Sport › Football

Football: La belle année de la jeunesse anglaise

 

La victoire de l’Angleterre aux dépens de l’Espagne lors de la finale de la Coupe du monde U-17, le 28 octobre 2017, a mis en évidence une réalité : les jeunes anglais dominent la planète football.

Menés 2 – 0 par l’Espagne lors de la finale, les Anglais ont renversé la vapeur pour s’imposer 5 – 2 face aux champions d’Europe. Ceci ne souffre d’aucune contestation, tant les Three Lions ont été supérieurs tout au long du tournoi. Seul le Japon leur a posé problème en huitièmes de finale. Quand les attaquants ne se montrent pas, c’est le gardien qui est décisif, en détournant des penalties. C’est un groupe complet et de qualité. La sélection anglaise finit meilleure attaque, avec 23 buts. Son attaquant Rhian Brewster est le meilleur buteur avec 8 réalisations et son milieu de terrain Philip Folden a reçu le ballon d’or Adidas de meilleur joueur du tournoi. L’équipe avait échoué quelques mois plus tôt, pour une poignée de secondes, à remporter la Coupe d’Europe U-17, battue par l’Espagne, qui était revenue au score au bout du temps additionnel.

Marquer d’une pierre blanche

Les Anglais n’oublieront pas cette année 2017, tant elle a révélé leur suprématie dans les compétitions de jeunes. Avant de remporter le Graal en Inde, les Anglais avaient déjà enlevé la Coupe du monde U-20 en juin et l’Euro U-19 en juillet. « Tout le monde dit que nous n’avons pas de bonnes formations. Les gens regardent ailleurs, alors qu’ils ont des joueurs sous le nez » faisait remarquer le sélectionneur de l’équipe senior Gareth Southgate (47 ans). Le talent est là, mais le défi est de le faire fructifier au plus haut niveau. Confier les clés d’une sélection qui n’a rien gagné depuis 1966 à une jeunesse conquérante, c’est ce qui se dessine. L’actuel capitaine de la sélection anglaise, Harry Kane, n’a que 24 ans et seulement 23 matchs avec les Three Lions. En dépit de cette « maigre » expérience, Kane il fait figure de vétéran face à ses coéquipiers en sélection : Delle Alli (21 ans), Marcus Rashford (20 ans)…

Tous ces succès confirment la politique de la fédération anglaise de football, qui mise sur la jeunesse pour la Coupe du monde 2022. Les champions U-20 et U-17 pourraient bien se mêler pour former une équipe détonante.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut