Culture › Musique

Diallou Damba, une étoile s’est éteinte

La griotte a succombé à une courte maladie, le mardi 27 décembre 2016.

Diallou Damba, la griotte de Mourdiah n’est plus.  Née à Mourdiah dans le cercle de Nara dans la région de Koulikoro, il y a 54 ans, l’artiste venait d’une famille de griots et a connu la renommée internationale. Surnommée «la griotte des Sarakolés » parce que la plupart de ses chansons sont en langue soninké,  la mère de cinq enfants dont quatre filles aura marqué le monde de la musique et de la culture malienne. «  J’ai parlé avec elle mardi et on m’a appelé le soir  pour me dire qu’elle est décédée. C’était la femme de mon intime ami, une femme sans façons, toujours joviale gentille, généreuse et serviable » Modibo Kouyaté, lui aussi griot.

La nouvelle de sa mort  s’est répandue comme une traînée de poussière et sur  les réseaux sociaux les messages de condoléances se sont multipliés à l’endroit de sa famille ainsi que toute la sphère artistique malienne. Unique en son genre, avec cette voix particulière qui ne laissait personne indifférent, elle laisse derrière elle un patrimoine artistique riche.  En la raccompagnant à sa dernière demeure ce mercredi 28 décembre, ses proches et ses fans auront dans les oreilles des titres comme  « Sori », « Niamè », « Tara », « Allah de bi djon son » et bien d’autres. Dors en paix.

 

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut