Politique › Défense

L’hélicoptère allemand de la Minusma a perdu des rotors avant de crasher

L’ hélicoptère militaire allemand qui s’est écrasé en vol lors d’une mission de maintien de la paix dans la région de Kidal au Mali, avait perdu son rotor en vol, selon un rapport du ministère de la Défense allemand.

Deux membres d’équipage ont été tués lorsqu’un des quatre hélicoptères Tigres allemand s’est écrasé dans le nord le mois dernier. À l’époque, les responsables allemands ont déclaré qu’il n’y avait aucun signe qu’il ait été abattu par une attaque.

Des problèmes de maintenance ou de fabrication ont contribué au crash, selon le rapport qui indique qu’il est trop tôt pour spéculer sur les causes exactes du crash.

« Selon les informations disponibles jusqu’à présent, une fois que l’appareil a commencé à descendre, des parties de l’avion se sont séparées, y compris les pales du rotor principal », indique le rapport du ministère, ajoutant que le vol n’avait connu aucune défaillance jusqu’à ce moment-là.

Le déploiement des hélicoptères Tigre au Mali au début de cette année a été controversé puisque l’avion, fabriqué par Airbus, nécessitait un entretien supplémentaire en raison de la chaleur élevée et d’autres conditions environnementales de cette région désertique du Nord Mali.

Le rapport indique que l’avion a volé à une vitesse de 250 kilomètres par heure à une hauteur de 550 mètres lorsqu’il a soudainement piqué du nez basculant dans une forte plongée. L’hélicoptère s’est écrasé 10 secondes plus tard.

L’Allemagne a déployer quatre hélicoptères de transport Tiger et quatre NH-90 au Mali plus tôt cette année, après le retrait de l’armée néerlandaise et de ses appareils.

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut