Sport › Football

Le PSG écrase le F.C. Barcelone

Le Paris Saint Germain a réalisé un match historique pour étriller le F.C. Barcelone (4-0). Les joueurs de la capitale française ont territorialement dominé les catalans à qui ils n’ont laissé aucune chance.

Le score est lourd, mérité et la prestation magistrale. Face à une équipe qu’il n’avait battu qu’une seule fois en six matchs, le PSG avait toutes les raisons de s’inquiéter. Premièrement parce qu’ils n’ont plus la même assurance qu’ils avaient lors des trois dernières saisons, ensuite parce que leur entraîneur, Unai Emery, n’avait gagné qu’une seule de ses 24 confrontations contre le F.C. Barcelone et enfin parce que les Parisiens devaient faire sans leur capitaine et leader Thiago Silva, blessé.

Malgré toutes ces considérations, la seule réalité qui compte est celle du terrain et sur la pelouse du Parc des Princes, le PSG s’est transcendé. Dès le début, les Parisiens ont mis en place un pressing bien coordonnée qui a étouffé les Barcelonais et les a empéché de développer leur jeu. Plus agressifs, les hommes d’Unai Emery ont récupéré plusieurs ballons dans le camp adverse, ce qui leur permetaient de vite déclencher leurs attaques. Sur l’une de ces récupérations, Matuidi, capitaine du jour, était lancé dans la profondeur mais sa frappe était repoussée d’une main bien ferme par le gardien du Barca, le ballon revenait sur les pieds de l’allemand Julian Draxler dont le tir trop mou n’inquiétait pas le portier catalan. Mais la domination parisienne n’allait pas tarder à être récompensé.

A la 18ème minute, le PSG obtient un très bon coup-franc au vingt-cinq mètres. L’argentin Angel di Maria, passé par le Real Madrid s’en charge. Sa frappe laisse de marbre Ter Stegen et Paris ouvre le score. Ce but lance parfaitement les affaires parisiennes qui continuent à harceler les Barcelonais. Mais à force de ne pouvoir marquer le second, le PSG était tout proche de se faire surprendre. Suite à une belle chevauchée du brésilien Neymar, meilleur barcelonais sur le terrain, André Gomes avait une belle occasion d’égaliser, mais son tir était repoussé par Kevin Trapp en corner. C’est le seul tir cadré du quintuple vainqueur de la compétition de tout le match. A la 40ème, Rabiot récupérait le ballon dans les pieds de Messi, et transmettait à Verrati qui décalait parfaitement Julian Draxler, dont la frappe croisée ne laissait aucune chance au gardien barcelonais. Le but du break juste cinq minutes avant la pause consécutive à une perte de balle du quintuple ballon d’or Messi qui en était déjà à sa troisième. D’ailleurs une statistique étonnante concernant l’argentin, il n’a touché aucun ballon dans la surface parisienne et le gardien du Barça a touché plus de ballon que lui dans le match!

La deuxième mi-temps repartait sur les mêmes bases. Avec des Parisiens toujours aussi vifs et mordants. Dix minutes après la reprise, Di Maria se mettait sur son pied gauche et envoyait une merveille de frappe dans les buts catalans. Barcelone sonné et groggy manquait vraiment de ressources. C’était un véritable naufrage collectif, la défense trop souvent pointée du doigt était fébrile. Le milieu s’est fait balladé et l’attaque hormis Neymar était fantomatique.

Mais le calvaire n’avait pas encore pris fin. A la 72ème, tel un symbole le latéral droit, Meunier faisait un double contact sur Neymar et remontait le terrain sur 60 mètres avant de servir Cavani qui crucifiât Ter Stegen et marquait le quatrième but parisien.

Avec cette large victoire, le PSG est quasiment sûr d’être qualifié pour le quart de finale. « C’est exceptionnel, c’est le meilleur match qu’on ait fait depuis que je suis à Paris » s’est félicité Matuidi à l’issue de la rencontre. « C’est une victoire collective, nous avons tous travaillé dur, mais il reste encore 90 minutes ». Malgré les dires de l’entraîneur parisien, le match retour le 8 mars prochain au Camp Nou ne devrait être qu’une formalité.

 

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut