SOCIÉTÉ  |     EDUCATION  |     ENVIRONNEMENT  |     DIASPORA  |     MÉDIAS  |     FAITS DIVERS  |     SCIENCES ET TECHNOLOGIES  |    

Reprise morose dans l'administration malienne

Par Modibo FOFANA - 28/03/2012

Six jours après le coup d'Etat du CNRDRE le travail a repris dans l’administration malienne. A la cité administrative, les employés ont retrouvé leurs bureaux saccagés.

Dans la cité administrative où sont réunis la plupart des ministères, les employés ont découvert leurs bureaux vidés de leur matériels informatique. Les armoires, les tables, les imprimantes ont disparu. Des papiers recouvrent le sol, à côté d'éclatss de verre des vitres cassés.

    © orangemali.com
    La cité administrative de Bamako

"Je ne sais même pas où se trouvent mes dossiers"

Dans la cour de la cité , le découragement se lit sur les visages. Dans la salle d’attente du ministère de la Promotion de la Femme et de l'Enfant, les femmes se sont regroupées pour discuter du coup d’Etat. Dans les bureaux d'autres sont couchées sur des pagnes dans pour une sieste matinale.« Tout mon bureau a été saccagé, je ne sais même pas ou se trouvent mes dossiers éparpillés partout », fustige un conseiller du ministère du Logement.

Au service adminitratif et financier, une femme témoigne : « J’ai peur de rentrer tôt à la maison car il est possible que les militaires viennent contrôler que les employés ont effectivement repris le travail.» Quelques Mercedes et 4X4 aux vitres brisées sont toujours garées sur les parkings.

Devant les banques des files d'attente se se sont formés. Chacun veut retirer de l'argent. A l’hôpital Gabriel Touré, tout le personnel est de retour. Les médecins sont débordés.

« Nous étions pressés que le service reprenne, commente une patiente devant le bureau du néphrologue. J'ai ma radio depuis le mercredi je ne parvenais pas à la faire analyser » . Une ambulance militaire arrive en trombe. Un jeune militaire en sort en boitant. Il a été blessé lors du coup d’Etat.

 
MOTS CLES :  Administrative   Cité   Mali 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

profil de l'intérimaire

Par Charle dembélé

28/03/2012 17:02

Il faut voir si ATT ne veux pas achever sont mandat. Au cas contraire J’estime qu’aujourd’hui même si la constitution le préconise ce ne serait pas une bonne chose de donner par intérim les rênes du pouvoir à Doncounda président de l’assemblée national par intérim.
Dioncounda ne peut être juge et partie. Il ne peut pas assuré l’intérim de ATT et être candidat aux présidentielles. ATT était l’homme qu’il fallait parce qu’il était président sortant pour son dernier mandat. Le fait que Dioncounda assure l’intérim et organise les élections et en même temps candidat ouvre les fenêtres à d’autres contestations ou crises post électorales. Par conséquent il serait louable de voir soit :
- avec le 1er vice président de l’assemblée nationale
- avec un responsable de la société civile (Aminata Dramane Traoré par exemple)
- ou avec le général Sangaré qui avait présidé la Commission électorales en guinée .
En tout cas une personne apte à organiser l’élection dans le plus bref délai et qui ne soit pas candidat.
Aujourd’hui compte tenu du contexte actuelle je pense que le Général Sangaré a le profil de diriger une courte transition pour que le nouveau président prenne fonction au plus tard le mois de juin 2012. Cela à condition que la junte soit assez patriote e(t se retire dans la paix sans effusion de sang.
La junte doit savoir qu’ils ont une occasion à jamais de rentrée dans l’histoire le fait de retourné dans les casernes n’enlève en rien à leur valeur intrinsèque en tant que militaire. Mieux faut un future radieux bariolé d’honneurs et de considération qu’un présent dubitatif en tenant à un pouvoir fragile ou on pourrait perdre sa vie ou tomber en disgrâce à n’importe quel moment.
Pour un premier scenario :
Le Général Sangaré a un profil intéressant dans le contexte actuel.
- La situation du nord mali fait qu’il pourra ressouder l’armée et mettre aux pas ses différentes composantes ;
- Rassurer la donner une certaine garanti de la vie future des membres du CNDRE
- Sa capacité à gérer les situations de crise telle le cas en guinée ;
- Sa capacité à organiser les élections présidentielles ;
Pour le deuxième scénario
Aminata Dramane Traoré pour assuré la courte transition et le général Sangaré comme premier ministre.
Tous le scenaris, doivent tenir compte des aspirations des putschistes dans les limites du raisonnable
Que les putschistes, La communauté internationale et la CEDEAO se détrompent ils ne doivent pas prendre en considération les personnes qui soutiennent ce coup d’état par ce qu’elles ne sont pas représentatives. Soit ce sont des jeunes qui ne comprennent pas grand-chose, ou sont tout simplement manipulés ou ce sont des partis politiques qui n’ont pas grand-chose à espérer du verdict des urnes.
Encore une fois Merci à la CEDEAO que Dieu bénisse le Mali.
Charles Dembélé.
cedembele@yahoo.fr

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Agenda - événements

Foire Africaine de Montréal
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdm/www/article.php on line 354

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUMALI.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDM

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé