SOCIÉTÉ  |     EDUCATION  |     ENVIRONNEMENT  |     DIASPORA  |     MÉDIAS  |     FAITS DIVERS  |     SCIENCES ET TECHNOLOGIES  |    

Saouti Haidara, doyen de la presse, tabassé par des hommes encagoulés

Par MDD avec Xinhua - 13/07/2012

Saouti Labass Haidara, directeur de publication de L'Indépendant, a été arrêté à son bureau jeudi 12 juillet au soir, puis passé à tabac des hommes en cagoule.

Après avoir été arrêté jeudi 12 juillet au soir, à ses bureaux de l'ACI aux environs de 21h, Saouti Labass Haidara, doyen de la presse et directeur du journal L'Indépendant, a été emmené avec brutalité par des hommes encagoulés.

"Ils sont venus le chercher au bureau. Ils ont tiré en l'air pour intimider le personnel et brutalisé notre patron", raconte un journaliste. C'était vers 21h30. Ils ont ensuite emmené Saouti Haidara sur la route Sénou vers l'aéroport. Après avoir été battu par ces individus mal intentionnés, l'homme qui a pu être suivi par ses collaborateurs, a été relâché 4h après et transporté à la clinique mère-enfant du Luxembourg. " Nous y avons passé toute la nuit et ils lui ont cassé une main !", précise un journaliste de la rédaction. On ignore pour le moment le motif de cet acte brutal.

C'est un comble ! Des violations de plus en plus grave à la liberté de la presse au Mali perdurent désormais . Depuis, le début de la crise politique, de nombreux journalistes ont subi les foudres des militaires. Birama Fall du "Prétoire" a lui été interpellé par la Sécurité d'Etat tout comme Chahana Takiou du "22 Septembre". Abderahmane Keita de l'Aurora a été tabassé il y a une semaine par des hommes. Citons aussi le cas d'Abdoulaye Barry d'Africable, recherché par les militaires pour avoir voulu diffuser une interview sur la chaîne panafricaine.

    © Presse
    Saouti Haidara à l'hopital du Luxembourg dans la soirée du 12 juillet

Indignation générale

Aujourd'hui, c'est l'indignation généale après l'agression du doyen de la presse. Saouti Haidara souffre de plusieurs contusions et d'une fracture de la main. Le président de l’Union nationale des journalistes du Mali (UNAJOM), Ibrahim Famakan Coulibaly et celui de la maison de la presse de ce pays, Makan Koné, ont "condamné" cet acte. M. Koné a annoncé "la tenue d’une Assemblée générale dès ce vendredi matin à 8 heures (heure locale) à la Maison de la presse, qui sera suivie d’une marche de protestation contre cet enlèvement et les précédents". M. Koné a aussi annoncé "la suspension de toutes les publications au Mali à partir de lundi prochain, toujours dans le cadre de la protestation". Pour sa part, le président de l’UNAJOM a "appelé le gouvernement malien à prendre des mesures et dispositions urgentes afin qu’on arrête les enlèvements des journalistes. Celui-ci a précisé que ce qui est en cours inquiétant et que le Mali n’est pas habitué à cela".

L'organisation de défense des journalistes Reporters sans frontières (RSF) s'était inquiétée en mai des violations de la liberté de la presse au Mali depuis le coup d'Etat militaire du 22 mars, qui a accéléré la chute du nord du pays aux mains de groupes armés.

 
MOTS CLES :  Haidara   Saouti   Rsf   Mali   Presse   Liberté   L'indépendant   Coup   D'état 

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Solidarité

Par Hachel

13/07/2012 18:56

Journaliste français, ami du Mali, y travaillant en coopération depuis 1987, mes premières pensées vont aux confrères victimes de ces actes et à leurs familles.
Je leur souhaite "meilleure santé" et qu'ils la retrouvent rapidement.
Je suis très inquiet de ces dérives qui ne ressemblent pas au Mali que je connais; voudrait-on le voir prendre un chemin bien connu dans des pays africains voisins vivant sous des régimes de terreur ?
Comme pour ce qui se passe à Tombouctou, Gao et Kidal, je vois là une régression des libertés fondamentales et des atteintes à la démocratie. Depuis une vingtaine d'années, et mis à part "l'affaire de la maîtresse du président" et l'arrestation d'un journaliste de Radio Klédu,je n'ai jamais connu pareille situation au Mali qui s'honorait même d'être mieux classé que la France en matière de liberté de la presse !
Je suis venu pour la première fois au Mali sous le régime de GMT (Général Moussa Traoré) et si j'ai été parfois sérieusement contrôlé et interrogé dés mon arrivée à Bamako Sénou, jamais, au grand jamais, je n'ai eu à me plaindre d'une interpellation et encore moins de violences physiques.
Je n'ai jamais non plus entendu mes confrères maliens s'en plaindre, jusqu'à ce coup d'état du 21 mars. Depuis, il semble bien que le Mali soit, le soir, livré à la soldatesque qui agit camouflée et en toute impunité.
J'espère qu'il ne s'agit là que d'éléments incontrôlés et que, rapidement, l'Etat de droit reprendra sa place, toute sa place.
Hubert LEDOUX
Président fondateur d'une association de jumelage coopération en 1987
Journaliste et ami du Mali

Désolation

Par todo

14/07/2012 12:47

c'est vraiment regrettable ce qui arrive aux hommes de médias depuis l'avènement du coup de force de Mars dernier.Si ces actes comme en sont convaincus les commanditaires restent impunis, j'encourage Mankan Koné de la maison de la presse à ne pas lâcher le morceau. C'est désolant de voir ces "complexés" tiré a balles réels en plein Bamako au risque de blessés ou tués des citoyens.

Courage koro !

Par EDER

08/09/2012 16:52

Saouti, mon frère, c'est Eder qui te parle et j'espère que ces mots te parviendront, j'ai eu connaissance, avec beaucoup de retard, de l'ignoble et lâche agression dont tu as été victime. Ma première pensée a été d'abord pour toi et ta santé, ensuite pour ta famille, et l'équipe du journal dont je considère toujours membre à part entière.
Je ne te cache pas, koro, que la situation du Mali m'inspire beaucoup de peine, mais je crois fermement que notre Mali saura relever la tête, et redevenir ce qu'il a toujours été: une place forte de la démocratie, et une fierté pour notre continent. Je suis de tout coeur avec la famille de L'Indépendant, et j'espère être parmi vous, bientôt, pour de nouveaux combats.
Le fascisme ne passera pas.
Salutations fraternelles à toi et à toute la famille
Eder

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Agenda - événements

FESCAURI 2014 à Siby
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdm/www/article.php on line 354

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUMALI.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDM

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé