Politique › Politique Nationale

L’opposition marche pour des « élections transparentes »

À l’appel de la coalition pour l’alternance et le changement, des milliers de personne ont marché ce vendredi pour réclamer des « élections libres et transparentes et l’égal accès aux médias d’Etat ». Sur les différentes pancartes brandis par les marcheurs pouvait-on lire « Libérer l’ORTM » ou encore « An tôro la » (on en a assez).


« C’est la volonté des Maliens qui s’expriment là, nous sommes déçus, nous n’attendons que juillet pour le (IBK) faire partir » assure Daouda, commerçant ayant fermé sa boutique pour participer à la marche. L’habituel slogan « Boua ka Bla » avait laissé place à un tout nouveau : « Boua Ka bla, Awn fa ka ta » (Boua laisse le pouvoir, afin que nos pères le prennent), référence directe aux propos tenus par le président de la République à Kangaba.


De la place de Liberté où ils ont pris le départ, les marcheurs se sont par la suite rassemblés devant la bourse du travail, où contre toute attente, les leaders de la Coalition pour l’alternance et le changement n’ont pas fait de déclaration. Soumaila Cissé, Tiébilé Dramé ou encore Amadou Thiam se sont contentés de remercier les manifestants d’avoir « massivement » répondu à leur appel.

Le chroniqueur Ras Bath s’est montré plus prolixe. « Nous vous avions élu pour avoir de l’eau, des emplois, voir la sécurité restaurer, au lieu de cela, nous n’avons eu que de la corruption, du népotisme, de l’incompétence, cela suffit désormais » lance-t-il sous les acclamations de plusieurs de ses partisans. « Ce n’est pas une confrontation physique, nous sommes des Gandhi, des Luther King, des Mandela, c’est une confrontation d’idées, nous demandons à tous ceux qui ont l’âge de voter de le faire afin d’exprimer librement leur opinion » ajoute-t-il. Sur son compte Twitter, le chef de file de l’opposition s’est félicité de la marche. Il a assuré que l’alternance est en marche, affirmant que nul ne pourra faire entrave à la détermination du peuple souverain.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut