NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2013  |    

La CEDEAO lance un avertissement aux putschistes

Par Célia d'ALMEIDA - 26/04/2012

Le sommet de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest qui s’est ouvert ce jeudi planche sur la situation au Mali et en Guinée-Bissau.

Le président malien Dioncounda Traoré a rejoint ce 26 avril à Abidjan les chefs d’Etat du Burkina Faso, Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne, son homologue sénégalais Macky Sall, le mauritanien Abdel Aziz et l’ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Le ministre français de la Coopération, Henri de Raincourt, et le président de la Commission de l’UA, Jean Ping assistent aussi à ce sommet extraordinaire consacré aux crises malienne et bissau-guinéenne. Les deux pays sont suivis de très près par l’organisation sous régionale et la communauté internationale en général, depuis les coups d’Etat qui y ont eu lieu respectivement le 22 mars et le 12 avril dernier.

    © AFP
    Sommet de la CEDEAO, Abidjan; 26 avril 2012

Un avertissement aux putschistes

Malgré la formation d’un gouvernement au Mali, il y a à peine 24 heures, c’est un langage de fermeté qu’ont tenu les chefs d’Etat présents à Abidjan ce jeudi. « Notre réaction ferme et l`engagement de nos alliés sont plus que jamais vitaux pour que notre sous-région ne bascule dans le terrorisme et la criminalité transnationale » a déclaré le président en exercice de la CEDEAO, l’ivoirien Alassane Ouattara. Il a appelé les partenaires occidentaux à s’impliquer dans la résolution de ces crises parce que « la sécurité de l`Europe et des Etats-Unis commence désormais au Sahel et dans le Golfe de Guinée ». La CEDEAO avait entrepris en début de semaine une mission à Bissau pour obtenir la libération des anciens dirigeants détenus par l’armée. Elle s’est soldée par un échec. L`ONU, l`Union africaine et l`Union européenne ont exigé le retour à l`ordre constitutionnel et menacé les putschistes et leurs soutiens de sanctions. L’organisation envisage même d’envoyer une force de "stabilisation" dans ce pays abonné aux coups d`Etat.

Accompagner le Mali

Le Mali est « dans une dynamique de transition » a déclaré le président Ouattara. Le pouvoir remis aux civils est cependant encore fragile, en témoignent les dernières arrestations de dirigeants politiques et militaires opérées par la junte. Le président de la commission de la Cédéao, Désiré Kadré Ouédraogo a, à ce propos, dénoncer « les velléités de comportement autocratique des éléments de la junte.

L’appui de la CEDEAO sera également humanitaire et militaire au besoin. Ainsi, le sommet devrait proposer des solutions pour ouvrir des corridors humanitaires vers le nord du Mali, où les populations manquent de vivres et de médicaments. Si les négociations entre les rebelles touareg et d`islamistes armés et le gouvernement, notamment Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), échouent, une intervention de la Force d’Attente pourra intervenir dans un bref délai.



 
MOTS CLES :  Ouattara   Alassane   Juntes   Bissau   Guinée   Mali   Cedeao 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Agenda - événements

Votons pour Awa Sangho, nominée au Grammy Awards
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdm/www/article.php on line 354

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUMALI.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDM

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé