ACTU-SANTÉ  |     FOCUS & CONSEILS PRATIQUES  |    

Grippe : une maladie à prendre au sérieux

Par Journalducameroun.com - 31/10/2012

Assimilée très souvent à un simple rhume. Pourtant, cette maladie virale peut avoir des complications mortelles.

La tentation est grande de penser que les personnes alitées du fait de la grippe sont faibles ou se laissent juste aller au moindre coup de froid. Ce serait ignorer que la grippe peut empêcher un individu de vaquer normalement à ses occupations durant plusieurs jours. C’est un virus qui est à l’origine de la grippe. Il attaque principalement le système respiratoire avant de s’étendre sur tout l’organisme. Le virus grippal est changeant et peut se décliner en trois types, eux-mêmes pouvant se subdiviser en plusieurs souches. Le type C, le moins virulent a des symptômes semblables à ceux d’un simple rhume. Il mute peu, au même titre que le type B qui, malgré sa virulence limitée, cause des épidémies circonscrites. Cependant, le type A provoque des pandémies meurtrières comme la grippe espagnole de 1918 avec ses 20 millions de morts. « Le type A évolue rapidement et ne laisse pas le temps à l’organisme de reconstituer ses défenses ». Etant entendu que cette forme de virus cause trois ou quatre pandémies par siècles et que la dernière a eu lieu en 1968, des chercheurs subodorent que la prochaine est imminente et pourrait être déclenchée par la souche H5N1 à l’origine d’une épizootie (aviaire) en 1997.

Une toux sèche, des écoulements nasaux et des douleurs à la poitrine. Tels peuvent être les manifestations de la grippe, d’après le Vincent Ndinga, médecin à Yaoundé. Les symptômes seront aussi des sensations de brûlure dans les yeux, des sueurs nocturnes, une gastro-entérite virale ou grippe intestinale (fréquente chez les enfants), une somnolence marquée, une perte d'appétit et des douleurs articulaires. L’on ressentira des frissons brusques, des courbatures accompagnées de fatigue, des maux de tête, de gorge, des éternuements et une fièvre qui peut atteindre les 40 ºC. Par beaucoup d’aspects, les symptômes de la grippe rejoignent ceux du rhume. Pourtant ce dernier n’entraine pas systématiquement des maux de tête et la fièvre. De même, les douleurs et la fatigue sont limitées pendant que les écoulements naseaux sont assez importants.


    © jdc

Ainsi, contrairement à une idée généralement répandue, le froid n’est pas la cause de la grippe. Le froid est juste un facteur favorisant par le fait qu’il affaibli l’organisme précise Vincent Ndinga. L’autre appellation de la grippe est influenza, un mot d’origine italienne. Il en est ainsi parce qu’au XIVè siècle, les italiens croyant la grippe causée par le froid la baptise «infuenza di fredo » (apporté par le froid). La grippe se manifeste effectivement en période de températures basses lorsque les défenses l’organisme peuvent être fragilisées, l’exposant à des infections respiratoires et partant au virus de la grippe. Certes, tout le monde peut contracter la grippe. Mais, les personnes au système immunitaire faible sont davantage exposées à la maladie. Il s’agit par exemple des personnes qui ont une maladie chronique, des personnes âgées, des femmes enceintes et de très jeunes enfants. La grippe peut se compliquer lorsqu’elle rencontre une autre infection bactérienne comme l’asthme, la pneumonie, la bronchite. Les personnes à la santé fragile ou ayant une infection pulmonaire sont plus exposées à des complications. Complications potentiellement mortelles.

Sous une forme ou une autre, la grippe est contagieuse. Le virus se transmet par la salive à travers les gouttelettes qui se répandent dans l’air ou se déposent sur une partie du corps lorsqu’on tousse ou éternue. Les baisers et contacts physiques sont donc à éviter avec une personne infectée. Il en est de même des objets personnels du malade (brosse à dent, etc…). Malgré ces signaux alarmants, la grippe peut être guérie et même prévenue. Le vaccin antigrippal doit être administré avant la période de froid. Ce vaccin est actif environ deux semaines après son administration et a une validité de six mois. En cas d’épidémie, les personnes à risques devront prendre des médicaments à titre préventif. Vincent Ndinga explique que le traitement proprement dit peut prendre deux formes. Il y a un traitement contre la fièvre (antipyrétique) qui consiste à une élévation de la température du corps pour lutter contre l’infection. Il s’agit en réalité de lutter contre les symptômes de la maladie. L’autre traitement se fait avec des médicaments antiviraux. Ceux-ci, pris à temps, limitent la durée et la gravité de la maladie.
Maladie commune, la grippe laisse croire qu’elle peut facilement être surmontée par une auto médication. La consultation d’un médecin est recommandée pour éviter toute situation désagréable

 
MOTS CLES :  Mali   Grippe   Maladie 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Agenda - événements

Toumani et Sidiki Diabaté en concert les 2 et 3 mai
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdm/www/article.php on line 354

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUMALI.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDM

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé