Personnalités › Interview

Kemi Séba : « nous allons élargir la thématique au-delà du Fcfa »

Kémi Séba
Kémi Séba

Kemi Seba, activiste panafricaniste, virulent pourfendeur du franc CFA, a lancé, samedi 7 janvier dernier, dans le monde (14 pays), une conférence simultanée contre le franc CFA . Il revient, pour le Journal du Mali, sur ces manifestations d’ampleur et évoque la suite qu’il entend donner à ces mobilisations.

Journal du Mali : quel bilan faites-vous des conférences anti-CFA organisées simultanément dans plusieurs pays ?

Kémi Séba : Je suis très satisfait. C’est une première qui à mon avis rentre dans l’histoire. Dans les 14 pays, nous avons mobilisé de manière simultanée les populations africaines et afro-diasporiques pour une cause commune. Cela nous remplit d’espoir pour la suite. Les africains ont compris qu’il est possible d’agir de manière coordonnée et unie. Nous sommes arrivés à réunir des personnalités avec des idéologies différentes et des agendas chargés. C’est donc du domaine de l’histoire.

Quelle suite entendez-vous donner à cette mobilisation contre le CFA ?

D’ici très peu de temps nous allons rendre publique la date de la prochaine mobilisation internationale avec encore plus de pays. Nous allons donc élargir la thématique au-delà du FCFA tout en restant dans la même dynamique. Un comité d’expert est en train de se réunir pour conclure le cahier des charges en termes de résolution qu’ils présenteront aux chefs d’État africains qui à leur tour le présenteront aux dirigeants français. Au cas ou ces derniers refouleraient cette dynamique alors nous enclencherons le processus de boycott des produits français.

Quid des chefs d’État africains qui se montreraient prudent face à votre demande ?

Il y a beaucoup plus de chef d’État africains qui partage l’idée d’une éventuelle sortie du Fcfa qu’on ne le croit. Certains hommes comme le président Idriss Déby qui n’est certes pas un modèle politique pour nous, a fait preuve de courage politique sur le terrain de la sortie du Fcfa. Il est en train de mobiliser d’autres chefs d’État qui pensent qu’il est nécessaire que nos pays quitte la zone franc qui ne nous arrange pas.

Que vaut votre combat à la veille du sommet Afrique France qui quelque part renforce les liens du Fcfa, est-ce que ce n’était pas un coup d’épée dans l’eau ?

Bien au contraire, c’est un hasard du destin qui nous favorise. Attendons de voir ce qu’il sortira de ce sommet. Une chose est certaine le sujet sur la sortie du Fcfa revient énormément dans les chancelleries. Les gens le prenne très au sérieux car c’est devenu une sorte de virus qui touche les sociétés civiles.

3 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut