International › Monde

Nouveau revers pour le décret anti-migrants de Trump

Donald Trump est désormais dans le viseur du procureur spécial américain Robert Mueller, qui enquête sur les affaires russes. Photo : Getty

 Depuis janvier 2017, la justice américaine bloque le décret anti-immigration du Président américain. Pour la troisième fois, un magistrat hawaïen a jugé que le décret anti-immigration « établie une discrimination fondée sur la nationalité » qui est proscrite par « les principes fondateurs de cette nation ».

 Ce décret qui visent à interdire aux ressortissants de sept pays de faire des demandes de visas n’est ainsi toujours pas en vigueur. Ce qui permet aux ressortissants du Yemen, de la Syrie, de la Libye, de l’Iran, de la Somalie et du Tchad d’obtenir toujours des visas d’entrée sur le territoire américain. Le juge a toutefois rendu applicable la mesure visant les citoyens de la Corée du Nord et les responsables gouvernementaux du Venezuela.

La Maison Blanche a très vite déclaré que ce jugement « porteur d’erreurs dangereuses, sape les efforts du président pour protéger la population américaine », tout en affirmant sa confiance au système judiciaire.   

Un appel devrait être vite interjeté par la Maison Blanche. Le bras de fer continue…

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut