› Sport

Les Jeux olympiques : vers un rapprochement entre les deux Corées ?

Ces olympiades signeront-elles le début d'une entente cordiale les deux Corées ? © DR

La Corée du Nord pourrait contre toute attente participer aux prochains Jeux olympiques d’hiver qui se tiendront du 9 au 25 février prochain. Une participation qui, si elle se confirmait, pourrait servir de base pour des relations plus saines entre les deux Corées.

Les Jeux olympiques d’hiver pour affermir les relations entre les deux Corées. C’est en substance ce que l’on peut retenir du discours de nouvel An prononcé par le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. « J’espère sincèrement que les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang seront menés avec succès. Nous sommes disposés à prendre les mesures nécessaires, y compris à envoyer notre délégation à Pyeongchang, à cette fin, les autorités du Nord et du Sud pourraient se retrouver dans un avenir proche », a-t-il annoncé. Une main tendue que le voisin sud-coréen n’a pas tardé à saisir. Par le biais d’un communiqué, ce mardi 2 janvier, la Corée du Sud a proposé de tenir des discussions avec Pyongyang, le 9 janvier, qui porteront sur « la participation du Nord aux Jeux de Pyeongchang, de même que d’autres questions d’intérêt mutuel pour l’amélioration des relations intercoréennes », pour reprendre les termes du ministre sud-coréen de l’Unification Cho Myoung-Gyon. En dépit de ces ‘’rassurantes’’ déclarations de part et d’autre, des discussions si elles devaient avoir lieu, ne seraient pour autant pas simples. 

En premier lieu, l’épineuse question du nucléaire nord-coréen. «  L’amélioration des relations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud ne peut pas être séparée d’une solution au programme nucléaire nord-coréen»à tempérer le président sud-coréen Moo Jae-In. Une solution pour l’heure inenvisagée par Kim Jong Un, qui a affirmé lors de son discours vouloir poursuivre ses essais nucléaires, dans l’optique dit-il de « toujours se tenir prêt à mener des contre-attaques nucléaires immédiates contre les projets ennemis de guerre nucléaire ».

Les Olympiades de la Paix

En dépit du dialogue de sourds qui se dessine déjà, la réussite de ces J.O. d’hiver pourraient, au-delà du sportif, relever un caractère diplomatique très important. « Ces Jeux sont une bonne occasion de témoigner de la grâce du peuple coréen envers le monde. L’année 2018 sera une année significative pour le Nord comme pour le Sud, le Nord célébrant le 70e anniversaire de sa naissance et le Sud accueillant les jeux Olympiques d’hiver », a rappelé le dirigeant nord-coréen. Deux athlètes nord-coréens, un couple de patineurs, sont qualifiés pour Pyeongchang 2018, mais le Comité olympique nord-coréen a raté la date limite du 30 octobre pour confirmer leur participation auprès de l’Union internationale de patinage. Les deux athlètes devraient néanmoins participer, le président sud-coréen ayant enjoint ces ministres du Sport et de l’Unification à prendre rapidement des mesures pour permettre la venue des compétiteurs nord-coréens.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut