L’info en continu

    • jeudi 23 mars
    • 16h00

      Mali : 10 personnes tuées dans des affrontements inter communautaires. Des affrontements sont survenus mercredi 23 mars en début de soirée, entre Donsos et éleveurs Peuls, au moins 10 personnes ont trouvé la mort et 14 blessés évacués à Niono, dans le centre du Mali, à Sokolon, une localité située à plus de 300 kilomètres au nord de Bamako a appris une source au ministère de la sécurité.

    • 11h59

      Le procès en diffamation intenté par le président de l’Assemblée nationale contre le directeur de publication du journal privé Le Figaro du Mali s’est ouvert ce mercredi à Bamako. Il doit se poursuivre la semaine prochaine. Plus d’une heure de débats, les avocats des deux parties sont polémiques. Le président du tribunal invite les deux avocats à rentrer dans le fond du dossier. Le journaliste maintient ses informations et réfute avoir diffamé le président de l’Assemblée nationale qui a porté plainte. Les avocats du plaignant demandent au journaliste d’apporter la preuve que leur client a été effectivement surpris en flagrant délit d’adultère dans son bureau. Son avocat a demandé un report du procès, le temps de citer des témoins explique maître Assane Diop à la fin de l’audience. « Nous avons décidé, on est contraints, de dévoiler la source de notre information, même si nous savons que la source du journaliste est protégée par la loi et nous avons demandé à ce que des témoins comparaissent pour être confrontés aux personnes concernées ». Le procès reprendra la semaine prochaine avec probablement des rebondissements

    • 10h07

      57 milliards de dollars pour l’Afrique C’est une enveloppe substantielle que la Banque mondiale a annoncé, dimanche 19 mars, avoir mis à la disposition des pays d’Afrique subsaharienne. 57 milliards de dollars seront injectés sur une période de trois années dans des investissements divers. L’essentiel de ce montant, soit 45 milliards de dollars, proviendra de l’Association internationale de développement (AID), son agence qui accorde des dons et des crédits à taux zéro aux pays les plus pauvres. 8 milliards de dollars seront composés de financements privés par le biais de la Société financière internationale (IFC), une autre antenne de la Banque mondiale, et 4 milliards seront issus de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), la filiale de la Banque dédiée aux pays à revenu intermédiaire, précise le communiqué de l’institution, citant le Président Jim Yong Kim. 448 projets déjà en cours sur le continent africain bénéficieront de ces nouveaux fonds mis à disposition par l’AID. Ils sont essentiellement dans les domaines de l’éducation, des services de santé de base, de la propreté de l’eau et de son traitement, de l’agriculture, du climat des affaires, des infrastructures et des réformes institutionnelles. L’Afrique subsaharienne représente à elle seule la moitié des pays éligibles aux financements de l’AID.

    • 10h04

      Sélingué prêt à accueillir son festival La commune rurale de Baya et son chef-lieu Sélingué vivent depuis quelques jours déjà dans l’effervescence des préparatifs de la 7è édition du Festival international de musique urbaine et mode. L’édition 2017 se tiendra du jeudi 23 au dimanche 26 mars sur les berges du fleuve Sankarani à quelques 135 kilomètres de Bamako. Avec son barrage hydro-électrique et ses périmètres irrigués, Sélingué, malgré l’insuffisance d’infrastructures d’hébergement, va être, le week-end prochain, la capitale malienne de la musique et de la fête. Plusieurs artistes nationaux et internationaux sont attendus sur la scène où auront également lieu plusieurs défilés de mode. Le thème central de cette édition est la culture de la paix. Également au programme, des conférences de sensibilisation sur la sécurité routière. Selon l’administrateur du festival Ibrahim Coulibaly, « c’est l’occasion pour les jeunes et les femmes de s’organiser pour mener de nombreuses activités génératrices de revenus ». Le festival, qui se tient avec une forte adhésion des autorités locales, a pour parrain l’ancien Premier ministre Mohamed Ag Hamani, actuellement président du Conseil d’administration de la BDM.

    • 10h03

      Deuxième emprunt obligataire pour le Mali Après une première opération réussie en avril 2016, l’État du Mali lance un nouvel emprunt obligataire à destination du grand public, dont la période de souscription s’ouvre ce jeudi 23 mars pour finir le 14 avril inclus. Par cette opération, l’État souhaite lever une somme de 100 milliards de francs CFA afin de financer des projets d’infrastructures routières à l’intérieur du pays ainsi que des aménagements agricoles. Chaque souscripteur peut acheter auprès des banques et intermédiaires financiers des obligations à 10 000 francs CFA l’unité, dont le taux d’intérêt est de 6,50% par an, pendant 7 ans.

    • mercredi 22 mars
    • 12h15

      De l’eau pour la population de Sabalibougou Le représentant du ministre du développement industriel a inauguré ce mercredi une unité solaire d’adduction d’eau. D’un cout de 16 millions de FCFA, cette unité est un don de la société nationale des tabacs et allumettes du Mali (SONATAM), elle devrait être une alternative pour la population de Sabalibougou en Commune V du district face à la pénurie d’eau qui les touche.

    • 10h37

      Le Président a reçu les lettres de créance du nouvel ambassadeur malien. Hier mardi 21 mars, le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a reçu, au palais présidentiel à Nouakchott, les lettres de créances de M. Youba Ba, en sa qualité de nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Mali auprès de la République Islamique de Mauritanie.

    • 10h05

      Mali-Mètre 8, instantané de l’appréciation de la vie politique La Fondation Friedrich Ebert a publié ce 21 mars son rapport sur une enquête d’opinion politique menée auprès des Maliens en décembre 2016, Mali-Mètre 8. 2 142 personnes âgées de 18 ans ou plus ont été sondées. Les conclusions révèlent une certaine défiance de la population malienne vis-à-vis du gouvernement et de ses actions. 41% des personnes interrogées pensent que la situation du pays s’est détériorée durant les douze derniers mois, 52% se disent insatisfaites de la gestion du pays par le Président Ibrahim Boubacar Keïta. Le même pourcentage de citoyens se dit insatisfait également du gouvernement. Certaines disparités apparaissent toutefois en fonction des zones. 70% de personnes vivant à Bamako, sont mécontents de Modibo Keïta et de son équipe, contre 63% des sondés vivants à Gao. Seulement 7% d’enquêtés sont satisfaits de l’Assemblée nationale, minée par des scandales ces dernières semaines. Alors que le président avait fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille, 63% des personnes pensent que la corruption reste toujours très élevée au Mali.

    • 09h20

      La Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) a lancé lundi 20 mars, un produit innovant dénommé ‘’BNDA MOBILE’’. A l’aide duquel, les clients de la BNDA peuvent désormais faire leurs transactions financières via leurs téléphones mobiles en quelques clics.

    • 09h12

      Le président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé, a présidé hier à l’hôtel Salam l’ouverture de la réunion délocalisée de la Commission mixte Affaires politiques, paix, sécurité et MAEP/Affaires juridiques et judiciaires du parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) dont le thème s’intitule «Paix et sécurité: les défis de la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’ouest : cas du Mali». cette réunion a pour objectif principal d’offrir l’opportunité aux députés membres de la Commission mixte de s’imprégner davantage des enjeux liés au terrorisme dans l’espace CEDEAO, afin de faire des recommandations utiles au Parlement dans le sens de son implication dans la mise en œuvre des politiques et stratégies communautaires destinés à relever les défis sécuritaires, en particulier la lutte contre le terrorisme.

    • 09h11

      De source proche, L’Italien Giovanni Luciano Giuseppe Trapattoni, l’un des entraîneur les plus titrés du football italien, serait très intéressé par la sélection nationale et a chargé son agent de prendre contact avec les instances sportives de notre pays

    • mardi 21 mars
    • 09h05

      Lancement lundi 20 mars de l’Alliance Internationale pour la Protection du Patrimoine dans les conflits armés, « ALIPH ». Au cours de la rencontre, plus de 75 millions dollars ont été mobilisés pour la protection des patrimoines en danger et la restauration de ceux déjà endommagés.

    • samedi 18 mars
    • 14h53

      l’Emir d’Aqmi Abdel Malek Droukdel s’est exprimé dans un document audio pour féliciter les grpes jihadistes pour leur union au Sahel

    • 14h52

      Le CJA à tombouctou reçoit aujourd’hui une délégation malienne constituée de parlementaires et d’officiers.

    • 07h56

      Le chef des opérations de maintien de la paix Hervé Ladsous, en visite de 2 jours au Mali pour faire ses adieux

    • vendredi 17 mars
    • 10h56

      Le chef militaire du Gatia à Menaka a été assassiné hier soir à son domicile. Les funérailles ont actuellement lieu.

    • 10h18

      L’UEMOA À la conquête du marché de la mangue Huit pays de la CEDEAO ont décidé de se regrouper pour booster leur production de mangue. À l’initiative du Sénégal, sept autres pays, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, la Sierra Leone, la Gambie, le Ghana, le Nigéria et la Guinée Bissau, ont ratifié un accord qui a donné naissance à l’Alliance régionale mangue. « Regrouper les pays permet d’être plus compétitifs et d’imposer nos prix, alors que les importateurs jouaient sur la division pour baisser les tarifs », explique Malick Diop, directeur général de l’Agence sénégalaise pour la promotion des exportations (ASEPEX). Une année durant, ces pays vont produire de la mangue de manière à avoir des volumes d’exportations plus conséquent. Le Sénégal a exporté en 2015, 125 000 tonnes de mangues, dont 16 770 tonnes vers l’Europe. Avec l’Alliance c’est un total de 1,3 million de tonnes qui seront destinées à l’exportation. Et à en croire son président, Cheick Ngane, la diversification devrait suivre avec l’arachide. Des actions de plaidoyer sont également au programme à l’endroit d’autres pays d’Afrique de l’Ouest comme le Mali, producteurs de mangue et d’arachide, pour qu’ils rejoignent l’Alliance.

    • jeudi 16 mars
    • 16h24

      Mali : Fagaga à Bamako : Au nom de la paix, le rebelle Ag Fagaga à prêté serment Le tout nouveau Président de l’Autorité intérimaire régional de Kidal, Hassan Fagaga, a été pleinement investi de ses missions à Bamako. Cet homme avait déserté les rangs de l’armée depuis 2006 pour établir ensuite sa base dans le vaste désert. C’est le 28 février dernier que les autorités intérimaires de Kidal ont été installées. Il a fallu avant, plus de dix-huit mois de négociations et de reports pour y arriver. Hassan Ag Fagaga est nommé Président de l’autorité intérimaire au mois de février, et au même moment, le Gouverneur de ladite Région, Mohamed Ag Icrach, lui, a prêté serment à Gao. Celui qui a arboré les couleurs du Mali lors de son installation pourra-t-il faire flotter le drapeau malien à Kidal ?

    • 12h55

      Présidentielle 2018 L’heure de vérité pour l’ADEMA-PASJ Pour ou contre une candidature interne au sein du parti ? Cette question, posée depuis déjà plusieurs semaines, continue de tarauder les esprits au sein du parti de l’abeille, l’ADEMA-PASJ. Alors même que sa conférence nationale est prévue pour ce samedi 18 mars au Pavillon des sports du Stade Modibo Keïta, certains cadres du parti annoncent déjà qu’elle sera l’occasion idéale pour enfin trancher la question. Le fameux rapport aux deux plans (A et B) devrait y être débattu. Selon l’honorable Yaya Sangaré, député élu à Yanfolila et secrétaire à la communication du comité exécutif du parti, le plan A prône « la logique d’une poursuite de l’accompagnement » en soutenant donc une éventuelle candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta, tandis que le plan B préconise une candidature interne du parti. Selon des bruits de couloirs, un plan C pourrait même émerger. En attendant, l’ADEMA et le RPM siègent au sein d’une commission mixte créée fin février.

    • 11h42

      Coupure d’électricité à l’Assemblée nationale : rumeurs ou réalités ? Depuis le début de la semaine, les rumeurs vont bon train concernant une coupure d’électricité à l’Assemblée nationale du Mali dû à des factures impayées dont la somme s’élèverait à 20 millions de FCFA. Contacté par téléphone, le directeur de communication à l’Assemblée nationale, Youssouf Touré, a confirmé qu’il y a des factures impayées et qu’une coupure d’électricité avait été effectuée pendant un temps bref. Mais « le compteur de l’assemblée n’a pas été enlevé par l’EDM », a- t- il affirmé. Il assure qu’il y a eu un compromis et qu’un chronogramme de paiement a été établi avec l’EDM. Il souligne par ailleurs, que l’assemblée n’est pas la seule institution qui a des factures impayées. Contrairement à Youssouf Touré, le directeur commercial de l’EDM, Ali Oulé Tounkara, sollicité sur cette question affirmé que la coupure à l’assemblée était un incident et non un cas de factures impayées.

    • mercredi 15 mars
    • 15h25

      Un deuxième attentat frappe Damas plusieurs blessés et victimes. Peu après le premier Attentat terroriste perpétré dans l’enceinte du palais de justice de la capitale syrienne, une deuxième explosion a frappé Damas. ​Selon l’agence Sana, la déflagration a retenti dans le quartier de Rabwa, dans le nord-ouest de la capitale syrienne, connu pour ses nombreux restaurants qui font quotidiennement le plein. D’après l’agence, l’explosion s’est produite dans un de ces restaurants, faisant plusieurs blessés et victimes.. Plus tôt dans la journée de mercredi, un kamikaze avait actionné sa charge explosive au palais de justice de Damas faisant, selon le dernier bilan, 31 morts et 60 blessés.

    • 12h45

      Réconciliation nationale : La coopération allemande accentue son appui L’Allemagne a joué et continue de jouer un rôle prépondérant dans le vaste chantier de paix et de réconciliation au Mali. Une première convention de partenariat entre la GIZ et le ministère de la Réconciliation nationale, signée en 2015, était intitulée «Projet d’appui au processus de dialogue et de réconciliation». Les deux partenaires ont lancé, lundi dernier au Grand hôtel de Bamako, un autre projet appelé « Projet d’appui à la stabilisation et à la paix (PASP)». La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Réconciliation nationale, Mohamed El Moctar et l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Dietrich Becker. On notait également la présence du directeur résident de la GIZ, Juergen Koch et du directeur par intérim du PSPA, Christophe Pelzer. Le Projet d’appui à la stabilisation et à la paix (PASP) vise à impulser le retour de la paix et la restauration de la confiance, de la cohésion sociale et du vivre ensemble.

    • mardi 14 mars
    • 15h11

      Un commissaire du MUJAO risque le cour d’assise : Arrêté fin novembre 2013 aux environs de la ville de Gao par les Forces Armées Maliennes, l’ex commissaire islamique du groupe terroriste MUJAO, Aliou Mahamane Touré est incarcéré à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako, depuis janvier 2014. .Il comparaît aujourd’hui mardi 14 mars devant la chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Bamako qui déterminera s’il sera jugé ou non devant une cour d’assises.

    • 14h21

      Deux soldats tués dans une attaque : Deux soldats maliens et deux civils ont été tués lundi dans le nord du Mali, près du Niger, au cours d’une attaque menée par des jihadistes présumés, selon le ministère de la Défense. L’attaque a été perpétrée lundi par des « assaillants armés » dans les environs du village de Fafa, près de la frontière avec le Niger, a affirmé une source sécuritaire d’Ansongo à l’AFP .

    • lundi 13 mars
    • 13h19

      Orange Money-Transferts internationaux bloqués: La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) interdit les transferts de fonds entre les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et la France via la société de téléphonie Orange. C’est le cas du Mali, membre de l’UEMOA, pour lequel la BCEA a interdit, fin février, des transferts d’argent avec la France. La mesure est déjà effective au Mali.

    • 13h10

      ANSONGO : 2 décortiqueuses pour les femmes de Tessit. L’USAID a offert le dimanche 12 mars deux décortiqueuses de semence à la coordination des associations des femmes de Tessit dans le cercle d’Ansongo. Le coût de ce don s’élève à 16 millions de francs CFA. Pour les bénéficiaires, l’acquisition de cet équipement de transformation des produits agroalimentaires devrait leur permettre de renforcer leur autonomie financière et lutter contre la pauvreté.

    • vendredi 10 mars
    • 15h10

      SEGOU : visite du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique était en visite depuis hier à Ségou. Ce déplacement a pour objectif d’échanger avec les autorités administratives, et les responsables techniques de l’éducation pour une implication de l’Université dans les stratégies de développement. La rencontre a permis également de partager avec les acteurs la vision du ministère pour le développement de la dite l’université.

    • 14h45

      Le président de la République Ibrahim Boubacar KEITA a inauguré ce matin le nouveau siège de la Cour Suprême Le Président de la République du Mali, Chef l’Etat, Premier Magistrat, loge la Cour Suprême du Mali dans un bel édifice entièrement financé sur le budget national 2013-2016. Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali, Chef d’Etat vient de procéder à l’inauguration solennelle du nouveau siège de la Cour Suprême du Mali. Cette cérémonie placée sous sa haute Présidence est organisée par la Cour Suprême du Mali. De mémoire, la pose de la première pierre de ce nouveau joyau a été l’œuvre de l’ancien Président de la République du Mali, son SEM Amadou Toumani TOURÉ, le 10 Novembre 2010.

    • 14h28

      Tombouctou : le CJA et le MAA, qui avaient installé des checkpoints, les ont libérés ce vendredi. Une nouvelle réunion doit avoir lieu dans l’après-midi.

    • 11h49

      Le Général Kafagouna Koné, ancien ministre de la Défense pendant la Transition (1991-1992) qui fit partie de tous les gouvernements successifs toujours au poste de ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, est décédé, vendredi 10 mars 2017 à Faladié.

L’Hebdo - édition du 23.03.2017
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité