DÉBATS & OPINIONS  |     BILLET  |     HUMEUR  |     TRIBUNE  |    

Crise au Mali : jusqu’où ne pas aller...

Par Célia d'ALMEIDA - 17/01/2013

L’union sacrée s’est faite au Mali autour de l’armée et de ses alliés. Mais, nombreux sont ceux qui appellent à la vigilance face au risque de déchirure profonde du tissu social malien.

Les sages disent qu’au Mali, il n’y a pas d’ethnies ni de races, il y a des parents et des alliés. Depuis des siècles, la société malienne s’est bâtie puis a prospéré et enfin s’est maintenue grâce aux liens qui unissent les familles, les clans, les groupes ethniques et raciaux. « Dans notre pays, tout le monde est parenté à tout le monde, c’est ce qui fait notre force » se réjouit B. Camara, jeune gérant de société.

Délit de faciès

Cette unité, cette cohésion a été définitivement mise à mal par les événements des derniers mois et la grave crise que traverse le pays. Déjà, il y a presque un an, au lendemain des images atroces d’Aguelhok, ce sont les citoyens maliens touarèg qui ont fait les frais des agissements du MNLA et de ses alliés salafistes. Des centaines d’entre eux avaient fui dans la précipitation la capitale et plusieurs autres grandes villes, de peur de représailles. Certains ont même tout perdu comme l’ancienne ministre Zakiatou Wallett Halatine, qui a vu partir en fumée des années d’efforts après que des manifestants s’en soient pris à ses biens à Kati. Malheureusement, la liste ne s’arrête pas là. Depuis le début du conflit, on rapporte de nombreux cas e ce qu’il est convenu d’appeler délit de faciès. « Il suffit aujourd’hui de porter un nom à consonance touareg ou même d’être simplement de teint clair pour que les gens te regardent de travers dans la rue. Moi, j’ai même été menacé par des jeunes dans la rue » raconte un jeune homme surnommé Ag par ses camarades de « grin ». L’un de ses amis se dit choqué par cette situation. « Quelque soit ton ethnie, si tu es malien, cette situation va te faire mal. Nos frères du nord souffrent plus que nous tous, leurs familles sont réfugiées et vivent dans des conditions difficiles. Ce n’est pas juste de s’en prendre à eux».

Il faut préparer l'avenir "ensemble"

Mais bien au-delà de l’inconfort de nos frères du nord, en ces heures difficiles, c’est l’avenir même de notre Nation qui se joue. Quand sera fini le conflit armé, quand le Mali territoire sera redevenu un, c’est le Mali peuple qu’il faudra soigner. Il est normal que les cicatrices soient visibles après un conflit provoqué par des fils d’un pays contre leur propre Etat. Mais, nous pouvons et devons limiter les dégâts. Moulaye Haidara est un jeune originaire de Gao. Selon lui, nombreux sont ses proches qui étaient impliqués dans l’aventure du MNLA. Après avoir condamné leur action, il a très vite attiré l’attention sur les risques. « En tant que jeune, tu dois aussi tout faire pour que jamais un arabe, un touareg, un sonrhai ou un peul à présent ne soit "tué" ou "lynché" car si nous en tant qu'individus ici sommes "insignifiants l'impact de tels actes sera "terribles" pour notre pays et l'avenir "ensemble" » déclare-t-il à qui veut l’entendre. « Cela ne fera que nous préparer à une autre guerre, et cela, je suis sur qu’aucun malien ne le souhaite », conclut-il.

Pendant que la guerre au terrorisme bat son plein, il est déjà temps de lancer la guerre à l’intolérance et à la division. Réfléchir à un mécanisme pour la réconciliation nationale et la justice pour ceux qui auront été victimes, cela aussi doit être une priorité d’aujourd’hui…


 
MOTS CLES :  Mali   Unité   Risques   Ethniques   Touareg   Reconciliation   Mali 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Merci pour ce message de paix

Par Higo

27/01/2013 20:27

Au vieille adage "qui veux la paix, prépare la guerre" j'ajouterais Qui ne veux plus la guerre prépare la paix.
Merci Célia pour ce message de paix.

une incompréhension règne ma chère

Par vivie

01/02/2013 13:57

un, cette dame ex ministre à qui vous faite reference, n'est pas un bon exemple, encore moins une victime innocente, elle merite pir. il faut vous rappeler que cette dame sillone le monde entier des parlementaires européens aux diplomates à travers le monde pour denigrer le Mali et mentir sur la situation touareg dont elle elle meme est beneficiaire des largesses des politiques de cette époque parcequ'elle est tout simplement touareg sans considération d'une competence quelconque ou d'appartenance à un parti politique, sans oublier qu'au pillage de sa maison dont vous faite allusion des armes ont été retrouvées à leur domicile soignement dissimilées par son mari qui il faut le souligner n'a comme seule profession d'appartenir à des mouvements touaregs,
celia, detrompes toi, elle n'est pas une victime, le Mali doit lancer un mandat d'arret international contre cette dame, pour crime et haute trahision de son Etat, ces appatrides pareils ne meritent pas d'etre defendu. je profite de cette occasion pour saluer le courage du depité Chatou pour avoir mise à nue cette traitre au parlement européen.
En outre, il faut deplorer que jusqu'ici, aucun touareg, encore moins un mouvement touareg n'a levé le ton pour se desolidariser des criminels touaregs, on a l'impression qu'ils approuvent tous passivement. alors s'il ya un message de paix, il doit etre orienter vers la communauté touareg, qui est la seule communauté qui refuse d'intégrer les autres, rien qu'en remarquant leur comportement dans nos voisinages, ils ne frequentent personne, n'invite personne à leur mariage, à leur bapteme, meme aux funerailles. la réalité est qu'ils se croient superieur aux autres, c'est le cas en mauritanie voisin où les touaregs et les autres communautés vivent à couteau tirés.
Enfin ces touaregs doivent changer, car à cause d'eux la cohésion sociale dont se vente le Mali depuis des siècles s'éfrite, et à cause d'eux d'autres populations sans etre touaregs qui sont claires (peulh,sonrais, metis meme des bobos ou bambara clairs) seront traités injustement.on a espoir qu'après cette guerre chacun reconnaitra sa place, et on en finira.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Agenda - événements

Expo "Les Djeman" par Sénou Fofana
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdm/www/article.php on line 354

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUMALI.COM

DOSSIERS

L'INTERVIEW

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Sondages
Forums
Rencontres
Petites annonces
Guide du JDM

COMMUNIQUES OFFICIELS

2009

DOSSIERS

AGENDA/EVENEMENTS

OFFRES D'EMPLOI

2009

APPELS D'OFFRES

2009

GALERIE PHOTOS

2009

GALERIE VIDEOS

2009

Journal Télévisé