Économie › Actualités Économie

Cimaf ouvre ses portes au Mali

Une usine, Ciment de l’Afrique (Cimaf), groupe présent dans 13 pays dont le Mali a été inauguré ce jeudi 15 décembre par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. L’usine produira 500 000 tonnes par an. Une réalisation qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre le Mali et le Maroc.

C’est officiel depuis ce jeudi 15 décembre, le groupe Ciments de l’Afrique est désormais opérationnel au Mali. L’usine a été inaugurée par Ibrahim Boubacar Keita, président de la République en présence du PDG du groupe Anas Sefrioui. L’installation de nouvelle cimenterie en Afrique du groupe Cimaf s’inscrit dans la stratégie d’expansion du Groupe. On rappelle que Cimaf est présent dans 13 pays y compris le Mali. Pour Souleymane Coulibaly, maire de la commune rurale de Diago, c’est un immense honneur pour sa localité d’abriter pareille construction. Et d’ajouter que la mairie se propose d’accompagner la nouvelle usine dans sa mission.

Installée à Diago dans le cercle de Kati, l’usine dispose d’une capacité annuelle de production de 500 000 tonnes extensible à 1 000 000 tonnes par an. Le budget de construction de l’usine s’élève à plus de 20 milliards de Fcfa. Les sacs de ciment coûtent 4500 Fcfa l’unité. « Nous avons décidés de faire du Mali, une priorité d’investissement », affirme Anas Sefrioui.

Pour rappel, la convention d’investissement a été signée entre le groupe et l’Etat malien le 18 juillet 2007. Concernant le projet de construction, il a été signé entre les deux pays en février 2014. La phase de construction a duré environ deux ans. L’usine emploie directement et indirectement 1 200 personnes soit 200 emplois directs.

 

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut