DOSSIERS  |    

La caravane de l’Intégration au pays des hommes intègres

Par Modibo FOFANA - 26/06/2010

La caravane de l’Intégration a bouclé son parcours malien par Sikasso, avant de rejoindre le Burkina Faso, pays des hommes intègres via Bobo Dioulasso.

    © routard
    Bienvenue au pays des hommes inntègres !

Après la pénible traversée du désert en direction de Tombouctou, la mystérieuse ville aux 333 saints et autres infortunes de la logistique de la caravane, l'accueil chaleureux des villes historiques de Gao, Djenné, Mopti et, Sikasso tentent d’effacer les aléas du voyage de la mémoire des caravaniers.

Le séjour de la caravane de l’intégration au Mali a été essentiellement marqué par le passage dans une quinzaine de villes en dix sept jours, de même que sa participation à l’inauguration de plus de trois mille logements sociaux par le président malien, Amadou Toumani Touré et la visite de courtoisie à ce dernier dans son palais de Koulouba .

Bivouac, bivouac

Dans chaque commune, où la caravane a posé des bivouac, où l’occasion était donnée aux autorités locales de vendre leurs communes tout en présentant les contraintes et les perspectives, nous avons mesuré la richesse du voyage. Des animations en car podium entretenaient l’ambiance en même temps que les lauréats aux divers jeux étaient récompensés par des gadgets de certains sponsors .

Entrée au Burkina Faso

En 5 jours les caravaniers découvriront le Burkina, dans toute sa richesse culturelle. La caravane a atteint le Burkina Faso par Bobo Dioulasso mardi dernier, la deuxième ville du pays après Ouagadougou et elle poursuit son chemin vers Gaoua dans le sud-ouest du pays vers Koudougou, au centre-ouest, Tounga et le Ouahigouya, l’une des villes économiques du Burkina Faso.

Partout où passe la caravane, ce sont les mêmes accueils chaleureux réservés aux caravaniers : la danse d chevaux, les danses traditionnelles, toutes réservées aux hôtes du jours et pour témoigner de leur soutien à cette initiative de la chaine du continent. Ces villes traversées par les caravaniers ont laissé gravé dans leur mémoire les belles choses dont le pays regorge .

Il s’agit entre autres de la richesse culturelle de Gaoua où on pouvait rencontrercertaines ethnies qui s’habillent toujours à l’état primitif( nu comme un ver de terre), incroyable mais vrai, à Koudougou la ville est considérée celle des révolutionnaires du Burkina Faso où a été assassiné Norbert Zongo, avec sa verdure luxuriante.

    © lobi.gov.fr
    Le Marché de Gaoua

Cinquantenaire ! cinquantenaire !

Sur ce chemin de l’amitié, de la fraternité et de la découverte, les messagers de l’intégration africaine ont apprécié à sa juste valeur l’adhésion des populations et des autorités visitées à l’initiative de la jeunesse africaine dans le cadre du cinquantenaire des indépendances africaines.

Il s’agit en effet de montrer à la face du monde l’Afrique, une image loin des guerres fratricides et de la famine véhiculée par les médias. En cela, la caravane s’investit contre vents et marrées, pour accomplir une mission historique qui a valeur de symbole et de test en grandeur nature.

 
MOTS CLES :  Africable   Faso   Burkina   Mali   Intégration   Caravane 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Agenda - événements

Foire Africaine de Montréal
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUMALI.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDM

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé