› Culture

Wari Boyz : Premier album des plus Maliens des Togolais

 

Deux jeunes artistes togolais réunis par leur amour de la musique et leurs valeurs communes ont décidé de travailler ensemble. Tous deux vivants au Mali, Gnim et Laprex forment le duo « Wari Boyz » qui vient de sortir son premier album « De Lomé à Bamako ».

Des textes rythmés et percutants, une musique qui mélange les influences de leur pays d’origine et les mélodies aimées au fil des années, des chansons en français, bambara et dialectes togolais… Voici les couleurs de l’album de ce groupe, créé il y a de cela cinq ans. C’est lors d’un atelier de hip-hop organisé par le Centre Culturel Français du Togo que les deux jeunes gens se rencontrent en 2005. La vingtaine tous les deux, Gnim Dah et Edorh Hervé, connu sous le nom de Laprex, se découvrent les mêmes visions et décident de mettre en commun leurs talents. C’est au Mali, où ils vivent depuis 2012 que ce rêve se concrétisera. « Wari Boyz » nait et leur permet de se faire connaître sur les scènes underground de la capitale. Pourquoi ce nom ? Parce que « Wari Boyz rime avec notre idéologie. Nous sommes convaincus que nous pouvons tous réaliser des grandes choses, même si nous ne pas sommes riches financièrement » explique Laprex.

La musique ne les fait pas encore vivre. Laprex est comptable et Gnim est compositeur – arrangeur.  « Grâce à mes compétences dans le domaine, Wari Boyz s’autoproduit », se réjouit-il. « De Lomé à Bamako » est leur premier album, sur lequel on retrouve douze titres, Bara, Expérience, Africa Love, Ennemis, Papa n’est pas là … et trois bonus. Autant de chansons qui sont des morceaux de vie que les artistes racontent à deux voix à leur public. « L’objectif est de transmettre un message de prise de conscience pour une Afrique unie et prospère.  Nous appelons également les jeunes africains à redoubler d’efforts, à travailler davantage », explique Gnim.

Plusieurs collaborations enrichissent cette première production. On y entend les voix de Buba Maliba, Iba One, Weii Soldat, Black Ismo, Casha et de six autres artistes du milieu rap et hip-hop du Mali. Disponible sur internet depuis le 30 septembre dernier, « De Lomé à Bamako » sera bientôt entre les mains des amateurs.  « Nous rêvons de faire vibre le monde entier au rythme des musiques africaines » … C’est le moins qu’on leur souhaite.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut