Sport › Football

Un comité de normalisation pour sortir le football malien de l’impasse

La Fédération malienne de Football n’a plus de président. La FIFA a ,en effet, décidé d’invalider l’élection de Mamoutou Touré ‘’Bavieux’’ et la mise en place d’un comité de normalisation qui sera chargé d’organiser de nouvelles élections.

La FIFA a « enfin » décidé d’agir. L’instance dirigeante du football mondiale à annoncer mercredi 20 décembre, la mise en place d’un comité de normalisation, qui sera chargé de gérer les affaires courantes de la FEMAFOOT jusqu’à l’élection d’un nouveau comité exécutif.  En outre, le comité de normalisation aura également la tâche de «réviser les statuts de la FEMAFOOT, d’identifier les délégués légitimes à son assemblée générale et afin d’organiser et de superviser les élections de son nouveau comité exécutif d’ici au 30 avril 2018 », selon un communiqué de la FIFA.  Le nombre de membres qui devront composer ce comité n’ont pas encore été précisé par la FIFA. Des émissaires de la CAF et de la FIFA mèneront une mission conjointe en janvier 2018 pour désigner les membres de ce futur comité.  Aucun des membres désignés par cette mission, ne seront éligibles pour les prochaines élections.  Le comité en place a rapidement réagit à la décision de la faîtière du football par le biais d’un communiqué, dans lequel elle fait part de sa volonté de saisir le Tribunal Arbitral du Sport, pour invalider la décision. « Nous prenons acte de cette de décision de la FIFA (comité de normalisation) que nous dénonçons car elle n’est pas conforme à la réalité du terrain…En foi de quoi, la Fédération Malienne de Football va consulter ses conseillers et se réserve le droit de saisir le TAS dans les prochains jours pour que le droit soit dit et défendre le vote de ses mandats ».

Enfin une issue à cette crise sans fin ?

Après les incidents qui ont émaillés l’élection du nouveau président de la fédération malienne de football le 8 octobre, les émissaires de la FIFA et de la CAF, venus pour superviser le vote, s’étaient retirés. Le lendemain, en leurs absences et celui du candidat Salaha Baby, un nouveau vote avait été programmé. À l’issue de ce dernier Mamoutou Touré ‘’Bavieux’’ avait été porté à la tête de la FEMAFOOT. Une élection qui depuis n’a cessé de susciter des remous et raviver les vieux démons de la crise qui couve dans le football malien depuis plus de deux ans. La FIFA et tous les acteurs qui veulent voir le football malien avancer espèrent que ce comité sera la solution à l’impasse dans laquelle se trouve la FEMAFOOT, depuis les années Boubacar Baba Diarra. Même la décision de ce dernier de ne pas briguer un second mandat n’a pas suffi à éteindre le brasier de cette crise. Ce n’est pas la première fois qu’un comité de normalisation est mis en place. Le ministre des Sports avait le 8 mars, dissout le comité exécutif de la FEMAFOOT, et mis en place dans la foulée un comité de normalisation (CONOR). Une décision que la FIFA n’avait pas appréciée, et qui a conduit le Mali à une suspension. Cette fois-ci, c’est avec la bénédication meme de la FIFA, qu’un nouveau CONOR, verra le jour, pour enfin mettre un terme à la crise ?

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut