› Économie

Oryx Énergies s’impose

Présent au Mali depuis 2009, Oryx Énergies est devenu un acteur incontournable du marché de la distribution de carburant. Grâce à son réseau de 23 stations, le groupe suisse étend son empreinte sur le marché malien et génère plus de 150 emplois directs et 200 indirects créés en huit années d’existence, comme s’en félicitait il y a quelques mois Mohamed Koné, directeur général, lors de la cérémonie d’ouverture de la 23è station au Mali. Présent dans 24 pays africains, Oryx Énergies achète et vend des carburants aux particuliers, mais aussi aux professionnels, et s’est développé au Mali essentiellement à travers le rachat du réseau de stations du groupe SNF, qui possédait de très bons emplacements à Bamako et sur les grands axes du pays.

Gagner du terrain Autrefois absent sur le marché institutionnel, Oryx Energies est désormais en train de grignoter des parts de marché à ses concurrents. Plusieurs ministères, notamment celui de la Défense et des Anciens combattants, avec 1 million de litres par an, ont signé avec le groupe des contrats de fourniture, en faisant désormais un acteur majeur du marché malien. Il participe également à l’approvisionnement en fioul et en lubrifiants de centrales de production électrique (60 MW).

Face à la concurrence de géants pétroliers Total et Shell, Oryx Énergies a su se faire une place sur un marché où la qualité devient la mesure. Selon un responsable du groupe, il doit sa notoriété et sa crédibilité sur le marché malien à sa chaîne de fabrique et de vente, mais aussi à une politique de commercialisation et de communication efficace, qui a permis, entre autres, de circonscrire les conséquences négatives du rapport du fuel frelaté où il était cité en 2016.

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut