Société › Actualités Société

Mali-Unicef : Objectifs fixés pour 2015-2019

La 3ème revue annuelle du programme de coopération Mali-Unicef 2015-2019 s’est tenue ce lundi 23 avril 2018 à Koulouba dans La salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale. La session s’est penchée non seulement sur le bilan des interventions de l’année écoulée mais aussi l’évaluation du niveau de mobilisation et d’utilisation des ressources ainsi que la présentation des Plans de Travail Roulants (PTR) 2018-2019.

C’était en présence du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Tiéman Hubert Coulibaly, de la représentante de l’Unicef au Mali  Mme Lucia Elmi, du Directeur de la Coopération multilatérale l’ambassadeur Modibo Traoré et d’autres membres du comité de pilotage du programme.

Bilan et défis

Prenant la parole pour son allocution, Lucia Elmi a d’abord fait le tour de quelques résultats obtenus en 2017. « Le renforcement des capacités des structures de santé a permis de vacciner environ 7 millions d’enfants et de traiter ceux souffrant de malnutrition aigue sévère avec la prise en charge de plus de 110.000 enfants. Plus de 30000 enfants déscolarisés et non scolarisés ont eu accès à une éducation de qualité. Dans les régions du nord, plus de 100000 personnes ont eu accès à une eau potable de façon durable et 3000 survivantes des violences basées sur le genre ont été prises en charge. » a-t-elle indiqué avant de poursuivre en mettant  l’accent sur d’autres défis qui restent à relever : « Près de 1.200.000 enfants ne vont pas à l’école et cette situation se dégrade d’année en année notamment dans le nord du pays ou plus de 250.000 enfants sont privés de leur droit à l’éducation à cause de plus de 750 écoles qui restent fermées. Il est aussi attendu qu’en 2018 environ 274.000 enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aigue sévère et les violences basées sur le genre continuent d’hypothéquer l’avenir d’innombrables filles maliennes. En outre, plus de 4 millions de personnes n’ont toujours pas un accès convenable à l’eau potable »

Accroissement des efforts

Le ministre Tiéman Hubert Coulibaly pour sa part, après avoir remercié l’ensemble du système des Nations Unies et les partenaires techniques et financiers, a rappelé que malgré les résultats encourageant, ils ne doivent pas faire perdre de vue la situation actuelle qui demeure préoccupante en raison des disparités persistant dans les domaines de l’éducation primaire, de la santé et de la protection des enfants. « Je voudrais exhorter les membres du comité de pilotage à procéder à un examen approfondi de l’état de la mise en œuvre des composantes programmatiques, d’évaluer les réalisations en ayant à l’esprit les principes de la gestion axée sur les résultats et la nécessité de leur pérennisation et de leur appropriation par les populations bénéficiaires » a-t-il insisté.

Axes prioritaires

Le programme de coopération Mali-Unicef 2015-2019 a été conçu sur la base des objectifs prioritaires de développement du Mali et en parfaite harmonie avec le Plan cadre intégré des Nations Unies pour l’assistance. Il s’articule autour de huit composantes que sont la santé, la nutrition, l’éducation de base de qualité et équité, Eau, Hygiène et Assainissement, la protection de l’enfant, la politique et l’inclusion sociale, le programme d’appui intersectoriel ainsi que les coûts intersectoriels. «  Le Mali et l’Unicef entretiennent un partenariat fécond pour le bien être des enfants et des femmes en particulier et celui de toute la population en général à travers la mise en œuvre efficace et efficiente du programme. » a rassuré le ministre.

Projections futures

Les plans de travail 2018-2019 qui seront présentés sont « le fruit d’un travail inclusif et participatif qui nous amène progressivement à notre but commun, atteindre des résultats pour les enfants au Mali » a précisé la représentante de l’Unicef. Par ailleurs ces plans constituent une base solide pour l’élaboration conjointe du nouveau programme de coopération Mali-Unicef 2020-2024 qui viendra en appui aux nouvelles orientations nationales du document CREDD (Cadre Stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable) du Mali en cours d’actualisation et l’appui de l’atteinte des objectifs de Développement Durable (ODD) jusqu’à l’horizon 2030.

Germain KENOUVI

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut