L’info en continu

    • lundi 29 mai
    • 14h49

      Révision constitutionnelle les partis politique réticents au projet En vu d’apporter leur contribution à la révision de la constitution de 1992, les partis APM- Maliko ; FRAFISNA et URP ont organisé une conférence débat, le jeudi 25 mai dernier, au centre djoliba. Objectif dégager une vision commune des trois partis sur ce projet de révision constitutionnelle afin de contribuer à l’édification d’un Etat fort, soucieux de l’avenir et du devenir de ses populations.

    • 14h19

      Visite au Mali du président du Ghana Semnana Addo Dankwa Akufo-Addo : Le président de la République du Ghana est en visite d’amitié et de travail de 24 heures dans notre pays. Il est arrivé à Bamako, hier 28 mai. Cette visite s’inscrit dans une tournée qu’il effectue dans les pays de l’espace CEDEAO. Au cours de son séjour, le Président Ghanéen aura des entretiens avec le président IBK sur des sujets d’intérêts communs, des points de coopération bilatérale mais aussi, sur le processus d’intégration dans l’espace CEDEAO et la situation sécuritaire dans la région.

    • vendredi 26 mai
    • 21h02

      Mort du journaliste spécialiste de l’Afrique Jean-Karim Fall : Le journaliste franco-sénégalais de France 24, grand spécialiste de l’Afrique, est mort brutalement vendredi à l’âge de 59 ans, alors qu’il couvrait le sommet du G7 en Sicile.

    • 10h58

      Le Mali aux Assemblées annuelles de la BAD Le Mali participe, aux cotés de 53 autres pays, aux travaux des 52è Assemblées annuelles du groupe de la Banque africaine de développement (BAD). Cette rencontre, qui se tient du 22 au 26 mai 2017 en Inde, a pour thème principal « transformer l’agriculture pour créer de la richesse en Afrique ». La délégation malienne, conduite par le ministre de la Promotion des investissements et du Secteur privé, Konimba Sidibé, participe à une série de débats sur les principales questions liées au développement et à la performance de la banque dans la réalisation de son mandat. « Notre objectif est clair : atteindre l’autosuffisance alimentaire dans un délai de dix ans, éliminer la malnutrition et la faim, et placer l’Afrique au sommet des chaînes de valeur agricoles », a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors de l’ouverture officielle des travaux le mardi 23 mai, en présence des présidents sénégalais et béninois, Macky Sall et Patrice Talon, et du Premier ministre indien Narendra Modi. « L’Inde sera toujours à vos côtés pour vous apporter son soutien vers un avenir plus lumineux », a assuré Modi. Le Mali va également participer à une rencontre avec des décideurs indiens sur le thème de la coopération entre l’Inde et l’Afrique de l’Ouest. « Les assises annuelles de la BAD, cette année, n’offrent pas uniquement aux gouverneurs et autres délégués la possibilité de se pencher sur les problèmes et les défis communs auxquels nous sommes confrontés, elles constituent également l’occasion idéale pour l’Inde et l’Afrique d’approfondir leur coopération économique et leur partenariat », a affirmé Arun Jaitley, ministre indien des Finances.

    • jeudi 25 mai
    • 23h26

      Alpha Condé demande deux sièges permanents pour l’Afrique : Le président guinéen Alpha Condé, actuellement à la tête de l’Union africaine, a fêté à sa manière la Journée mondiale de l’Afrique qui correspond à la création de l’OUA, ancêtre de l’UA, le 25 mai 1963. Pour marquer son panafricanisme à cette occasion. Proposant une série de réformes pour l’UA, Condé a aussi demandé dans la foulée deux sièges pour l’Afrique au sein du Conseil de sécurité de l’ONU pour que la voix du continent soit mieux entendue.

    • mercredi 24 mai
    • 12h08

      Inauguration d’une résidence et une medersa pour plus de 204 millions FCFA Ousmane Chérif Madani Haidara en visite dans la quatrième région, il s’est rendu à San pour l’inauguration d’une medersa et d’une résidence que les adeptes de la section Ançardine de San ont construisent pour leur guide spirituel. Cette visite a aussi été marquée par la pose de la 1ere pierre d’un immeuble devant accueillir la radio du guide spirituel.

    • 11h31

      Vol d’un véhicule du MOC : Un proche du GATIA soupçonné d’en être l’auteur L’information est confirmée par le secrétaire général de ce mouvement, Fahad Ag Almahamoud. Selon lui, l’intéressé est de la même famille que les autres des trois précédents vols de véhicules du MOC. Il ajoute qu’il n’est pas un élément du MOC et ce n’est que récemment qu’il a rejoint le GATIA en provenance de la CMA. « Le chef du GATIA nous a indiqué que des recherches sont en cours pour le trouver ».

    • 11h31

      CSA : La Médiation internationale menace de suspendre les indemnités des ex-rebelles au sein de CSA et des sous-comités thématiques La Médiation internationale est très remontée contre les attitudes versatiles des ex-rebelles de la CMA. C’est ainsi que le Président du comité de suivi, Ahmed Boutache, leur a envoyé une lettre assortie d’un avertissement leur sommant de libérer sans délai le camp I de Kidal retenu pour abriter le Mécanisme Opérationnel de coordination (MOC) hier mardi 23 mai. Faute de quoi, ils s’exposeraient à des mesures contraignantes pouvant déboucher sur une suspension des indemnités de leurs représentants au sein du CSA et des sous- comités thématiques

    • 11h23

      Nord du Mali « Irganda » contre « Azawad » Plusieurs cadres et leaders de la communauté songhoï étaient en conclave à Gao, le week-end dernier. La principale décision de ces assises de deux jours est la mise en place d’une organisation dénommée mouvement « Irganda » qui signifie en français « notre pays » ou « notre territoire ». La mise en place de ce mouvement se justifie, selon les organisateurs, par l’entêtement du MNLA à vouloir désigner le nord du Mali par le vocable « Azawad ». Face à l’absence de l’Etat et la difficulté de la mise en œuvre de l’accord, la plus importante communauté des régions de Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudéni ne veut plus subir le diktat du MNLA. Désormais les sédentaires optent pour la défense de leur territoire et à n’importe quel prix.

    • 11h22

      Les chefs traditionnels de Goundam réclament plus de responsabilité dans la gouvernance locale Les cadres et ressortissants du cercle de Goundam, dans la région de Tombouctou, ont organisé une rencontre pour échanger sur la situation sécuritaire et de développement de la localité. Ont pris part à cette rencontre 1500 délégués composés de chefs de villages et fractions, des chefs coutumiers, et religieux, des élus, des représentants des camps des refugiés de M’Berra, en Mauritanie. Les participants ont exprimé leur souhait de se voir davantage responsabilisés dans la gouvernance locale et le processus de paix.

    • 11h21

      Le ministre Tapo chez les familles fondatrices de Bamako Le ministre des droits de l’homme et de la Reforme de l’Etat s’est rendu hier mardi 23 mai dans les familles fondatrices de Bamako, accompagné de son secrétaire général, Dr Abraham Bengaly. En vue de recueillir leurs suggestions et observations pour les vastes chantiers de la Reforme de l’Etat, de la Révision constitutionnelle. Ceux-ci l’ont rassuré de leur disponibilité avant de travailler avec les autorités du pays pour la mise en œuvre efficiente de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

    • 10h55

      Kidal : Une délégation des commissions nationales DDR et Intégration avec à sa tête Zahabi Ould Sidi Mohamed, président de la Commission de désarmement, démobilisation, réinsertion (DDR) est à Kidal depuis le lundi 22 mai.

    • 10h11

      Accord de paix La médiation hausse le ton Les rappels à l’ordre avaient déjà commencé lors de la visite du chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, la semaine dernière. Le chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, avait enjoint la Coordination des mouvements de l’Azawad de respecter les engagements pris dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de paix. S’en est suivi celle du nouveau président français lors de sa visite au Mali le vendredi 19 mai. Emmanuel Macron a demandé à l’Algérie, acteur majeur de la médiation internationale, de prendre ses responsabilités face aux blocages provoqués par certains groupes armés signataires. C’est donc chose faite. Mardi 23 mai, l’ambassadeur algérien au Mali, Ahmed Boutache, a adressé une correspondance au représentant de la CMA au sein du Comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord (CSA) pour faire le point de la participation du mouvement dans le processus et dénoncer les goulets d’étranglement dus à ce dernier. En particulier la question du camp 1 de Kidal, occupé par les combattants de la CMA et qui doit être utilisé pour la coordination des opérations de patrouilles mixtes. Le diplomate algérien, qui préside le CSA, menace de sanctions les responsables de la CMA si elle n’honore pas « sans délai, l’engagement pris d’évacuer le bâtiment ».

    • mardi 23 mai
    • 10h19

      Gao : Un véhicule du MOC a été enlevé dans la nuit du 22 mai à Gao. L’auteur serait un élément d’un des mouvements signataires de l’Accord.

    • vendredi 19 mai
    • 10h58

      MOC : Une décision de la CMA relative à la radiation de ses éléments impliqués dans des vols et complicité de vols de véhicules du MOC de Gao. 6 personnes qui étaient membres du bataillon MOC de Gao sont radiées des effectifs de la CMA pour désertion, vol de véhicules du MOC de Gao.

    • 10h33

      IBK procédera au lancement de la campagne agricole 2017- 2018 à Ségou le 25 mai prochain : C’est la capitale des balanzan qui va abriter l’édition 2017 de cette manifestation sous le thème « investir dans l’emploi des jeunes en milieu rural. Apres Baguinéda en 2016 Le président de la république va lancer officiellement la campagne agricole 2017 2018 à Ségou, le 25 mai lors de la journée du paysan

    • 10h22

      Les examens de fin d’année maintenus aux dates prévues : Le directeur national du centre des examens et concours de l’éducation, Mohamed Maïga a déclaré, mercredi 16 mai lors d’une conférence de presse, que les dates des examens de fin d’années se dérouleront sur toute l’étendue du territoire aux dates prévues. Le coup d’envoi de ces examens sera donné, le 29 mai par le (Cap) sera suivi par le DEF le 5 juin, le BT 12 juin, le BAC 19 juin et enfin les élèves de l’institut de formation de maitres le 19 juin.

    • 10h08

      Gao : L’avion du président français Emmanuel Macron s’est posé dans la base militaire française de Gao, dans le nord du Mali, peu avant 10H00 GMT, a constaté une journaliste de l’AFP. Il devait être accueilli par son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta, au début de ce premier déplacement hors d’Europe depuis sa prise de fonction dimanche, pour lequel il a choisi Gao, pivot de l’opération française Barkhane contre les jihadistes au Sahel, qui mobilise 4.000 soldats dans cinq pays.

    • 10h04

      L’institution de micro finance et d’épargne crédit Kafo Jiginew va célébrer ses 30 ans d’existence cette année ce trentenaire sera placée sous le signe de la contribution de Kafo Jiginew au développement économique et social du Mali.

    • jeudi 18 mai
    • 17h05

      L’agence des technologies de l’information et de la communication (AGETIC) à signé hier mercredi 17 mai dans son établissement trois convention de partenariat pour l’utilisation des matériels informatique et communication de leur structure par ces partenaires. La cérémonie était présidée par le directeur général de l’AGETIC, HAMED Salif Camara qui avait à ses côtés le Directeur Général de l’ANTIM Dr Ousmane Ly, le Directeur Général Computech Sarl M. Ibrahima HAIDARA et le président exécutif de la JCI Bamako Elite M. Aboubacar Idrissa Dicko.

    • 15h23

      Le président français Emmanuel Macron attérira demain à Gao où il sera accueilli par le président IBK, ils iront visiter les troupes de la force Barkhane.

    • 12h46

      Électricité 60 milliards pour l’interconnexion : Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a validé le 12 mai à Washington le financement d’un projet d’extension du système d’interconnexion électrique entre le Sénégal, le Mali et la Mauritanie, à hauteur de 91,5 millions d’euros (environ 60 milliards de francs CFA). L’annonce a été faite en marge du sommet des chefs d’État de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) qui s’est tenu le 16 mai en Guinée Conakry. Les trois pays membres de l’organisation pourront ainsi donner un coup d’accélérateur à leur système d’échange d’électricité, via le projet d’extension de leur réseau de transport. Le projet comprend la construction d’une nouvelle ligne de transmission (288 km, 225 kV) ainsi que des sous-stations, destinées à renforcer et étendre le réseau interconnecté de Manantali, une infrastructure centrale du réseau électrique de l’OMVS construite en 2003 dans la région de Kayes . Cette nouvelle ligne d’interconnexion électrique va relier l’actuelle sous-station de Kayes à celle de Tambacounda, au Sénégal. Elle sera interconnectée au système électrique de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG), regroupant la Gambie, le Sénégal et les deux Guinée (Conakry et Bissau). Ce projet posera également un jalon vers le système d’échange d’énergie électrique ouest-africain (EEEOA/WAPP). L’agence spécialisée de la CEDEAO, implantée à Cotonou au Bénin, a lancé en novembre 2015 son Plan d’affaires 2016-2019. Ce dernier vise à créer un marché régional de l’électricité et à connecter tous les foyers de la communauté.

    • 09h26

      La région de Ségou à Paris Sur invitation de la diaspora ségovienne de France, à travers la Coordination des associations de développement des cercles de la région de Ségou en France, une délégation composée du gouverneur de la région de Ségou, Georges Togo, du président du Conseil régional de Ségou, Chaka Dembélé, du maire de la commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra, du directeur de l’Agence de développement régional et des différents maires des communes de Niono, Bla, Tourakolomba, Falo, Touna et Dioro, séjourne en France pour une mission de travail du 12 au 20 mai 2017. L’objectif de cette mission de rencontres et d’échanges, selon le chargé de communication et des relations publiques de la mairie de Ségou, Dramane Bagayogo, « est de présenter les potentialités de la région de Ségou aux partenaires français pour le développement économique, social et culturel de la région toute entière ».

    • 09h26

      Fin de visite de Lacroix au Mali Le chef des opérations de maintien de la paix des Nations unies a achevé ce 17 mai une visite de 3 jours au Mali. Au cours de son séjour, le français Jean-Pierre Lacroix, qui a remplacé en mars son compatriote Hervé Ladsous, a échangé avec les autorités maliennes et les acteurs de la vie socio-politique du pays, en particulier ceux concernés par la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Il a été reçu le mardi 16 mai par le Président de la république du Mali, Ibrahim Boubacar Kéïta. Un entretien qui a « été l’occasion d’aborder les réalisations mais aussi l’avenir », a déclaré le diplomate onusien à la sortie de son audience à Koulouba. Le mandat de la MINUSMA doit être examiné et adopté en juin prochain à New York et le Mali continue de plaider pour son renforcement, en termes d’effectifs, mais aussi et surtout de moyens et de prérogatives pour agir sur le terrain face aux menaces multiples dont sont l’objet les casques bleus et les populations qu’ils ont la charge de protéger. Jean-Pierre Lacroix s’est rendu à Tombouctou pour apporter le soutien des Nations unies aux soldats touchés par deux attaques ces dernières semaines contre le camp de la ville, qui ont fait un mort dans les rangs du contingent libérien.

    • 09h25

      Législatives : Le candidat du PS en campagne à Bamako : Après l’élection présidentielle en France, les législatives, dont le premier tour se tiendra le 3 juin, se préparent activement dans, mais aussi au-delà des frontières hexagonales. Désigné candidat du Parti socialiste pour la 9è circonscription des Français de l’étranger, qui compte 16 pays du Maghreb et d’Afrique de l’Ouest, Didier Le Bret a effectué une visite de trois jours dans la capitale malienne du 10 au 12 mai. Pour défendre et expliquer son projet, il a rencontré la communauté française à travers plusieurs visites qui lui ont permis d’aborder les questions scolaires, humanitaires mais aussi entrepreneuriales. Ce quinqua qui place les questions de sécurité et d’éducation au centre de sa démarche, a derrière lui plus de 25 années d’expatriation en tant que diplomate. Il fut notamment ambassadeur de France en Haïti de 2009 à 2012 et connaît bien l’essentiel des pays de la circonscription dans laquelle il se présente. Il fut également directeur de la cellule de crise du ministère des Affaires étrangères ainsi que coordinateur du renseignement auprès de l’ancien président François Hollande. Au Niger depuis le 16 mai, Didier Le Bret devrait continuer sa tournée auprès des Français dans cette région.

    • mercredi 17 mai
    • 22h48

      Kidal : Un convoi de la Minusma a été la cible de tirs à l’arme automatique vers 20h dans le quartier d’Étambar. Il n’y a pas eu de victimes, le convoi est retourné aussitôt au camp de la Minusma.

    • 11h50

      Libération de 4 agents de la Croix Rouge et le CICR Enlevés le dimanche14 mai dernier dans le cercle de Tenenkou Apres leur enlèvement, à Tenenkou, ou ils étaient en mission d’évaluation de la situation humanitaire, les 4 agents ont été libérés, ce lundi 15 mai

    • 11h37

      Amnesty International s’inquiète des attaques contre les défenseurs des droits humains : Hier 16 mai l’Amnesty Mali a donné une conférence de presse pour lancer sa campagne mondiale sur les droits humains intitulée « Osons le courage ». Le directeur exécutif d’Amnesty international Mali Salif Fofana a fait savoir que des membres influents de la société civile, des avocats, des journalistes et des défenseurs des droits humains sont victimes d’intimidation et de violence sans précédent à travers le monde.

    • 09h09

      Assemblée Nationale du Mali : Nombreux sont les députés qui se plaignent de la gestion qui est faite à l’Assemblée Nationale. Ils sont mécontents du retard de leur « carburant » du mois d’avril. Ce qui, à les entendre, les empêche d’effectuer leur mission de contrôle de l’action gouvernementale ou de se déplacer simplement dans le cadre de l’exercice de leur fonction.

    • mardi 16 mai
    • 13h09

      Manœuvres anti-terroristes à Bamako : Une vaste opération sous-régionale s’est déroulée ce 16 mai 2017. Elles concernent les forces de police, gendarmerie et la garde nationales du Burkina Faso, du Sénégal et du Mali dans le cadre de manœuvres anti-terroristes qui se sont deroulees dans chacune des capitales. Trois sites étaient concernés par l’exercice qui a permis aux forces de mettre en oeuvre les protocoles de réponse à des attaques simultanées. L’exercice de ce mardi est l’aboutissement d’un travail qui s’est étalé sur plusieurs jours, allant de la phase d’enquête à celle de la prise en charge opérationnelle de l’attaque, nous confie une source sécuritaire. Les exercices ont été planifiés coordonnéset en collaboration avec les forces françaises, poursuit la même source.

L’Hebdo - édition du 25.05.2017
Les articles les plus
  • Consultés
  • Commentés
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité