Économie › Industrie & Services

Usine de cartonnerie du Mali, en bonne voie

Le ministre du développement industriel a visité hier le chantier de l’usine de cartonnerie du Mali. Objectif, apporter son appui pour redynamiser le projet.

Bâtit sur une superficie de 4 hectares, cette usine, la première du genre au Mali évitera au pays une dépense annuelle de 12 milliards de FCFA pour l’importation de cartons. L’usine situé à Kamalé (commune rural de Siby, à 45km de Bamako) aura une capacité annuelle de près de 30.000 tonnes par an, pour un besoin national de 10.000 tonnes. Ces chiffres sont toutefois à relativiser, en l’absence de statistique véritablement fiable. Les premières productions devaient être disponibles à la mi-juin 2016, mais des retards ont plombé ce calendrier. « Nous sommes là pour remédier à cela » rassure le ministre. Le promoteur de l’usine, Moussa Sylvain Diakité qui ne mâche pas ses mots, n’a pas manqué de soulever les difficultés auxquelles ils sont constamment confrontés. « Ce qui nous pose problème, c’est l’administratif, nous avons le financement et tous les papiers en règle, mais depuis des mois nous avons des matériaux indispensables bloqués à la douane » s’insurge-t-il.

« Certes son projet a connu beaucoup de souffrances, mais nous lui disons qu’un département a été créé exclusivement pour répondre à ces questions » a répondu le ministre.

Doté d’un budget de 12 milliards, ce projet d’envergure devrait dynamiser l’économie locale. 6 milliards sont alloués à la construction de l’unité et six autres pour une unité photovoltaïque qui devrait ravir les habitants de la localité. « C’est une aubaine, nous avons plusieurs jeunes qui travaillent sur le chantier et qui ensuite participent d’une certaine manière à l’essor économique » s’est réjoui le maire. 200 emplois directs ou indirects devraient être crée grâce à cette entreprise.

 

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut