Société › Religion

10ème Jama’at Islamique Ahmadiyya : L’Islam, option ou nécessité pour l’humanité

La cour de l’école ADF de Djeliboubou en commune I du district de Bamako a accueilli du 31 mars au 2 avril, la 10ème convention nationale annuelle de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Mali. Des milliers des fidèles étaient venus de partout, de l’intérieur du pays et des pays voisins pour prendre part à cette conférence dénommée Jalsa Salana 2017.

Fondée en 1889 par Hadrat Mirza Ghulam Ahmed en Inde, la communauté Islamique Ahmadiyya est la renaissance des valeurs spirituelles et morales de l’Islam. L’Ahmadiyya n’est pas une nouvelle religion, mais appartient a la grande famille de l’Islam Hadrat Mirza Ghulam qui proclama être le réformateur des derniers temps (Le Messie et Imam Al-Mahdi), dont la venue fut prophétisée par le Saint Prophète Muhammad.

La toute première Jalsa Salana a eu lieu les 27, 28 et 29 Décembre 1891 à Qadian en Inde avec 75 participants.

Après le décès de Hadrat Mirza Ghulan Ahmed en 1908, plusieurs Califes ont pris les rênes de la communauté Islamique Ahmadiyya successivement. Le Calife actuel, élu en 2003 est Hadrat Mirza Masroor Ahmed.

Cette année, au Mali, la convention nationale a ouvert ses activités à l’école ADF de Djeliboubou en commune I du district de Bamako.

Le thème choisi était: «  L’Islam : une Option ou une Nécessité pour l’Humanité. »

Par ce thème, la communauté Jama’at Islamique Ahmadiyya du Mali vise à renforcer la fraternité entre ses membres ; partager avec tous les sympathisants les valeurs de l’Islam et incarner son slogan «  Amour pour tous, haine pour personne. »

En plus de cela, cette convention vise quatre objectifs : permettre à chaque individu sincère d’expérimenter personnellement un bénéfice religieux ; renforcer sa connaissance ; être promus par Dieu pourr l’exalter de sa perception et renforcer les liens fraternels au sein de la communauté.

Au programme de cette 10eme convention nationale, des conférences, des informations, des prêches, des projections vidéo sur l’histoire de l’Islam et la vie du Prophète Mohammad (Paix et Salut sur Lui) ; toutes les ressources nécessaires pour une bonne formation spirituelle étaient prévues.

Le premier jour de la convention, jeudi 30 mars, il y a eu la visite du lieu d’accueil des délégations aux environs de 18 heures. Lors du deuxième jour, les délégations venues de partout se sont enregistrées tôt le matin du vendredi ; après cela ce fut la prière de Djouma et Asr et entre temps il y a eu le sermon du Calife suivie du déjeuner.

La cérémonie d’ouverture présidée par le représentant du Calife a commencé par la levée des couleurs simultanément, du Mali et de la Communauté Ahmadiyya avec un hymne à l’appui. Les officiels ont été installés au podium devant à peu prés quinze mille fidèles selon les organisateurs. Après l’installation, il y a eu la lecture du saint Coran avec une traduction en Bambara. Un poème a été psalmodié suivi de mot de bienvenu de l’Amir Sahib Mali. Celui-ci, après avoir récité la Fatiha a souhaité la bienvenue à tous les fideles et salué ses frères et sœurs en rendant grâce au Tout Puissant qui a permis la tenue de cette 10 ème édition. Dans son intervention l’Amir Sahib a mis l’accent sur l’importance de la rencontre. Selon lui cette convention sera l’occasion pour la Jama’at Islamique Hamadiyya de renforcer son degré de foi. Il a invité chaque participant au respect du programme pour bien profiter des retombés bienfaisants de ces trois jours. Il a invité les fideles à prier pour la paix au Mali.

Apres le discours de l’Amir, ce fut le discours du Représentant du Calife, discours traduit en Bambara. Le représentant du Calife a exposé sur le thème : « L’Islam : une Option ou une Nécessité pour l’Humanité. »

Pendant plus d’une heure le Représentant du Calife a parlé de l’Islam, des ses valeurs, de l’Imam Mahdi etc. Il a souligné que «  l’Islam est une religion de paix et de réconciliation entre les peuples. » L’actuel Calife même a souligné maintes fois que «  l’Islam rejette la violence sous quelque forme et pour quelque raison que ce soit car cela est complètement en contradiction avec l’Islam dont la signification n’est rien d’autre que «  la Paix.» » Il faut noter la présence des autorités administratives à cette conférence telles que le représentant du maire du district de Bamako, le 1er adjoint du maire de Sangarebougou et le représentant du ministre de l’administration territoriale qui ont tous salué la communauté Ahmadiyya et formulé des bénédictions. Pour le représentant du ministre de l’administration territoriale, « la religion musulmane est une religion de paix et de tolérance. »

Apres ces différentes interventions il y a eu les impressions des invités venus de San, de Sikasso, de Kolondieba, de Tombouctou etc. qui ont aussi formulé des bénédictions et salutations à tous les fideles. Cette session d’ouverture a pris fin juste avant la prière de Maghrib.

Le Samedi deux sessions étaient prévues, la première présidée par l’Amir Sahib Mali dans la matinée et une autre présidée par Naib Amir Sahib Mali dans l’après midi. Le dimanche les activités se sont poursuivies et au programme une session de clôture présidée par le représentant du Calife ainsi qu’un discours de clôture du Calife ont mis fin à la Jalsa Salana 2017 à Bamako.

 

À LIRE AUSSI

2 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

  1. Il est évident qu’après avoir suivie tous les discours de cette convention que l’Islam renaît avec l’Ahmadyya.
    Toutes les intervenants étaient inspirées.
    Jaza kallah

À LA UNE
Retour en haut