International › Afrique

Zuma désapprouve la décision de l’ANC et s’accroche au pouvoir

Jacob Zuma, qui n’a pas annoncé sa démission mercredi, a jugé « injuste » la demande que l’ANC lui a adressée de quitter le pouvoir.

Zuma « désapprouve » la décision de l’ANC de le révoquer. Jacob Zuma, qui n’a pas annoncé sa démission mercredi, a jugé « injuste » la demande que l’ANC lui a adressée de quitter le pouvoir. Le président sud-africain, Jacob Zuma, a dit désapprouver, mercredi, la décision de l’ANC (congrès national africain) de le révoquer, tout en démentant vouloir ainsi défier le parti au pouvoir en Afrique du Sud. Le comité national exécutif de l’ANC, la direction du parti, a « rappelé » lundi le chef de l’Etat, lui demandant de quitter ses fonctions. « Je n’ai rien de fait de mal », a déclaré le président sud-africain. « Je pense que c’est injuste », a-t-il ajouté. Jacob Zuma a été sommé d’obtempérer ce mercredi, faute de quoi une motion de défiance contre lui sera débattue dès jeudi. Le président sud-africain, affaibli par une série de scandales de corruption et l’élection à la présidence de l’ANC du vice-président Cyril Ramaphosa en décembre dernier, a promis de faire une déclaration dans la journée. Le mandat de Zuma court normalement jusqu’à la mi-2019. 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut