SOCIÉTÉ  |     EDUCATION  |     ENVIRONNEMENT  |     DIASPORA  |     MÉDIAS  |     FAITS DIVERS  |     SCIENCES ET TECHNOLOGIES  |    

Ramadan au Mali : les derniers préparatifs

Par David DEMBELE - 06/08/2010

A quelques jours du mois béni de Ramadan, les ménages, comme à l'accoutumée, s'organisent pour affronter cette période de grandes dépenses.

    © worldvision

Très crainte pour sa particularité en matière de dépenses, le mois de Ramadan s’annonce à grand pas. Il ne nous reste plus que quelques jours pour entamer ce mois béni. Mais déjà, les préparatifs vont bon train pour les familles. Pour nombre de chef de famille au Mali, le mois de Ramadan constitue un moment de dure épreuve avec sa kyrielle de dépenses qui peuvent s’avérer astronomiques suivant le train de vie des familles.

Les bonnes vertus de sobriété se sont envolées

Le mois de Ramadan était pourtant connu pour sa spécificité à réduire les dépenses familiales. En son temps, ce moment arborait les vraies vertus de simplicité et de sobriété. Aujourd’hui l’on assiste plutôt à une frénésie des dépenses familiales.

Pendant ce temps, le prix des denrées de première nécessité prennent l’ascenseur. Comme dirait l’autre, le pauvre ne peut plus jeuner.
Ainsi, si le mois de Ramadan est pour certains une bénédiction, il n'en demeure pas moins qu'il constitue une période de grandes dépenses pour d'autres. Interrogés par nos soins, de nombreux chefs de famille trouvent que le mois de carême leur cause beaucoup plus de dépenses qu’ils n’en font pendant les mois ordinaires.

C’est l’exemple de Madou Sissoko, notable de Torokorobougou qui, comme à l'accoutumée, prévoit pour sa famille de 11 membres, un sac de 100 kg riz, un sac de charbon, du bois de chauffe, Cinquante kg de sucre...Ainsi, trouve-t-il que ses charges familiales sont quelque peu alourdies pendant le carême.

Les folles dépenses de carême se mesurent à l’exemple aussi de cette autre famille Fofana qui prépare quatre repas par jours au lieu de 3 comme en temps ordinaire. Cette situation s’explique par le fait que ce n’est pas tout le monde qui jeune dans la famille. « Pour ceux qui n’observent pas le jeune, on est obligé de préparer la nourriture pour eux », indique Mme Fofana.

En tout cas, le mois de carême tel qu’il se vit au Mali, ne profite guère au moins nanti.

 
MOTS CLES :  Ramadan   2010   Mali   Dépenses   Préparatifs 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Agenda - événements

Foire Africaine de Montréal
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdm/www/article.php on line 354

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUMALI.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDM

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé