› Sport

Tournoi international de Judo d’Abidjan : Vaincre la malédiction

 

 

Le Mali participera du 25 au 28 octobre prochain au tournoi international de Judo de la ville d’Abidjan. 14 représentants maliens (7 hommes et 7 dames) tenteront de vaincre le signe indien en décrochant l’or.

Mettre fin à une longue traversée du désert, tel sera le principal objectif lors du tournoi international de Judo de la ville d’Abidjan. Car cela fait 52 longues années que le Mali n’a remporté aucune médaille d’or. « Depuis Lamine Touré, en 1965. Après lui, cela a été un grand désert », regrette Abdoulaye Aziz Théra, Directeur technique national de la Fédération malienne de judo. Pour mettre fin à cette disette, les judokas sélectionnés à l’issue d’un tournoi qualificatif, le 14 septembre 2017, ne comptent pas leur énergie. C’est entrainement intensif toute la semaine, sous la supervision d’un entraineur cubain. « Il ne connait personne, il ne fait que travailler. Tout le monde transpire comme il le faut », décrit le DTN. De quoi nourrir de bons espoirs de faire briller l’or. « Nous pratiquons tous le même judo, à notre meilleur niveau. Nous ferons de bonnes choses, nous avons d’excellents combattants », prédit, très confiant, Almamy Koné, deuxième chez les moins de 81kg lors du tournoi de sélection. Tournoi qui a également servi de mise en jambes, « peut être » décisive, pour Abidjan. « Vu le niveau des combats, nous ne pouvons que nous réjouir et affirmer que le Mali est prêt à faire de bons résultats », estime le Vice-président de la Fédération, le colonel Abdoulaye Kéita.

Le bon moment ?

Après des fortes périodes de troubles, marquées notamment par un désintérêt pour le judo, la discipline entend reconquérir ses lettres de noblesse. « Il est vrai que nous avons eu beaucoup de problèmes, mais tout ceci est derrière nous. Tout le monde est désormais sur la même longueur d’onde pour faire avancer le judo malien », souligne Théra. Ce ne sont pas les bons récents résultats lors des Jeux de la Francophonie, où le pays avait décroché l’argent, qui le feront mentir. Mais, en dépit des nombreux espoirs affichés, décrocher l’or ne sera pas aussi simple. « C’est un niveau très élevé, c’est un tournoi international qui sert de tremplin pour de nombreux autres grands tournois. Mais nous sommes très confiants », conclut le DTN Théra.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut