L’info en continu

    • 08h32

      Affaire russe: Donald Trump a affiché sa «confiance totale» à son gendre et proche conseiller Jared Kushner, alors que les spéculations vont bon train à Washington sur de possibles réorganisations à la Maison-Blanche, secouée par des révélations sans fin sur l’affaire russe.

    • 08h24

      Poutine, une menace plus grande que l’EI : Le président russe Vladimir Poutine représente une menace plus grande pour la sécurité mondiale que le groupe État islamique (EI), a estimé le sénateur républicain John McCain. L’ancien candidat à la présidentielle américaine de 2008, actuellement en visite en Australie, avance que les ingérences présumées de Moscou dans des élections étrangères constituaient un danger pour la démocratie.

    • 08h13

      L’UE sanctionne neuf responsables congolais : L’Union européenne a décidé lundi 29 mai d’infliger des sanctions individuelles à neuf responsables de l’appareil sécuritaire de République démocratique du Congo, dont trois ministres ou anciens ministres du régime Kabila, pour de « graves violations des droits de l’Homme ». Neuf hauts responsables congolais sont désormais interdits de voyage dans l’Union européenne, et leurs avoirs y ont été gelés. Ces sanctions ont été prises lundi 29 mai par le Conseil Européen « en réponse aux entraves au processus électoral et aux violations des droits de l’homme qui y étaient liées ». C’est l’appareil sécuritaire congolais qui est visé à travers cette décision.

    • 07h52

      Mort de l’ancien dictateur panaméen Manuel Antonio Noriega : Hospitalisé depuis mars à la suite d’une tumeur cérébrale, il est mort dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 83 ans, a fait savoir le président du Panama, Juan Carlos Varela.

    • vendredi 26 mai
    • 21h02

      Mort du journaliste spécialiste de l’Afrique Jean-Karim Fall : Le journaliste franco-sénégalais de France 24, grand spécialiste de l’Afrique, est mort brutalement vendredi à l’âge de 59 ans, alors qu’il couvrait le sommet du G7 en Sicile.

    • 14h59

      Ethiopie : Un journaliste éthiopien a été condamné vendredi à 18 mois de prison pour avoir communiqué avec un dissident, à l’issue d’un procès vu par la société civile comme une attaque à la liberté de la presse.

    • 11h14

      NBA Les Warriors en finale : Les Golden State Warriors, équipe de la ville californienne d’Oakland, vont disputer une nouvelle finale de NBA, la troisième consécutive. Ils se sont qualifiés aux dépens des San Antonio Spurs dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 mai. Tout au long de la série qui, finalement, aura été expéditive, les Warriors n’ont fait qu’une bouchée des hommes de Greg Popovich (129-115) qui, privés de deux éléments clés de leur équipe (Tony Parker et Kawhi Leonard), n’ont pas pesé lourd. C’est un nouveau « sweep » (coup de balai) pour les champions 2015, après celui infligé à Portland et à Utah lors des tours précédents. La bande à Stephen Curry préserve ainsi son invincibilité depuis le début des play-offs 2017. Avec douze victoires de suite, les Warriors ont effacé des tablettes le record des Los Angeles Lakers qui en 1989 et en 2001 avaient gagné ses douze premiers matchs. L’équipe de Steve Kerr attend désormais son adversaire qui sera soit Boston soit Cleveland. Avantage pour l’heure aux Cavaliers de Cleveland qui mène 2-1 dans la série et qui, en cas de qualification, retrouveraient Golden State pour la troisième fois consécutive en finale NBA.

    • 11h00

      Grèce : À quand l’aide ? Partie remise. De nouveau. Le gouvernement d’Alexis Tsipras, qui attendait un minimum de 7 milliards d’euros indispensables pour rembourser d’anciennes créances, devra encore patienter. Le pays est au cœur de dissensions qui le dépasse. À l’issue de la réunion des ministres des Finances de la zone euro tenue ce lundi 22 mai, l’Allemagne et le Fonds monétaire international (FMI) n’ont pas réussi à se mettre d’accord. L’institution de Washington entend recevoir de la part des Européens, des engagements sur des mesures d’allègement de la dette grecque, ce que refuse l’Allemagne, où la chancelière Merkel a bien en tête son propre calendrier électoral avec les prochaines législatives en septembre. Une situation qui retarde les chances de la Grèce de pouvoir voler de ses propres ailes, après des années de crise. Le parlement grec a pourtant déjà adopté près de 5 milliards d’euros de mesures d’économies supplémentaires, qui entreront en vigueur en 2019. Cette loi comporte de nouvelles diminutions des retraites et l’abaissement du plancher fiscal à 5 000 euros. Des mesures d’austérité qui ont profondément impacté, en six ans, le quotidien des Grecs et le PIB, qui a chuté de 27% sur la même période. Il leur faudra donc encore attendre le prochain rendez-vous Eurogroupe prévu le 15 juin, pour savoir si leurs créanciers parviendront à s’entendre. Ou s’il leur faudra trouver une autre solution…

    • 10h40

      Le Pentagone reconnaît la pire bavure dans la campagne contre l’EI : Le Pentagone a reconnu mardi la pire bavure de la campagne contre le groupe Etat islamique — 105 victimes civiles dans un bombardement le 17 mars à Mossoul — attribuant toutefois ce terrible bilan à des explosifs de l’EI, et non à la bombe américaine elle-même.

    • 10h37

      Attaque contre un bus en Egypte : au moins 23 morts Au moins 23 personnes ont été tuées, et 25 autres blessées, lors de l’attaque d’un bus à Minya, à 245 km au sud du Caire, ce vendredi. Le bus transportait des Coptes venu du monastère de Saint-Samuel, à l’ouest de Minya. Selon des médias locaux, des militaires se seraient lancés à la poursuite des assaillants dans le désert.

    • jeudi 25 mai
    • 23h26

      Alpha Condé demande deux sièges permanents pour l’Afrique : Le président guinéen Alpha Condé, actuellement à la tête de l’Union africaine, a fêté à sa manière la Journée mondiale de l’Afrique qui correspond à la création de l’OUA, ancêtre de l’UA, le 25 mai 1963. Pour marquer son panafricanisme à cette occasion. Proposant une série de réformes pour l’UA, Condé a aussi demandé dans la foulée deux sièges pour l’Afrique au sein du Conseil de sécurité de l’ONU pour que la voix du continent soit mieux entendue.

    • mercredi 24 mai
    • 13h57

      Gambie : Gel des biens de Yayah Jammeh, La justice gambienne a gelé lundi, les biens de l’ex-président Jammeh Soupçonné de détournement de 50 millions d’euros avant son départ en exil, a annoncé le ministre de la justice.

    • 11h16

      Manchester : Salman Abedi, auteur de l’attentat de Manchester, n’a « probablement pas agi seul », trois hommes ont été arrêtés ce mercredi dans le sud de Manchester, « en lien » avec l’enquête sur l’attentat de Manchester qui a fait 22 morts et 59 blessés lundi soir, a annoncé la police métropolitaine. Un premier homme avait déjà été arrêté mardi, lui aussi dans le sud de la ville. Un peu plus tôt, la ministre britannique de l’Intérieur Amber Rudd révélait à la BBC que l’assaillant était connu des services de renseignement et qu’il n’avait « probablement pas agi seul ».

    • 11h13

      Gambie : La justice gambienne a émis lundi un nouveau mandat d’arrêt international contre le général Sulayman Badjie, ancien chef de la garde nationale républicaine, sous l’ex-président Yahya Jammeh. Avec huit autres soldats de l’armée gambienne, le général Badjie est poursuivi pour sa participation présumée au meurtre, en 2013, d’Ebou Jobe et d’Alhagie Mamud Ceesay, deux citoyens américains d’origine gambienne. Le général Sulayman Badjie et ses 8 coaccusés auraient dû comparaitre jeudi dernier devant la juge Isatou Janneh-Njie du Tribunal de grande instance de Banjul pour les chefs d’inculpation d’assassinat et de conspiration pour commettre un meurtre. Sauf que le général Sulayman Badjie se trouve en Guinée équatoriale aux côtés de l’ancien président de la Gambie.

    • 11h00

      Un Éthiopien à l’OMS Le nouveau directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se nomme Tedros Adhanom Ghebreyesus. L’ancien ministre éthiopien de la santé, 52 ans, a été élu le 23 mai à Genève au troisième tour, par l’assemblée annuelle de l’organisation. Ce renommé chercheur sur le paludisme avait face à lui deux autres candidats : David Nabarro (Grande Bretagne) et Sania Nishtar (Pakistan). C’est la première fois qu’un Africain va diriger l’une des plus importantes agences de l’ONU. C’est également la première fois que des candidats s’opposent dans une élection, le candidat à ce poste étant auparavant proposé par le conseil exécutif de l’OMS. L’unique candidature était soumise au vote de l’Assemblée mondiale de la Santé, qui procédait à la nomination finale. Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus succède à la Chinoise Margaret Chan.

    • 10h52

      Burkina Faso : Une dizaine de sites web du gouvernement burkinabè ont été l’objet d’attaque de la part de pirates. Même si l’Agence nationale pour la promotion des technologies de l’information et de la communication (ANP TIC) affirme que le problème est résolu et que les sites sont désormais sous contrôle gouvernemental. Les spécialistes en sécurité informatique pointent du doigt la vulnérabilité des infrastructures informatiques dans le pays.

    • 09h05

      Taiwan : La justice taïwanaise a rendu mercredi une décision historique sur le mariage gay, qui va permettre à l’île de devenir le premier territoire asiatique à légaliser les unions entre personnes du même sexe. La Cour constitutionnelle a estimé que la disposition du code civil affirmant qu’un contrat de mariage ne pouvait être conclu qu’entre un homme et une femme « violait » les principes de la Constitution garantissant la liberté de mariage et l’égalité entre les citoyens. La haute juridiction donne deux ans au gouvernement pour mettre en oeuvre cette décision.

    • mardi 23 mai
    • 08h06

      Manchester : un attentat a fait au moins 22 morts après le concert d’Ariana Grande à Manchester. Un acte imputé au terrorisme par la Première ministre Theresa May, ce qui en ferait l’attentat le plus violent sur le sol britannique depuis la série d’attaques dans le métro londonien, en 2005.

    • lundi 22 mai
    • 09h08

      En Libye, une tuerie qui risque de briser tout espoir de paix : Environ 140 soldats et civils d’un camp de l’armée du maréchal Haftar ont été tués près de Sabha (sud) par une force proche du gouvernement d’« union nationale » de Faïez Sarraj. Une attaque qui risque fort de briser l’espoir de paix, déjà très fragile, né le 2 mai de la rencontre à Abou Dhabi entre les deux principaux protagonistes de la crise libyenne, Faïez Sarraj, le chef du gouvernement d’« union nationale » soutenu par les Nations unies, et le maréchal Khalifa Haftar, chef en titre de l’Armée nationale libyenne (ANL).

    • 08h56

      Rencontre Macron – Gentiloni : A Paris, le président français et le Premier ministre ont affirmé leur volonté de travailler ensemble à une «relance» de l’Europe. Ils ont plaidé pour une «capacité budgétaire commune» et pour «une Union fiscale et bancaire».

    • 08h51

      Boris Boillon, l’homme qui voyageait avec 350 000 euros en liquide : Son style oscillant entre Men in Black et James Bond, son franc-parler peu usité dans les milieux diplomatiques et une succession de maladresses avaient entaché sa carrière au Quai d’Orsay, qui l’a finalement suspendu en novembre. Interpellé le 31 juillet 2013 avec 350 000 euros et 40 000 dollars en liquide alors qu’il prenait un train pour Bruxelles, le diplomate et ancien « Sarko boy », Boris Boillon, sera jugé lundi 22 et mardi 23 mai à Paris.

    • dimanche 21 mai
    • 21h17

      A Ryad, Trump appelle à «isoler» l’Iran : Le président américain Donald Trump a appelé dimanche tous les pays à «isoler» l’Iran, dans un discours à Ryad devant les représentants d’une cinquantaine de nations musulmanes, dont 37 chefs d’Etat ou de gouvernement. «En attendant que le régime iranien montre sa volonté d’être un partenaire dans la paix, toutes les nations dotées d’un sens des responsabilités doivent travailler ensemble pour l’isoler», a-t-il dit en accusant la République islamique d’attiser «les feux du conflit sectaire et du terrorisme». Quelques minutes avant lui, le roi Salmane d’Arabie saoudite, royaume sunnite, s’était lui aussi livré à une attaque en règle contre l’Iran qu’il a qualifié de «fer de lance du terrorisme mondial». Le président américain Donald Trump a par ailleur appelé les pays musulmans à lutter avec détermination contre «l’extrémisme islamiste», voyant dans la lutte contre le terrorisme une bataille entre «le bien et le mal».

    • samedi 20 mai
    • 18h40

      Iran : Le président iranien Hassan Rohani a été réélu pour quatre ans avec 57% des voix au premier tour en devançant le conservateur Ebrahim Raissi, qui a obtenu 38,3% des voix, a annoncé ce samedi le ministre de l’Intérieur.

    • vendredi 19 mai
    • 11h12

      Assange : Les services des procureurs suédois ont annoncé, dans un communiqué que « le procureur en chef Marinne Ny a décidé aujourd’hui 19 ami d’interrompre l’enquête préliminaire sur l’accusation de viol concernant Julian Assange ». La bataille juridique avait commencé il y a sept ans. Depuis 2012, il vit reclus dans l’ambassade d’Equateur à Londres qui lui a accordé l’asile politique. Il était sous le coup mandat d’arrêt européen, émis en 2010 par la justice suédoise pour une affaire d’agressions sexuelles présumées sur deux jeunes femmes.

    • 10h45

      Maroc – Algérie : Le Maroc a dénoncé le 18 mai l’agression physique de l’un de ses diplomates par un responsable algérien lors d’une réunion d’un comité onusien dans les Caraïbes. Le Comité spécial des 24, une commission de l’ONU sur la décolonisation, tenait ce jeudi 18 mai une réunion sur l’île antillaise de Sainte-Lucie. Au cours de la réunion, Soufiane Mimouni, directeur général du ministère des Affaires étrangères algérien, « a agressé physiquement l’adjoint de notre ambassadeur à Sainte-Lucie », accuse ce responsable marocain. La rivalité des pays voisins sur la délicate question du Sahara occidental en serait la cause.

    • 10h08

      Gao : L’avion du président français Emmanuel Macron s’est posé dans la base militaire française de Gao, dans le nord du Mali, peu avant 10H00 GMT, a constaté une journaliste de l’AFP. Il devait être accueilli par son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta, au début de ce premier déplacement hors d’Europe depuis sa prise de fonction dimanche, pour lequel il a choisi Gao, pivot de l’opération française Barkhane contre les jihadistes au Sahel, qui mobilise 4.000 soldats dans cinq pays.

    • jeudi 18 mai
    • 16h31

      New York : une voiture fonce dans la foule à Times Square, au moins 1 mort et des blessés

    • 15h23

      Le président français Emmanuel Macron attérira demain à Gao où il sera accueilli par le président IBK, ils iront visiter les troupes de la force Barkhane.

    • 12h47

      Gabon : Jean Ping en appelle à Macron : Tous les moyens sont bons pour l’opposant gabonais Jean Ping et ses partisans pour rester sur le devant de la scène politique et réclamer la reconnaissance de la victoire à la dernière présidentielle. Alors que son adversaire, déclaré vainqueur, s’apprête à boucler une année de mandat, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine n’en démord pas : c’est à lui que les Gabonais ont confié les rênes du pouvoir en août 2016. Le dimanche 14 mai, en marge de l’investiture d’Emmanuel Macron, une poignée de militants ont organisé une manifestation pacifique à Libreville devant l’ambassade de France. Ils sont venus demander que le nouveau président français reconnaisse la victoire de leur champion. Le 7 mai, alors que le candidat du mouvement En marche ! venait d’être déclaré vainqueur de la présidentielle face à Marine Le Pen du Front national, Jean Ping lui avait adressé un message de félicitations, en prenant soin de préciser qu’il écrivait au nouveau président en sa qualité de « président élu de la République gabonaise ». Il a ajouté d’ailleurs dans une interview : « Je serai le président de la République du Gabon. Il sera bien obligé de le reconnaître, même s’il ne le voulait pas ». Du côté de Paris, aucun commentaire n’a été fait pour l’instant, du moins officiellement. Un silence qui n’arrête pas les partisans de Ping, qui annoncent qu’ils vont continuer à manifester pour faire entendre leur voix à l’Élysée.

    • 09h26

      La région de Ségou à Paris Sur invitation de la diaspora ségovienne de France, à travers la Coordination des associations de développement des cercles de la région de Ségou en France, une délégation composée du gouverneur de la région de Ségou, Georges Togo, du président du Conseil régional de Ségou, Chaka Dembélé, du maire de la commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra, du directeur de l’Agence de développement régional et des différents maires des communes de Niono, Bla, Tourakolomba, Falo, Touna et Dioro, séjourne en France pour une mission de travail du 12 au 20 mai 2017. L’objectif de cette mission de rencontres et d’échanges, selon le chargé de communication et des relations publiques de la mairie de Ségou, Dramane Bagayogo, « est de présenter les potentialités de la région de Ségou aux partenaires français pour le développement économique, social et culturel de la région toute entière ».

L’Hebdo - édition du 25.05.2017
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité