› Culture

Galerie Médina : Bamako et Dakar s’exposent

Jusqu’au 30 avril, l’exposition « Voyage à Dakar », qui rassemble quelques uns des artistes les plus talentueux du Mali et du Sénégal, se tient à la Galerie Médina. Les œuvres de peintres, photographes et designer y sont à découvrir.

Une exposition collective et sous régionale, c’est ce qui attend les amoureux des arts à l’exposition « Voyage à Dakar », qui se tient à la Galerie Médina (Médina Coura, Bamako). Seize artistes, dont cinq du Sénégal, y exposent leurs œuvres. « L’idée nous est venue l’année dernière. Nous avions été invités à la biennale de Dakar et le Mali avait été à l’honneur. Nous avons donc décidé de faire un juste retour à l’intention de nos amis sénégalais », explique Souleymane Ouologuem, artiste plasticien et exposant. Les œuvres présentées sont éclectiques. Chacun des artistes y présente deux œuvres. « Les artistes ont été triés sur le volet au départ, et choisis ensuite pour leur engagement, leur professionnalisme et leur talent », poursuit Ouologuem. Il est notamment possible de se délecter des toiles d’Elie Théra, artiste peintre qui travaille sur les mythes, ou des célèbres montages textiles d’Abdoulaye Konaté, ancien directeur du Conservatoire Balla Fasséké Kouyaté et plasticien de renommée internationale. Du côté sénégalais, on notera les œuvres de Soly Cissé, artiste majeur du continent.

Autres arts Le photographe Sadio Diakité accueille le public avec ses somptueux clichés qui immortalisent la beauté et l’élégance des Bamakois dans les années soixante. Une plongée dans les sixties qui devrait ravir les nostalgiques de cette période. Le designer Cheick Diallo, dont les œuvres originales sont prisées par les décorateurs d’intérieur, y présente également quelques pièces. Très engagé pour la culture malienne, sa présence à l’exposition est un nouveau cri d’alarme pour donner un « coup de main à l’artisanat ». « Il y va de notre survie », plaide-t-il.

Le public ne boude pas son plaisir et vient nombreux visiter l’exposition. Une satisfaction pour Ouologuem. « Trois œuvres ont déjà été vendues, et nous ne sommes qu’au début. J’espère que plusieurs autres le seront par la suite », se réjouit-il, en espérant que le succès sera similaire à celui de Dakar où « l’affluence était énorme. Nous sommes assez confiants pour que cela soit une réussite ».

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut