L’Édito

Mali solutions

On ne peut le nier, la situation politique, sociale et sécuritaire du Mali n’est guère réjouissante. Le sentiment partagé est que des secteurs fondamentaux comme la santé et l’éducation connaissent des lacunes structurelles qui entravent leur bon fonctionnement et la réalisation de leurs missions, que la mise en œuvre de l’accord et la réelle sortie de crise avancent trop lentement, que la jeunesse est en manque d’idéal et de perspectives professionnelles, que chaque jour, de nouvelles attaques dans le Nord, le Centre et parfois le Sud du pays font de nouvelles victimes militaires et civiles et compromettent l’économie locale, que… La liste est longue.

Mais ces réalités ne doivent cependant pas faire perdre de vue que des solutions existent. Elles sont en nous, à notre portée. C’est à nous et à nul autre de les inventer, de les éprouver, de les appliquer. Nous pourrons, pour se faire compter sur une qualité malienne dont nous n’avons pas forcément conscience mais qui frappe l’observateur attentif : cette formidable résistance à encaisser les coups et à continuer malgré tout. Tel un imperméable, nous devons mettre à profit cette vertu, non pas pour rester hermétique à tout changement, mais au contraire pour se remettre en cause, changer de regard, affronter nos démons et mettre en œuvre les solutions, envers et contre tout/tous. Oui, les solutions existent. Rien n’est une fatalité. D’autres, dans des situations parfois plus cruelles que la nôtre, ont eu ce courage et sont parvenus aujourd’hui à l’émergence. C’est pourquoi, à l’occasion du deuxième anniversaire de Journal du Mali l’hebdo, nous avons choisi de faire intervenir quelques « solutionneurs » que nous remercions chaleureusement pour leur contribution. Autour du gâteau, c’est évidemment surtout avec vous chers et fidèles lecteurs que nous soufflons ces bougies.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Hebdo - édition du 21.09.2017
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut