› Sport

Tai chi chuan : L’art martial qui purifie

Originaire de Chine, le Tai Chi Chuan est devenu une discipline très populaire à travers le monde. Elle est très appréciée pour ses bienfaits sur la santé et sa pratique est hautement recommandée.

Tai Chi Chuan. Si, comme beaucoup de jeunes, vous avez été biberonnés aux films de Jet Li et autres Donnie Yen, ce nom évoque beaucoup de grands classiques. L’aspect combat, le plus visible dans les différentes productions chinoises, ne saurait occulter la dimension santé et bien-être de cette discipline. Gymnastique et art martial à la fois, le Tai chi chuan est basée sur la réalisation d’une série de mouvements lents coordonnés. Il entretient la souplesse du corps et stimule le fonctionnement des organes vitaux (digestion, respiration, circulation). D’apparence, l’exécution de ses mouvements s’apparente à une danse, le Takamba des Touaregs et des Sonrhaïs, selon maitre Vamara Sanogo,qui pratique cette gymnastique depuis 36 ans. Le quadragénaire ne tarit pas d’éloge sur les bienfaits  de cet art médiéval importé de Chine. Santé et longévité sont les mots qui y sont le plus souvent associés. « Jamais, je n’ai été piqué par une seringue », affirme fièrement Sanogo. Dans son dojo, au Stade du 26 mars, il entraîne hebdomadairement une centaine de disciples. Ce qui est peu, selon celui qui a été par deux fois 3ème des championnats du monde de la discipline. « Nous devons tous en faire, la pratique s’érige en barrière contre les maladies », assure-t-il.  Nul besoin d’être un athlète accompli pour en réaliser les gestes. « Les mouvements sont justement lents pour permettre au corps de s’habituer, doucement, sûrement », explique le maître.

Purificateur

Diabète, problèmes nerveux ou encore maladies dites « de vieux » (Parkinson, Alzheimer), pratiquer le Tai Chi Chuan aurait un effet positif pour la prévention. Et ce n’est pas de la pharmacopée béninoise ! Pas de plantes miraculeuses, mais un enchainement bien codifié de mouvements qui permettent au corps de se purifier. C’est aussi une véritable discipline de vie. A force de concentration et après un long apprentissage, le pratiquant dépasse l’agitation et accède à une certaine sérénité. Main de fer dans un gant de velours, diraient les Chinois. Bien que très peu d’études scientifiques aient été réalisées sur les bienfaits de cette discipline, ses pratiquants sont unanimes, elle agit positivement

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut