Sport › Football

Le Mali renverse le Gabon

Mali's midfielder Yves Bissouma (R) celebrates with Mali's defender Hamari Traore after scoring a goal during the 2017 Africa Cup of Nations group D football match between Uganda and Mali in Oyem on January 25, 2017. / AFP / ISSOUF SANOGO (Photo credit should read ISSOUF SANOGO/AFP/Getty Images)

Très tôt mené, le Mali a su trouver les ressources nécessaires pour venir à bout du Gabon et s’enlever une belle épine du pied.

La soirée avait très mal débuté pour le Mali. Cueilli à froid par un but du gabonais Bongoua dès la 3ème minute. Suite à un coup-franc rapidement joué, le gardien malien Oumar Sissoko s’est rendu coupable d’une faute de main sur une frappe angle fermé. Sonné par cette ouverture du score matinale, le Mali peinait à développer du jeu. Au contraire d’une équipe du Gabon entreprenante au début et pourtant privé de plusieurs cadres (Aubameyang, Lemina, Ecuele Manga). A la 10’, le buteur Bangoua, sur un long ballon prenait de vitesse l’expérimentale charnière des Aigles (Coulibaly- N’Diaye) mais dévissait sa tentative. Il fallait attendre pratiquement la 30ème, pour voir un semblant d’occasion du Mali. Après une bonne combinaison le milieu, Lassana Coulibaly envoyait sa frappe dans les gradins du stade 26 mars. Une première tentative qui donnait des ailes aux Aigles. Après un bon travail du virevoltant Yves Bissouma, le capitaine Yacouba Sylla voyait son tir dévié en corner par le gardien des panthères. Le Mali finissait mieux la première mi-temps, mais manquait d’encaisser un deuxième but, après que le débordement d’Autchanga qui laissa littéralement sur le carreau Coulibaly ne fit repousser par le gardien en corner.

L’entrée au vestiaire fut houleuse. Le sélectionneur Alain Giresse a du être escorté par des policiers sous la menace de projectiles. Les gabonais ont un temps aussi subi des jets avant de finalement recevoir des applaudissements nourris du public malien. Une défiance à l’égard de l’équipe nationale.

Pour le début de la deuxième mi-temps, Giresse changea ses plans. Il fit sortir, Adama Niane pourtant meilleur buteur de Ligue 2 française, mais très en déça, pour le très remuant Adama Taroré.

Et le changement tactique n’aura pas mis longtemps a payé. A la 53’, Kalifa Coulibaly résistait à trois joueurs gabonais avant de mettre les deux équipes à hauteur. Poussés par cette égalisation et par le public, le Mali inscrivit un deuxième but par le très bon Yves Bissouma, récompensé de ses efforts. Après un coup-franc mal dégagé, le ballon revenait dans les pieds du lillois qui trompait le gardien gabonais et libérait tout un stade.

Le Mali se procurait encore quelques occasions et arrivait surtout à préserver son avance pour consolider cette première victoire importante.

 

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut