Sport › Basket

Golden State balaie Cleveland et conserve son titre

Vainqueurs à Cleveland vendredi, les Dubs remportent la finale NBA et leur troisième titre en quatre ans.

La victoire et le titre pour Golden State ! Ou plutôt, une balade et le «back-to-back». Car les Warriors n’ont fait qu’une bouchée des Cavs vendredi, à la Quicken Loans Arena, lors du Game 4 des Finales NBA 2018 (85-108). Leur deuxième sacre d’affilée, le troisième en quatre ans et le sixième de l’histoire du club (1947, 1956, 1975, 2015, 2017). Grand artisan de ce succès, Stephen Curry aura compilé 37 points à 7/15 à longue distance. 20 points, 12 rebonds et 10 passes pour Kevin Durant, MVP de la série, comme l’an dernier, et une grosse, grosse défense des Californiens (34,5% aux tirs pour Cleveland), bien décidés à ne pas faire durer le suspense plus longtemps. On l’a bien vite compris… Un «sweep», le deuxième subit à ce stade de la compétition par LeBron James (22 pts, 7/13, 7 rbs, 8 pds), trop seul pour espérer dans cette finale, sa neuvième et la huitième d’affilée. Sera-t-il encore à Cleveland l’an prochain ? En attendant, il s’incline pour la sixième fois en finale. Et cette fois, il n’y a pas eu photo, même si les matches 1 et 3 auraient très bien pu basculer en faveur des Cavs…

ntensité en défense, mouvement en attaque : les Warriors faisaient rapidement la course en tête (13-24, 7e) avec déjà 12 points pour Curry et 6/10 de loin (Curry x2, «Iggy» x2, Green, Young) après 12 minutes. LeBron et compagnie resserraient leur défense et faisaient une moisson aux rebonds, notamment grâce à Love, Hood et Nance Jr (39-38, 17e). Avec la troisième faute de Klay Thompson en bonus (17e). Las, les joueurs de Steve Kerr retrouvaient leurs esprits. A l’image de «Chef Curry» qui continuait de cuisiner les Cavaliers en trouvant de l’espace et de l’adresse. Comme sur ce trois points sur le museau de «LBJ» à 5 secondes du buzzer de la mi-temps (52-61 MT), son quatrième (4/6) et le neuvième des Dubs (9/17), tandis que les locaux étaient limités à 38,3% aux tirs (6/15 à 3 pts). 16 points pour James.

Deuxième période à sens unique

Habitués à prendre le large dans le troisième quart, les Dubs entamaient cette seconde période par un 5-0 (52-67, 26e). Cleveland se rebiffait (58-69, 28e), mais sans défense, point de salut. D’autant que Klay Thompson sortait enfin de sa boîte et que les visiteurs prenaient tous les ballons 50/50, arrachaient des rebonds offensifs au nez et à la barbe de Cavaliers de plus en plus résignés. Et incapables de faire des stops. Au final, Golden State remportait ce troisième quart 25-13 et comptait 21 longueurs d’avance à l’entame du quatrième (65-86), le plus gros écart de la partie jusque-là. Ecart qui grimpait jusqu’à +28. Ty Lue offrait une standing ovation à LeBron en le sortant, définitivement, à 4’03 de la fin (77-102). Steve Kerr vidait son banc à 2’47 du buzzer final (79-104) et la fête pouvait commencer (85-108 score final). LeBron en avait assez vu et rentrait au vestiaire dès le coup de sifflet final. Il avait toutefois pris le soin de saluer un à un ses adversaires sur le parquet avant d’être remplacé. Les Warriors n’ont peut-être pas été aussi brillants que l’an dernier. Ils ont même été poussés dans leurs retranchements par les Rockets de James Harden et Chris Paul au tour précédent. La joie n’en est sans doute que plus grande. A venir en NBA ? La Draft le 21 juin et la soirée récompenses individuelles, le 25.

Calendrier et résultats des Finales NBA :
Game 1, jeudi 31 mai : Golden State-Cleveland 124-114 ap
Game 2, dimanche 3 juin : Golden State-Cleveland 122-103
Game 3, mercredi 6 juin : Cleveland-Golden State 102-110
Game 4, vendredi 8 juin : Cleveland-Golden State 85-108 (Golden State champion, 4-0)

À LA UNE
Retour en haut