Toutes nos prestations sont haut de gamme », assure Naré. Des services qu’elle estime abordables avec des tarifs allant de 1 000 à 50 000 francs CFA, « car les bourses ne sont pas toutes pareilles. Tous nos clients méritent le respect et un client qui dépense 5 000 francs CFA doit être aussi bien traité qu’un autre. Les sept salles de l’institut sont rénovées tous les six mois, afin d’apporter « encore plus de confort aux clients dont nous comptons sur la satisfaction pour continuer à nous faire connaître ».

Et Mme Touré ne pense pas s’arrêter en si bon chemin. Des projets d’agrandissement et d’ouverture d’un second institut sont à l’étude à moyen terme, pour celle qui dédie son quotidien à la quête de la beauté absolue.

 

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut