Société › Actualités Société

Le SYNABEF entame une grève de 72 heures.

Suite à plusieurs tentatives infructueuses pour obtenir la réintégration d’un de leurs membres licencié par la société NSIA Mali, le SYNABEF observe une grève de 72 heures à compter de ce 22 août 2017.

Les faits qui remontent à environ six mois, opposent Mr Issiaka Traoré, secrétaire général du comité syndical du NSIA Mali à sa société employeur.

Pour faire appliquer la loi sur la réduction de l’ITS (Impôt Sur le Revenu) suite à un accord entre l’UNTM (l’Union Nationale des Travailleurs du Mali) et le gouvernement, le syndicaliste adresse à sa direction plusieurs requêtes mais sans suite. Le secrétaire général finit par adresser un mail à sa directrice où il écrit : « Mme Bosso, ayez un peu de respect et d’égard pour le personnel ».

Des propos qui seront jugés outrageant et justifieront le licenciement du secrétaire général du comité syndical du NSIA Mali par sa direction, il y a maintenant 3 mois.

Après plusieurs tentatives de conciliation restées vaines, le syndicat lance donc un préavis de grève. Des tentatives au cours desquelles, l’inspection du travail a reconnu le non-respect par la société de la procédure de licenciement.

Un avis malgré lequel, la société procède au licenciement de Mr Traoré. La présente grève qui a donc pour objet d’obtenir la réintégration du syndicaliste pourrait se durcir, faute d’accord.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut