SOCIÉTÉ  |     EDUCATION  |     ENVIRONNEMENT  |     DIASPORA  |     MÉDIAS  |     FAITS DIVERS  |     SCIENCES ET TECHNOLOGIES  |    

Sogoniko : La nouvelle autogare Bittar continue de provoquer la colère des riverains

Par Modibo FOFANA - 06/10/2010

Depuis plus d’un an, un bras fer oppose les habitants du quartier Sogoniko et l’opérateur économique Jeamille Bittar.

    © malijet
    Mécontentement des habitants du quartier

Située entre la gare Diarra transport et le Cimetière du même quartier, la nouvelle autogare routière de la société de transport de Bittar dérange certains riverains de ce quartier. Amadou Sidibé, un habitant explique que la rivière qui coule entre le cimetière et la gare Diarra Transport est devenue un véritable calvaire pour eux. Les crues d’eaux sont quotidiennes en saison pluvieuse. La première inondation a eu lieu au mois septembre 2009. Depuis, les échauffourées ont commencé entre les habitants du quartier et le président de la chambre de commerce et d’industrie du Mali, Jeamille Bittar. Ce qui a conduit certains manifestants à démolir les murs de cette gare l’année dernière.

Bittar pointé du doigt !
Cette année, le même phénomène s’est produit après les fortes pluies de septembre et les populations se sont réveillées les pieds dans l’eau. Le pire, ajoute Amadou, est que le cimetière a été inondé. Et certains corps nouvellement enterrés seraient même remontés à la surface après les pluies diluviennes. D’autres ajoutent qu’il était impossible de traverser le pont qui surplombe le cours d’eau ce jour là. Les populations elles pointent du doigt Bittar pour avoir utilisé l’aval des autorités pour construire sa gare. Des tonnes de banco auraient été déversées sur le lit du marigot pour obtenir de la terre ferme. C’est donc une rivière à proportion réduite qui draine une énorme quantité d’eau qui percute les murs des Constructions. D’où l’effondrement de plusieurs murs sous l‘effet de l‘eau. Certains riverains ont plusieurs fois cassé les constructions de Bittar pour permettre le passage de l’eau. Par ailleurs, on constate que certains habitants ont construit dans le lit du marigot en ignorant les règles de construction et en ne respectant pas les distances réglementaires. Quand à nos interlocuteurs, ils disent avoir obtenu des autorités, un document en bonne et due forme les autorisant à s’y installer. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la situation reste tendue et une solution doit être trouvée. Signalons que le Gouverneur du district et le maire de la commune VI ont été reçus par les victimes.

 
MOTS CLES :  Bittar   Autogare   Cimetière   Riverains   Bamako   Sogoniko 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Agenda - événements

FESCAURI 2014 à Siby
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdm/www/article.php on line 354

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUMALI.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDM

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé