› Économie

Gelati’s, la qualité italienne

Ouvrir une gelateria qui sert de la crème glacée à l’italienne, c’est le pari qu’ont fait Abdoulaye Sinaba et son épouse Hounada avec Gelati’s à l’ACI 2000.

« Au départ c’est un rêve d’enfant. Je venais au Mali depuis l’âge de 8 ans et j’étais frustré de ne pas trouver les glaces qu’il y avait en France », se souvient Abdoulaye Sinaba, 45 ans, confortablement assis dans l’espace salon de thé, au premier étage de Gelati’s, le glacier qu’il a ouvert avec sa femme Hounada, il y a plus d’un mois. « J’ai laissé ça dans un coin de mon esprit » et il y a 2 ans, en Tunisie où il résidait, il pousse la porte d’une gelateria (glacier à l’italienne, ndlr). Le goût et les saveurs des crèmes glacées proposées sont le déclic : « je me suis dit qu’il fallait que je rentre au pays et que je concrétise ce souvenir d’enfance », poursuit ce franco-malien touche-à-tout, ingénieur du son reconverti en artisan glacier. Il plie donc bagage avec sa famille et s’installe à Bamako. Il faudra un an et pas mal de péripéties avant d’ouvrir Gelati’s, confie celui qui a finalement réalisé son rêve en janvier 2017.

Le goût pour atout Quatre glaciers se disputent actuellement la place de Bamako et le pari d’Abdoulaye et Hounada est d’imposer un goût authentique. « Nos glaces sont préparées avec du lait entier, pas en poudre », précise-t-il. « Nous rajoutons les pâtes traditionnelles parfumées de la référence mondiale du secteur de la glacerie, PreGel, que nous représentons au Mali ». Ce savant dosage lui permet d’obtenir toute l’onctuosité et la saveur d’une glace artisanale de qualité. « Je veux que nos recettes puissent servir de boussole, éveillent les papilles de nos clients, qu’ils découvrent des sensations nouvelles », explique-t-il avec enthousiasme.

Depuis l’ouverture de son petit havre de gourmandise, niché derrière le Radisson Blu, la clientèle défile, attirée par les saveurs des crèmes glacées colorées. Ses produits ne sont pas plus onéreux qu’ailleurs, voire un peu moins cher : « une boule chez un glacier de la place se vend autour de 1 000 francs. Chez Gelati’s, les deux boules ne coûtent que 1 500 francs CFA, et les 3 sont à 2 000 francs CFA », explique cet entrepreneur du goût qui emploie pour le moment une personne et qui projette à l’avenir d’étendre son concept.

 

À LIRE AUSSI

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut