› Société

Tabaski : Les visites en famille de plus en plus négligées ?

image d'illustration

Pendant la fête, ils sont nombreux à avoir présenter leurs vœux par téléphone ou à travers les réseaux sociaux. Alors que les célébrations religieuses sont une occasion de retrouvailles, la nouvelle tendance est aux salutations à  distance. La faute aux nouvelles technologies.

 

La visite en famille lors des fêtes est-elle en perte de vitesse. Clairement oui, si l’on observe les nouvelles habitudes qui s’installent. Or, il s’agit d’un acte social d’une grande importance dans notre société. Acte de cohésion et de sociabilité, elle permet de garder les liens entre les familles. Ces visites ne sont d’ailleurs pas seulement entre membres d’une même famille, elles concernent aussi les connaissances et les voisins.  Selon Boubacar Traoré, chef de famille, c’est un moment pour demander pardon à son entourage, car la vie en société n’est pas sans désagrément des uns envers les autres.  C’est un moyen de reprendre à zéro. Cependant, de plus en plus, et notamment à cause des distances entre les lieux de résidence, ils sont nombreux ceux qui jettent leur dévolu sur le téléphone. Une façon de faire qui ne pourra pas remplacer la présence physique à travers la visite, selon Mr Traoré. « Il nous revient donc de la laisser comme héritage à nos enfants », poursuit-il.

Malgré tout, ils sont de plus en plus nombreux à ne pas sacrifier à cette tradition. Préférant soit passer un coup de fil soit envoyer un SMS. Certains évoquent des « contraintes » d’ordre financier pour justifier la baisse des visites en famille. Histoire d’éviter l’obligation de donner de l’argent quand on va saluer, le fameux « Selimafoli ». « Les jours de fêtes sont des jours sacrés, des jours de bénédictions ; un jour qui permet à plusieurs religieux de se réunir donc nous devons tout faire pour préserver la visite en famille et chez les proches lors des fêtes. Nous devons tout faire pour éviter que la nouvelle technologie ne l’emporte », déclare pour sa part Ibrahim Diallo.

En plus des visites d’autres en profitent pour amener des plats dans leurs belles familles.  Les gens profitent de cette occasion pour rendre visité à leurs belles familles. Selon Adama Bagayoko,il s’agit d’un geste important, car « celui qui te donne sa fille mérite du respect et de la reconnaissance », « donc je profite des fêtes pour les rendre visite  tout en implorant leurs pardons. »

Aller vers son prochain est recommandé en islam et même très apprécié dans la société malienne.  Pour Zanga Coulibaly étudiant, l’islam est une religion qui prône la vie en société tout comme les autres religions.  Nous devons donc continuer à nous fréquenter car, « la vie est belle quand nous vivons en communion et en fraternité », conclut-il.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut