Sport › Football

A quoi va ressembler l’ère post-Giresse ?

 

Après les années Giresse et leurs turbulences, le Mali ouvre un nouveau chapitre de son histoire footballistique avec la nomination d’un entraineur local, pour la seconde fois après Mamadou Kéita Capi. Une ère nouvelle, que nombre de Maliens espèrent enchantée, avec une équipe nationale tirée vers le haut.

Le 6 octobre, le Mali va disputer son premier match post-Giresse face à la Côte d’Ivoire. Même si, au vu du classement, les Aigles ont des chances de qualification fortement hypothéquées, ils se devront de réaliser une belle rencontre, non seulement pour le prestige de battre le voisin ivoirien, mais également pour se réconcilier avec leur public, qui a perdu confiance en eux. Des défis déjà énormes pour le sélectionneur intérimaire Mohamed Magassouba, épaulé dans sa tâche par l’ex-international Fousseyni Diawara. « Le nouveau staff doit gérer avec intelligence et nous sortir une équipe dans laquelle tout le monde se reconnaitra, dans laquelle ceux qui le méritent sont alignés. Je crois que Magassouba a cette capacité et Fousseyni est en phase avec les joueurs, il les connait bien », analyse Baba Cissouma, Directeur de publication du journal ‘’Match’’.

Quelle équipe ?

Elle devrait garder une certaine ossature et être structurée autour de joueurs tel qu’Yves Bissouma et le capitaine Yacouba Sylla, qui en sont les porte-étendards. En dépit du début de saison délicat de son équipe (Lille, 18ème), Bissouma est un élément important du dispositif de Marcelo Bielsa. Il devrait faire parler sa technique pour distiller de bons ballons aux attaquants, dont Marega. En sept matchs disputés cette saison avec les « Dragons », l’international malien a déjà inscrit cinq buts. Il pourrait être associé en attaque avec le Troyen Adama Niane, meilleur buteur de Ligue 2 la saison dernière avec 23 réalisations, mais qui n’a marqué qu’une seule fois dans l’élite cette saison.  Le sélectionneur fera face à un problème d’excès de richesses dans le choix du gardien de but. Lors du match retour du Mali face au Maroc, le 5 septembre 2017, le portier du Stade malien a été impressionnant, et les supporteurs et les observateurs réclament qu’ils soient désormais le n°1 dans les cages, même si Mamadou Samassa a été crédité d’une belle prestation lors de la septième journée de Ligue 1, étant même retenu dans l’équipe type de la journée.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut