L’info en continu

    • jeudi 09 novembre
    • 17h04

      Musique: M’Bouillé Koité, lauréat du Prix Découvertes RFI 2017. Le jeune compositeur-chanteur de 27ans vient de remporter le concours annuel de Radio France International. Il a devancé dans les votes, la rappeuse Ami Yerewolo, elle aussi malienne et le Mauricien, Hans Nayma. 

    • mardi 07 novembre
    • 19h47

      Mort des 11 soldats Maliens dans un raid de Barkhane. Alors que cette information avait dans un premier temps réfutée, elle a finalement été confirmée par le biais d’un communiqué émis par le ministère malien de la Défense et des anciens combattants. Le texte daté du 31 octobre et qui fait état d’un entretien avec la représentation diplomatique française au Mali, n’a été rendu public que le 06 novembre. De nombreuses questions demeurent sur les circonstances de ce raid qui ciblait des terroristes  » à l’entraînement », selon Barkhane et qui aura coûté la vie aux militaires pris en otages en juillet 2016 et mars 2017.

    • 14h36

      Passation de service à Kidal. Le président du Conseil de cercle a passé le témoin ce lundi 06 novembre au président de l’Autorité intérimaire de Kidal. C’était en présence du Gouverneur et de plusieurs autres autorités de la région.

    • lundi 06 novembre
    • 16h40

      Visite du PM à l’intérieur du Mali. Abdoulaye Idrissa MAiga poursuit une tournée dans le centre du pays et région touchée par le terrorisme. Le Premier ministre, au cours de ce périple de plusieurs jours va à la rencontre des populations des localités touchées par l’insécurité et pour certaines sous la menace de groupe djihadiste, comme ce fut le cas le vendredi 03 novembre à Kouakourou. Il a également échangé avec les chefs religieux et les autorités coutumières de ces localités pour rassurer la population de l’accompagnement de l’Etat pour le retour de la sécurité et des actions de développement. Cette visite prend fin demain 07 novembre 2017.

    • 13h33

      Inauguration de la route Ouo-Bankass-Koro. Longue de 91 kilomètres, la route qui relie ces localités de la région de Mopti a été financée à hauteur de 14,298 milliards par la BOAD, la BIDC, la commission de l’UEMOA et l’Etat du Mali. Elle va permettre de fludifier le trafic dans la zone frontalière du Burkina-Faso et de faciliter la vie des populations riveraines. La coupure du ruban symbolique a été effectuée ce dimanche 05 novembre par le Premier ministre du Mali, Abdoulaye Idrissa Maiga, à Bankass.

    • 13h04

      COP23: La 23e édition de la conférence sur les changements climatiques (COP23) de l’ONU a débuté ce lundi 06 novembre pour prendre fin le 17 novembre 2017 à Bonn. Ce sont les Iles Fidji qui président l’évènement et l’enjeu de cette année est de s’accorder sur des mesures concrètes de mise en œuvre de l’accord de Paris contre le réchauffement climatique signé en 2015.

    • 13h02

      Enrichissement illicite: Le Syndicat National des Travailleurs des Administrations Publics d’Etats (SYNTADE) sursoit leur mot d’ordre de grève d’une semaine, qui était ce lundi 06 au vendredi 10 novembre. Suite à un accord entre le SYNTADE et le gouvernement malien sur l’enrichissement illicite. Le Gouvernement promet de retirer le texte sur l’enrichissement illicite et des commissions seront formées pour identifier les difficultés et les insuffisances de cette loi.

    • jeudi 02 novembre
    • 18h17

      FIFA-FEMAFOOT: Discussions en cours. Arrivés à Bamako le mercredi 1er novembre, les deux émissaires de la FIFA sont Segbé Pritchett, responsable des  Associations membres des pays francophones, et Véron Mosengo-Omba, directeur des Associations membres et du Développement Afrique-Caraïbes. Ils rencontrent les deux camps protagonistes de la crise du football malien, crise qui a culminé à l’Assemblé générale élective d’octobre dernier. Ils rencontrent dans la capitale malienne Segui Kanté, le secrétaire général de la Femafoot,  mais aussi les huissiers ayant délocalisé au dernier moment l’Assemblée générale élective. Enfin, Salah Baby, puis de Mamoutou Touré, les deux protagonistes principaux et le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo. Ces entretiens ont pour objectifs de permettre à l’instance suprême du football international de se faire une opinion sur la situation et prendre une décision allant dans le sens de la sauvegarde des intérets de ce sport et de ceux qui le pratiquent au Mali.

    • 18h10

      Force conjointe G5Sahel: Une premier opération réalisée. Selon les médias français, la toute première opération de la Force conjointe du G5 Sahel s’est déroulée ce 1er novembre 2017. «Le déploiement des Maliens, des Nigériens et des Burkinabé de la force G5 Sahel a débuté ce matin», a déclaré mercredi à l’AFP le lieutenant-colonel français Marc-Antoine depuis une base avancée française dans la région aride d’In-Tillit, dans le centre du Mali.Cette première opération, baptisée «Hawbi», est «une démonstration de force pour reprendre pied dans une zone délaissée par les Etats», aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger, «en entravant la liberté de mouvement dont bénéficient plusieurs groupes armés depuis des mois», a souligné le lieutenant-colonel Marc-Antoine. La force devrait atteindre sa capacité optimale à la mi-mars 2018 et bénéficiera de l’appui du’ne centaine de militaires français de l’opération Barkhane.

    • 15h14

      Finances. COFINA s’implante au Mali. La Compagnie Financière Africaine (COFINA), première institution africaine de mésofinance, a obtenu l’agrément de la BCEAO et du ministère de l’Économie et des Finances du Mali. Après le Sénégal, la Guinée Conakry, la Côte d’Ivoire et le Gabon, cet agrément lui permet de s’implanter dans un 5e pays, confirmant ainsi son dynamisme. La première agence de COFINA au Mali est située au cœur du quartier des affaires de la capitale, à ACI 2000. COFINA prévoit déjà d’ouvrir une deuxième agence à Bamako d’ici à la fin de l’année.

    • mardi 31 octobre
    • 19h27

      Mali: Attaque du convoi du Président de la Haute Cour de justice. Des individus armés ont attaqué le convoi du député Abdrahamane Niang, président de la Haute cour de justice du Mali. Ce dernier regagnait Bamako après une visite dans sa famille et est tombé dans une embuscade entre Diafarabé et Téninkou. Blessé, il a depuis regagné Bamako

    • lundi 23 octobre
    • 11h56

      Etat d’urgence: Encore un an. Alors qu’il devrait prendre fin le 31 octobre prochain, l’état d’ugence en vigueur au Mali depuis novembre 2015 et reconduit à maintes reprises, vient d’être prorogé d’un an par le dernier Conseil des ministres du vendredi 20 octobre. Le gouvernement explique par la voix du Ministre de la Défense, Tiéna Coulibaly que «l’état d’urgence, c’est surtout fait par rapport à la situation de terrorisme dans le centre du pays aujourd’hui. C’est sur toute l’étendue du territoire national qu’il est déclaré, mais c’est essentiellement en direction de cette partie-là».

    • 11h30

      Rpdm: Cheick Modibo Diarra reprend la parole. C’est à l’occasion de la rentrée politique de son parti, le Rassemblement pour le Développement du Mali (Rpdm) que l’ancien Premier ministre malien s’est exprimé. « Il nous faut un pays en paix et bien sécurisé où les Maliens mangeront à leur faim », a déclaré entre autre, le président du Rpdm. L’évenement de ce samedi 21 octobre qui a été couplé à l’adhésion au parti de centaines de militants venus d’autres formations politiques, replace Cheick Modibo Diarra au coeur de l’actualité. Il est un « très probable » candidat pour la présidentielle de 2018 si l’on en croit ses proches qui ont multiplié les décalrations dasn ce sens.

    • lundi 16 octobre
    • 11h26

      IBK à Kayes: Le président de la République entame ce lundi 16 octobre une visite à Kayes. La délégation présidentielle se rend dans la matinée à Médine, un village situé à 12 km de Kayes, dans le cadre de la commémoration de la journée de la femme rurale et de la journée mondiale de l’alimentation. Le séjour du chef de l’état sera également marqué par des visites de chantiers et de réalisations.

    • 10h10

      Sécurité: Un centre pour la coordination inauguré à Bamako. Les chefs d’Etat du Mali et du Togo ont inauguré le 13 octobre le Centre National de Coordination du Mécanisme d’Alerte Précoce et de Réponse Rapide du Mali. Le rôle de cette structure est de collecter, d’analyser et de traiter dans la rapidité, les « informations dans le domaine de la sécurité afin de trouver une réponse rapide aux événements tragiques pouvant advenir ou en préparation par les terroristes, narcotrafiquants, du banditisme transfrontalier ».

    • dimanche 15 octobre
    • 22h07

      Ménaka: 3 combattants du MSA tués. Des hommes armés non identifiés ont attaqué ce dimanche 15 octobre un groupement de combattants du Mouvement pour le Salut de l’Azawad à 30km de Ménaka. Les assaillants ont tués 3 combattants du Msa parmi lesquels Adoum Ag Albachar un important chef militaire du mouvement. Les agresseurs ont emporté également 2 véhicules. Source Studio Tamani

    • jeudi 12 octobre
    • 15h37

      Consulat du Mali en France : Des documents en souffrance « Le Consul Général du Mali à Paris vous informe qu’un important lot de passeports biométriques et de cartes d’identité consulaires non retirés est disponible. Les titulaires sont priés de se présenter pour le retrait ». C’est par ce message que le Consulat a informé les ressortissants maliens de la disponibilité de ces documents. Ce qui peut surprendre lorsque l’on sait que la lenteur dans l’obtention des NINA et des passeports avait conduit à l’occupation du Consulat par le Collectif Mains propres en décembre 2016. Selon Tapa Konté, du collectif, le manque de temps et un certain ras-le-bol expliquent cette situation. « Nous étions baladés entre différents départements et, en dépit de tout cela, nous ne les avons pas récupérées. Du coup, les gens sont un peu démotivés ». A l’en croire, le message aurait plus d’impact s’il était relayé par l’ORTM. « Plus de Maliens seraient au courant si l’avis passait dessus ».

    • jeudi 05 octobre
    • 15h59

      Le bateau Tombouctou a été attaqué par des assaillants ce jeudi 05 octobre 2017 à 12 heures à Koulezé, une localité située entre Diafarabé et Mopti. L’attaque a coïncidée avec l’arrivée du petit bateau Modibo Keita dont les militaires se trouvaient à bord. Ce petit bateau revenait de Koulikoro pour une réparation, pour le moment pas de blessés. La situation est sous le contrôle des forces armées et le bateau est en route pour Mopti. Cette information a été confirmée par des responsables COMANAV joints par téléphone.

    • 13h06

      Les dirigeants de Collège Horizon saisissent la justice La désormais « Affaire Collège Horizon », est encore loin de son épilogue. Les dirigeants de l’école Turque présente à Bamako et à Ségou au Mali ont porté plainte devant la justice malienne. D’abord devant le tribunal de 1ère instance de la commune I et celui de la commune IV du District de Bamako. Ils dénoncent « le saccage par les dirigeants de la fondation MAARIF » des locaux de leur école située à Korofina en commune I. Ils dénoncent également la décision du premier ministre malien de confier la gestion de l’école à un « comité transitoire ». Tout en rappelant que le « Collège Horizon » est un établissement d’enseignement privé au Mali, les responsables par la voix de leur avocat Mr Demba Traoré que « tous ces recours ont été déposés le lundi dernier et nous attendons la suite ».

    • vendredi 29 septembre
    • 12h02

      Russie-Mali: Deux hélicoptères pour les FAMAS. C’est dans le cadre de la redynamisation de sa coopération militaire avec Bamako que Moscou a offert les deux hélicoptères à l’armée malienne.  »D’autres équipements vont suivre » a déclaré l’ambassadeur de Russie au Mali à l’occasion de la réception du don jeudi à Bamako. La cérémonie s’est déroulée au stade omnisport de la ville. Une organisation de la société civile malienne avait initié une pétition qui a recueilli 8 millions de signatures. La pétition a sollicité l’appui de la Russie à l’armée malienne en terme de formation et d’appui en équipement pour faire face au terrorisme surtout dans le nord et le centre du pays.

    • jeudi 28 septembre
    • 19h19

      Région de Kidal : Dix écoles rouvrent Les élèves de la région de Kidal, après plusieurs années de déscolarisation, reprendront bientôt le chemin de l’école. C’est le Directeur de l’Académie d’Enseignement de la région, Ibrahim Ag Mohamed, qui l’affirme. Selon lui, le 9 octobre prochain, une dizaine d’écoles, pour la plupart des premières années, seront recouvertes. Dans la ville de Kidal, il y aura le second cycle Aliou et trois écoles de brousse, un second cycle à Anefis avec une classe de septième, deux écoles à Tessalit, une école avec une première année à Tin Essako et une autre à Tinzawaten. Il est prévu aussi la réouverture de la dixième année du Lycée, en attendant la rénovation de trois salles, en cours. Avec un effectif de 51 professionnels pour les deux CAP en 2016 – 2017, le Directeur compte d’abord sur ces enseignants, des volontaires majoritairement.

    • mardi 26 septembre
    • 11h33

      Attaque terroriste contre le MSA Le Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) a été la cible d’une attaque ce 25 septembre 2017 à Tamalate, une localité située près de la frontière nigérienne et relevant de la région de Ménaka. Le bilan fait état d’au moins 2 combattants du MSA tués et 2 autres blessés. Du côté des assaillants au moins 5 auraient été tués et plusieurs autres blessés et faits prisonniers.

    • lundi 25 septembre
    • 10h48

      Cessez-le-feu/ IBK rencontre les groupes armés. Un déjeuner a réuni le samedi 23 septembre le chef de l’Etat et les représentants de la CMA et de la Plateforme à la Villa des hôtes. Les membres de la CMA et de la Plateforme ont donné leur engagement à œuvrer pour le renforcement du processus de la paix. Ces deux groupes armés, qui se disputaient le contrôle de certaines localités des régions Nord du Mali, avaient signé, le 23 août dernier, une première trêve. Et le 6 septembre dernier, ils ont décidé de poursuivre leur trêve pour une durée de 30 jours renouvelables. Les deux parties vont poursuivre les discussions en cours en vue de parvenir à un accord de cessation des hostilités global et définitif.

    • jeudi 14 septembre
    • 17h55

      Mali-Tchad: Plus de visa. C’est ce qu’ont décidé les chefs d’Etat du Tchad et du Mali après la visite de ce dernier les 12 et 13 septembre 2017à N’Djamena. L’exemption réciproque de visas au profit des ressortissants des deux pays a effet immédiat, mais n’est valable que pour un séjour n’excédant pas 90 jours. Au-delà de cette durée, ils doivent se conformer à la législation en vigueur.

    • 13h46

      Amadou Djoum libéré! L’otage malien retenu depuis avril par un groupe armé au centre du Mali vient d’être libéré (source familiale). L’agent de l’Institut national de Prévoyance Sociale (INPS) avait été enlevé le avril par des hommes affilés à Amadou Kouffa. Il a été remis directement à sa famille, toujours selon notre source.

    • mercredi 13 septembre
    • 12h17

      Le lundi 11 septembre 2017, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz était en visite à Bamako. Les échanges avec le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, ont porté sur la lutte contre le terrorisme dans le G5 Sahel. « Le renforcement de la cohésion au sein des pays membre du G5 » a été notamment au centre des discussions. Comme prévu, tous les pays membres doivent investir pour la réussite du G5 Sahel (Mali, Burkina, Tchad, Niger et Mauritanie). C’est dans cette optique que le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, président en exercice du G5 Sahel s’est rendu mardi 12 septembre 2017 à N’djamena. Après N’djamena, Ibrahim Boubacar Keita au Niger ce 13 septembre 2017 pour les causes du G5 Sahel. L’objectif de ces visites est de faire le point sur les contributions de chaque pays, sur leurs besoins et sur leur positionnement plus général afin de parler d’une seule voix la semaine prochaine lors de l’assemblée générale de l’ONU à New York.

    • mardi 12 septembre
    • 16h40

      L’entente des mouvements du 25 janvier s’agrandit. La famille des mouvements signataires de l’Entente du 25 janvier 2017, composée du CPA, du CMFPR2, du CJA et MSA a reçu le ralliement de deux mouvements issus de la plateforme, le MPSA et le FPA. La cérémonie de signature d’intégration a eu lieu hier lundi 11 septembre 2017 à l’ex CRES de Badalabougou. Il s’agit par cette adhésion de renforcer les mouvements de l’Entente pour la mise en œuvre inclusive de l’Accord qui est selon les deux mouvements rentrant pris en otage.

    • vendredi 08 septembre
    • 08h46

      Accord de paix : Une nouvelle trêve de 30 jours vient d’être signée entre la CMA et la Plateforme. Le nouveau pacte est entré en vigueur ce jeudi. La CMA et la Plateforme assurent que cette nouvelle trêve est renouvelable. Les mouvements souhaitent qu’elle aboutisse à une paix définitive.

    • jeudi 07 septembre
    • 11h40

      La Minusma renforce les conditions des FAMAs à Léré : Dans la poursuite des efforts visant la stabilisation et la sécurisation au Mali, la Mission intégrée de Nations-Unies pour la Stabilisation au Mali (Minusma), remettra ce jeudi 07 septembre 207 à Léré dans la région de Tombouctou un camp aux autorités maliennes. Un geste qui s’inscrit dans la continuité des actions que la mission ne cesse d’entreprendre pour le retour de la paix et la stabilité dans le pays. La menace terroriste et le banditisme dans ces zones nécessitent un renforcement continu des conditions et équipements permettant aux forces armées de résister et contrer la menace. Mardi 05 septembre, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté à l’unanimité un nouveau régime de sanctions contre ceux qui pourront être une entrave à la poursuite de l’Accord de paix. Le même jour, à environs 15 kilomètres d’Aguelhok, dans la région de Kidal, deux casques bleus ont été tués. Les mesures adoptées pourront aussi s’appliquer à toutes forces qui s’attaqueraient aux Forces Armées Maliennes ou aux casques bleus de l’ONU.

    • 11h37

      Sikasso : La clinique juridique Demesso forme des para juristes. Quarante nouveaux para-juristes venus des cercles de Bougouni, Kadiolo et Sikasso sont en formation depuis le 04 septembre 2017 à Sikasso. Il s’agit d’outiller ces relais afin de faciliter l’accès des citoyens à la justice. Durant 10 jours, ils seront dotés de connaissances de base sur le système judiciaire pour aider les populations de ces zones à mieux connaître leurs droits et à les exercer. Cette initiative de l’association DEME-SO vise à familiariser les para juristes avec les textes fondamentaux relatifs à la défense des droits humains, le système judiciaire, le genre et développement entre autres. Compte tenu du coût élevé de l’accès à la justice et de la complexité des procédures, ces para juristes constituent un relai indispensable pour aider les moins nantis à jouir de leurs droits mais aussi à connaître leurs devoirs.

L’Hebdo - édition du 23.11.2017
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité