Politique › Sécurité & Terrorisme

Nouvelle attaque sur le fleuve Niger

Les bateaux Tombouctou et Modibo Kéita de la Compagnie nationale de navigation (COMANAV) qui relient Koulikoro à Gao par le fleuve ont été attaqués ce jeudi 05 octobre. L’incident qui n’a pas fait de victimes s’est déroulé à la hauteur du village de Kouakourou.
« Nous avons essuyé des coups de feu environ 2 kilomètres en amont du village de Kouakouou. Nous avons riposté et les assaillants ont reculé avant de revenir à la charge 1 kilomtre après la sortie de la localité », explique un militaire malien, présent à bord du bateau, au sein de détachement en charge d’en assurer la sécurité.
Aucune victime n’est heureusement à déplorer à l’exception d’un blessé léger. Les assaillants avaient « certainement l’intention de dépouiller les passagers du bateau », pense savoir l’un des passagers. Le bateau est en effet  seul lien sûr désormais entre le centre et le nord du Mali et fort employé en cette période d’étiage par les commerçants. Une source sécuritaire quant à elle, pense que l’attaque avait pour but de libérer un prisonnier présent à bord de l’un des bateaux. « Ils ont essayer de libérer un des leurs qu’on avait avec nous », précise notre source.
Un important déploiement de sécurité était visible à l’escale de Mopti où le bateau est arrivé en début d’après midi, dans un tonnerre d’applaudissements. Du public massé sur la grève comme des passagers, pour saluer les militaires, « nos héros ». « Pas question de les laisser gagner, le bateau va repartir pour rallier sa destination finale. On est préparés. On va assurer la sécurité » poursuit notre militaire.

C’est la deuxième fois en l’espace de quelques jours que le bateau de la COMANAV est attaqué par des hommes armés. La première s’était déroulée dans la nuit du 29 au 30 septembre derniers.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Retour en haut