› Économie

Réveillon, à petit ou gros budget

Il semble bien que les difficultés économiques n’aient pas refroidi la propension à la dépense en cette fin d’année. Mais la tendance est désormais à la « débrouille ». « Mes amis du « grin » et moi cotisons 6 000 francs CFA chacun pour fêter notre réveillon. Pour l’habillement on se fait beau avec ce qu’on a », explique Mamadou Kanouté, étudiant.

Pour le traditionnel poulet du 31, ce sera entre 3 500 et 4 000 francs CFA, « ce qui est assez élevé si on doit nourrir une grande famille », se plaint Aminata, ménagère. Les plats favoris restent en effet le poulet accompagné de frites, les nems, les brochettes, et bien sûr la pâtisserie pour ceux qui peuvent, sans oublier les boissons. Le tout pour un budget de 60 000 ou 70 000 francs CFA pour une famille moyenne. Pour les filles, 31 décembre rime avec grosses dépenses. « Avec les soldes, on s’en sort. Une robe de 15 000 s’obtient à 7 000 francs CFA, les escarpins entre 12 000 et 15 000 en boutique. Mais l’idéal reste la friperie, à raison de 4 000, voire 1 000 francs CFA si l’on sait bien négocier », assure Djenebou Traoré, employée à la BDM.

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut