Économie › Finance & Business

Wominnov : le lab technologique féminin lancé

Woominnov est un espace collaboratif et une plateforme en ligne pour développer non seulement  la présence des femmes dans la technologie mais aussi booster la création de projets à fort impact économique ou social. Le lancement officiel du projet a eu lieu vendredi 13 avril 2018 au siège de Voolinks à  Torokorobougou.

Nous sommes à  l’heure du numérique. Malheureusement au Mali, un constat se dégage : rares sont les femmes qui sont actives dans ce domaine. C’est fort de ce constat qu’est née l’idée de Woominnov . « L’objectif c’est de pousser et d’aider ces femmes qui ont des idées à  s’exprimer, créer des solutions innovantes parce que aujourd’hui tout est numérique, que ce soit l’agrobusiness, la médecine, l’éducation et les femmes ont vraiment beaucoup à apporter» explique Gabriel Alassane Traoré, Directeur de Voolinks, initiateur de à Woominnov.

Pour ses grands débuts, Woominnov a déjà  enregistré quelques projets dont quatre ont été présentés lors de la cérémonie. De divers domaines tels que l’art, le textile, la cuisine ou encore l’éducation, ils sont tous innovants, avec une  touche de créativité.

Première présentation, un blog culinaire couplée d’une plateforme e-commerce et d’un service de livraison en ligne,  voila le projet de Marie Louise Keita, jeune femme malienne, « amoureuse de la nourriture » comme elle se définit. « Il y a quelques années j’ai mis sur place une page facebook et deux ans plus tard j’ai crée mon blog.  Aujourd’hui j’ai l’ambition de créer un site marchand qui va proposer une solution de rapidité, tous les menus restaurants et des fournisseurs en un clic et qui sera disponible à  partir de mon service de livraison» indique-t-elle.

Agansi, c’est le nom du projet de Massira Touré, artiste peintre. Un musée virtuel avec des expositions 3D et visites virtuelles. « Agansi est un site web avec sa version application mobile qui permet de visiter des expositions en ligne et aussi d’acheter des oeuvres d’art. Ce service va permettre à  tous les passionnés d’art d’accéder au travail des jeunes artistes maliens ou africains » déclare-t-elle.

Le troisième projet présenté est une plateforme de vente en ligne et de promotion du textile malien, « Textile Mali ». A en croire Ada Tapily la créatrice, l’objectif est de promouvoir le textile malien, la culture malienne et aussi de permettre aux passionnés du textile d’acheter et de se faire vendre en temps réel et à moindre cout.

Dans le domaine de l’éducation, «  Isslane », une application mobile qui vise à orienter et conseiller les jeunes en milieu scolaire afin de les garantir une meilleure carrière professionnelle a été aussi présentée.

Woominnov se veut être un centre d’innovation, d’apprentissage, d’échanges et de créations numériques exclusivement dédié aux femmes. « Elles sont toutes les bienvenues car poser des critères serait mettre certaines de coté. Le plus important c’est d’avoir l’envie d’innover, de créer», conclut Gabriel Alassane Traoré.

 

 

 

À LIRE AUSSI

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut