› Culture

Keltoum célèbre la musique Touarègue

Keltoum sort enfin son premier album et promet les belles notes chaudes de son Sahara.

Keltoum Walet sort son premier album professionnel intitulé «Yana ». Ressortissante de la région de Kidal, elle célèbre la musique locale dans ces dix nouveaux titres dont la sortie est prévue en mars 2017.

Assise confortablement sur une chaise artisanale, la tête recouverte de voile, Keltoum Maïga Sennhauser, alias Keltoum Walet, d’un mouvement désinvolte de la main gauche, chatouille une castagnette. D’une voix suave, elle prononce avec fidélité chaque note des dix titres qui composent son nouvel album intitulé « Yana », qui signifie «Ô ma mère » en tamasheq. Dans sa villa sise au cœur du quartier résidentiel de Badalabougou, Keltoum est en répétition avec son équipe, deux fois par semaine. Originaire de la région de Kidal, elle est une figure emblématique de la musique malienne. Peintre, poète et chanteuse, Keltoum est artiste depuis toujours. « Je chante depuis toute petite mais je voulais devenir peintre », explique celle qui estime que « ce sont deux choses complémentaires. La musique est une inspiration importante pour la peinture ».

Chanter pour résoudre En 1994, elle sort un album de six titres avec une amie. Elle l’intitule « Chatma » qui signifie « Mes sœurs ». Son objectif à l’époque était de calmer les ardeurs belliqueuses après le second conflit touareg. « Il fallait sensibiliser nos frères sur les méfaits de la guerre », dit-elle. Cet album qui ne sera pas vendu, est dédié à la population locale. Quelques années plus tard, Keltoum, qui poursuit sa route, se fait connaître du grand public comme la productrice du premier album du célèbre groupe touareg Tinariwen, mais aussi pour ses tableaux. Sa musique, quant à elle, dépasse les frontières de sa terre natale et séduit Boncana Maïga alias « Maestro ». Ce dernier convainc l’artiste d’entrer en studio, vingt-trois ans après le début de sa carrière. « C’est un nouveau départ pour moi et ma carrière musicale », se réjouit Keltoum, dont l’album est un pur produit solo : « je ne chante que quand il y a des problèmes. Tout le monde ne pense pas pareil, c’est pourquoi je chante généralement seule ». Le lancement de l’album « Yana », qui comprend dix titres chantés en français et en tamasheq, est prévu pour ce mois de mars 2017. Une tournée devrait suivre dans la foulée, au cours de laquelle on pourrait la retrouver sur scène avec Boncana Maïga pour une collaboration inédite.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut