› International

Corée du Nord : Menace numéro 1

Rien ne va plus entre les USA et la Corée du Nord, lancée dans une course à l’armement qui menace ses voisins régionaux et les intérêts américains dans cette région du monde. Le régime de Pyongyang s’est attiré les foudres de la nouvelle administration Trump, qui, par la voix de son secrétaire d’État, Rex Tillerson, a déclaré en Corée du Sud, en fin de semaine dernière, qu’une action militaire contre la Corée du Nord était possible si le pays continuait à développer son programme d’armement. « S’ils élèvent la menace de leur programme d’armes à un niveau qui, selon nous, nécessite une action, alors cette option est sur la table », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

La Corée du Nord, via son ministère des Affaires étrangères, a répondu « ne pas être effrayée » par cette possibilité, s’appuyant sur son programme nucléaire en expansion. Pour l’administration Trump, la Corée du Nord est aujourd’hui considérée comme la « menace numéro 1 ». Ce pays qui a constitué l’une des plus grandes armées permanentes dans le monde et dépense un quart estimé de son produit intérieur brut dans ses forces militaires a, pour l’année 2016, effectué deux essais nucléaires et pas moins de 24 essais de missiles balistiques.

Selon certains experts, la Corée du Nord pourrait mettre au point, dans quelques années, un missile nucléaire intercontinental capable d’atteindre le continent américain.

Cette menace est prise très au sérieux par l’armée américaine, qui a entamé le 13 mars dernier ses exercices militaires annuels conjoints avec la Corée du Sud, renforcés cette année par des armes stratégiques à grande capacité de destruction, plaçant Pyongyang et Washington dans un climat de forte tension.

 

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut