› Société

Ménaka : le nouveau commissariat ouvrira ses portes en juillet

Moussa Ag Infahi, directeur général de la police

Le premier contingent de policiers est attendu dans la région de Ménaka dès la première quinzaine du mois de juillet. Le bâtiment déjà construit a été inauguré, mercredi 21 juin, par le directeur de la police nationale.

Le Directeur national de la police a présidé mercredi dernier l’inauguration du commissariat de la police de Ménaka en présence de quelques agents de police de la force onusienne présente au Mali (Minusma). La cérémonie s’est déroulée dans la salle du gouvernorat de Ménaka où ont été nommés le directeur régional de la police et le commissaire de police de Ménaka. Selon Djibrila Maïga, président du conseil régional de la jeunesse de Ménaka, le premier contingent est attendu dans la première quinzaine du mois de juillet. Le nombre des agents est pour l’instant inconnu. Toute porte à croire que le gouvernement reste très prudent sur ces questions pour des raisons de sécurité.

Une chose est certaine, le bâtiment est fin prêt, « il manque les équipements qui viendront en même temps avec les agents », explique Djibrila Maiga. On rappelle que le bâtiment censé abriter le nouveau commissariat de police est situé à l’entrée de Ménaka. Il fait face au camp militaire.

Grand soulagement L’ouverture d’un commissariat de police dans la région est accueillie avec joie par la population et la société civile. « C’est un soulagement de savoir que l’Etat est présent avec nous. Nous avons longtemps attendu ce jour », témoigne Iba Tane, membre de la société civile. Le commissariat de police aidera en effet la gendarmerie nationale dans sa mission de sécurisation des personnes et des biens. Un nouveau pas réussi pour cette région qui est perçu aujourd’hui comme un modèle dans la mise en œuvre de l’accord pour la Paix et la Réconciliation signé en 2015.

 

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut