L’info en continu

    • lundi 15 mai
    • 10h20

      Mme Maïga Habibatou Maïga, nouveau Procureur près le tribunal de la commune I Au dernier conseil supérieur de la magistrature, sur proposition du ministre de la justice, Garde des Sceaux, le conseil a approuvé la nomination de Mme Maïga Habibatou en qualité de Procureur de la République près le tribunal de grande instance de la commune I du District de Bamako. Elle était précédemment conseiller technique au département de la justice.

    • 10h09

      Processus de DDR : la première phase débute aujourd’hui à Gao Le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion DDR va bientôt être enclenché. Les premières opérations sont prévues, ce lundi 15 mai à Gao. Ensuite suivrons celles de Kidal et de Tombouctou. L’ information a été communiquée, le vendredi 12 mai, par le président de la commission de DDR Zahabi Ould Sidy Mohamed.

    • 07h30

      Minusma : Jean-Pierre Lacroix, le Chef des Opérations de Maintien de paix de l’ONU sera en visite au Mali du 15 au 17 Mai

    • 07h14

      France-Mali : le nouveau président français Emmanuel Macron se rendra au Mali du jeudi 18 au vendredi 19 mai pour rencontre les soldats de l’opération Barkhane.

    • 07h12

      Nord du Mali : Le collectif des enseignants du nord suspend son mot d’ordre de grève illimitée. La reprise des cours est prévue ce matin dans toutes les régions concernées. Cette décision a été prise après des consultations avec le ministre en charge de l’éducation. La reprise des négociations est prévue la semaine prochaine entre les deux parties.

    • dimanche 14 mai
    • 11h07

      France : Emmanuel Macron, Le nouveau président français a été investi, ce dimanche 14 mai, comme le 8e président de la Ve République, et, à 39 ans, le plus jeune de l’histoire de la France.

    • jeudi 11 mai
    • 12h02

      Emmanuel Macron au Mali ? Emmanuel Macron dérogera- t-il à la règle qui veut que la première étape internationale pour un président français élu soit généralement sur l’Alle- magne ? Selon nos confères de Francesoir.fr, le président fraîchement élu pourrait privilégier les soldats français déployés au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane qui couvre aussi le Tchad, le Niger, le Burkina Faso et la Mauritanie, à la Chancelière allemande Angela Merkel qui devra attendre avant de rencontrer M. Macron. « Nos soldats à l’étranger se battent pour notre sécurité. Notre bataille est une bataille à l’in- ternational contre Daech. Je continuerai ce combat avec fermeté et détermination », affirmait-il sur TF1 le 27 avril dernier. Mais il pourrait également se rendre en Irak où plus de 1 200 soldats français participent à la lutte contre l’État islamique aux côtés de la Coalition internationale dans le cadre de l’opération Chammal (qui effectue également des actions en Syrie contre l’organisation terroriste).

    • 11h59

      Mokhtar Belmokhtar, renvoyé ! Selon des informations des services sécuritaires mauritaniens et maliens, recueillies par le site d’informations MiddleEast Eye, Mokhtar Belmokhtar, aussi appelé « Le Borgne » ou « Marlboro Man » pour son ancienne implication dans le trafic de tabac, aurait été renvoyé de son groupe Al-Mourabitoune. C’est le conseil des aînés, composé des notables d’Al-Mourabitoune, dont Belmokhtar fait lui-même partie, qui en aurait décidé en début d’année 2017. Les tensions avec le djihadiste tristement célèbre et responsable, entre autres, de l’attentat de l’hôtel Radisson Blu de Bamako en novembre 2015, remonteraient à décembre 2016. À ce moment-là, le conseil des aînés s’était réuni pour discuter de la fusion des groupes armés sous le commandement du leader touareg malien Iyad Ag Ghaly. Les absences répétées de Belmokhtar aux réunions de cette autorité, essentiellement pour des raisons de santé ayant été frappé en novembre dernier par une attaque de drone lui occasionnant une grave blessure au dos, ont fini par agacer le conseil. Cette instance aurait nommé, pour le remplacer, Abderrahmane al-Sanhaji, son bras droit, plus jeune que lui et dont on sait peu de choses. Il aurait participé et survécu à la prise d’otage d’In Aménas en Algérie en janvier 2013, avant de fuir avec Belmokhtar en Libye. « Belmokhtar est passé du « chef d’un dangereux groupe terroriste » à un « terroriste isolé », déclarait une source proche du dossier. Cependant, certains refusent de croire que le chef djihadiste soit fini, comme le souligne cette ancien officier antiterroriste algérien : « Belmokhtar ne devrait pas être enterré si rapidement. […] Tout au long de sa carrière djihadiste, Belmokhtar a souvent été renvoyé. Mais il est toujours revenu », conclut-il.

    • 11h59

      Coupe du monde de basket Le Mali face à l’ogre nigérian La Fédération internationale de basket-ball (FIBA) change de formule pour la Coupe du monde prévue en Chine du 31 août au 15 septembre 2019. Dorénavant, les équipes se qualifieront à l’issue d’une phase éliminatoire et non plus grâce à leur parcours dans les compétitions continentales. De fait, pour la première fois, 32 équipes vont prendre part à la Coupe du monde. 16 équipes, qualifiées pour l’Afrobasket 2017, vont se disputer les cinq places qualificatives dévolues à l’Afrique. Après le tirage au sort du 7 mai 2017, le Mali se retrouve dans le groupe B, en compagnie du Rwanda, de l’Ouganda et du Nigéria, champion d’Afrique en titre et véritable épouvantail pour ses concurrents. Les Aigles auront besoin de deux tours s’ils veulent se rendre dans l’Empire du milieu en 2019. En premier lieu, les trois meilleures équipes de chaque groupe accèderont au prochain tour où les équipes seront cette fois-ci réparties en deux groupes de six. Les deux meilleures de chaque groupe et la troisième seront qualifiées pour le tournoi mondial. Les sept équipes qui manqueront la qualification disputeront un nouveau tournoi baptisé Afrocan, qui se tiendra également en 2019 et dont la phase éliminatoire se jouera entre novembre 2017 et février 2019.

    • 11h57

      Numérique : le Mali à la traîne La Banque mondiale classe quatre pays, dont le Mali, parmi les plus en retard en matière de TIC en Afrique subsaharienne. Dans son rapport intitulé « Promouvoir la révolution numérique en Afrique subsaharienne : quel rôle pour les réformes ? », l’institution révèle que la République centrafricaine, le Tchad, la Guinée, le Mali et le Niger sont dans une situation qui pèse « lourdement sur les perspectives de croissance et de réduction de la pauvreté ». La révolution des TIC qui connaît déjà sa troisième vague dans le monde, n’aurait pas encore atteint la plupart des habitants des pays cités. 64% de la population de ces cinq pays possèdent une connexion mobile active, contre 71 % en Afrique subsaharienne et 95 % dans le monde. En ce qui concerne le taux de pénétration du marché, le Mali se classe premier des derniers avec 60 % contre 46% pour la Guinée, 22% en République centrafricaine, 28% au Tchad et 25% au Niger. Pour l’accès à Internet, 95% de la population de ces pays sont toujours déconnectés, par manque de connexion haut débit, contre 78% de la population d’Afrique subsaharienne et 56% de la population mondiale.

    • 11h57

      Agriculture Mieux produire en zone aride Le bureau de la Banque mondiale à Bamako présente ce 11 mai 2017 une étude intitulée « Stratégies pour accroître la productivité dans la zone aride du Mali ». Réalisée par Joanne Gaskell, Mansur Ahmed et Madhur Gautam, elle fait partie des travaux présentés lors des réunions du printemps des institutions de Bretton Woods en avril. L’étude analyse les facteurs de productivité agricole dans la zone qui va de Kayes à Mopti, et où les populations sont particulièrement vulnérables aux changements climatiques et à la pauvreté. Tirées de l’Étude sur la mesure des niveaux de vie – Enquêtes intégrées sur l’agriculture (LSMS-ISA) de 2014 au Mali, une étude représentative à l’échelle nationale qui met l’accent sur l’agriculture, les conclusions de ces travaux vont dans le sens d’une attention particulière à l’investissement agricole, mais aussi social dans la zone. Des initiatives soutenues dans l’apprentissage, l’innovation, la disponibilité de nouvelles technologies et les infrastructures agricoles seront nécessaires pour assurer une production de qualité et en quantité suffisante pour les populations, à majorité rurales. La volonté politique pour mettre en œuvre une agriculture « intelligente face au climat », mais aussi la formation pour une meilleure utilisation des engrais chimiques, la maîtrise de l’eau, l’accès à la petite mécanisation mais aussi à l’éducation et la santé, entre autre mesures, s’avère plus que jamais nécessaire pour stimuler la productivité agricole.

    • 10h45

      Grève des enseignants du Nord : ça continue Dans les régions de Gao, Tombouctou, Kidal, Ménaka et Taoudéni, le mouvement de grève du Collectif des enseignants du Nord du Mali dure depuis 87 jours et ne connait toujours pas d’issue, le dialogue étant rompu selon, le porte-parole des grévistes, Mohamed Aguissa. Avec pour revendications l’amélioration des conditions sécuritaires et l’indemnisation des enseignants victimes de la crise de 2012, sans oublier le suivi pédagogique régulier auquel ils ont droit, ce collectif déplore le fait que le gouvernement n’ait pas pris en compte les engagements d’octobre 2016. « Nous ne méritons pas le traitement discriminatoire qui est réservé aux enseignants du Nord et en appelons à la solidarité du peuple malien », lance Mohamed Aguissa. Rappelons qu’en mars dernier, à l’initiative d’un collectif des députés du Nord, une mission des grévistes s’était rendue à Bamako pour discuter avec les autorités administratives. La rencontre fut finalement annulée pour raison de conférence nationale, puis reportée pour cause de composition d’une nouvelle équipe gouvernementale…

    • mercredi 10 mai
    • 11h17

      Gao : Un nouveau vol au sein du MOC : Hier mardi 9 mai 2017 dans les environs de 11 heures, un véhicule de police militaire du MOC a été vole dans la ville de Gao par un élément du MOC. Il est issu de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Ce fait n’est pas isolé.

    • 10h50

      FAMA : L’Armée étoffera son effectif au titre de l’année 2017, et cela conformément à la Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM). L’information a été donnée lors d’une conférence de presse animée, hier dans après-midi, par le directeur de la Direction de l’information et des relations publiques de l’Armée (DIRPA), le colonel Diarran Koné. Le conférencier a expliqué que tous les dossiers, obéissant aux critères, ont été réceptionnés. Ils sont au nombre de 60 136 et se repartissent comme suit : Gao : 2018 ; Koulikoro : 10685 ; Mopti : 2860 ; Ségou : 4807 ; Sikasso : 7656 ; Kayes : 2617 ; Bamako : 3706 et Tombouctou : 131. C’est dire donc que les 5 000 nouvelles recrues viendront des différentes Régions du pays.

    • lundi 08 mai
    • 17h07

      YOROSSO : le Ministre de l’Énergie et de l’Eau Malick Alhousseyni s’est rendu hier(07/05/2017.) à Yorosso . Il a visité les sites d’adduction d’eau et l’installation d’électricité rurale Yelenkura SSD. Il s’est ensuite rendu à Koury et à Mahou pour s’enquérir de l’état d’avancement du chantier du château d’eau dont les travaux sont en cours. Cette visite entre dans le cadre du programme d’urgence social d’accès à l’énergie et à l’eau potable 2017-2020.

    • 17h02

      SEGOU : accélérer le processus de paix et de cohésion sociale entre les populations, c’était l’objectif d’une série de visites entreprises par le gouverneur de Ségou le week-end dernier. Georges Togo s’est rendu à Macina, Niono et Diabali où il a rencontré les chefs coutumierset religieux , et les organisations de la société civile. Sur place , il a constaté le retour de certains déplacés.

    • 11h43

      Polémique au tour de trente (30) agents de péage qui viennent d’être recrutés. Le cabinet Synergie Conseil a évidemment émis un rapport de mission relatif à la procédure de recrutement, datant seulement du mois d’avril. Histoire de jouer la transparence. C’est la déception totale parmi les agents en service. Sur les trente nouveaux agents, l’on retrouve six (6) femmes, les intéressés observeront une période d’essai renouvelable une fois.

    • 11h08

      Grâce présidentielle : Pour la troisième fois consécutive, le Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéïta accorde sa grâce présidentielle aux détenus et condamnés dans les prisons du Mali. Les bénéficiaires de cette faveur présidentielle sont au nombre de 486 prisonniers. Le Président de la République, en moins de douze mois d’affilé, vient de procéder à des remises partielles ou totales de peines au profit des personnes condamnées et détenues dans les maisons carcérales de Bamako et de l’intérieur du pays. Par décret, cette faveur présidentielle a été accordée à quatre cent quatre-vingt-six (486) détenus.

    • 11h05

      Production d’or en Afrique : le Mali perd sa place au profit du Soudan Le Mali n’est plus 3ème pays producteur d’or en Afrique. Selon le nouveau rapport de la Banque mondiale sur les perspectives du marché des matières premières, le Soudan est le nouveau troisième producteur d’or d’Afrique après l’Afrique du sud et le Ghana. Selon la Banque mondiale, cette baisse de production pour le Mali s’explique par la crise de 2012.

    • 08h15

      Mali: le NIM (Nusrat Al Islam Wal muslimin) a revendiqué dimanche 7 mai, l’attaque contre l’armée malienne à Almoustarat.

    • 06h54

      Le Mali n’est plus 3ème pays producteur d’or en Afrique. Le pays laisse désormais cette position au profit du Soudan selon le nouveau rapport de la Banque mondiale sur les perspectives du marché des matières premières.

    • dimanche 07 mai
    • 20h58

      Présidentielle Française – Résultats à Bamako : Bureau 1: 478 Bureau 2 : 512 30 % de participation, sur 3200 électeurs 946 votes exprimés Macron : 846, 89,4 % Le Pen : 100, 10,5 % 36 votants blancs 8 votants nuls

    • 18h20

      Présidentielle française : Marine Le Pen, qui a été battu au second tour de l’élection présidentielle française, a annoncé dans son discours quelques minutes après les résultats que le Front national être dissout pour créer une nouvelle formation, un parti des patriotes qui aura vocation rassembler le plus largement en vu des échéances électorales futures.

    • 12h07

      Attaque contre l’armée malienne à Almoustrate : Tôt ce matin des individus lourdement armés ont attaqué la base des forces armées maliennes à Almoustrate. Le bilan de l’attaque n’est toujours pas défini mais selon les sources contactées sur place l’armée malienne s’est repliée vers Gao. La ville est tombée aux mains des jihadistes selon Fahad Ag Almahmoud secrétaire général du GATIA via les réseaux sociaux.

    • samedi 06 mai
    • 14h14

      Bamako : 46 maisons sont menacées de démolition à Yirimadjo. L’opération qui a débuté vendredi a été interrompue par les manifestations de la population. Selon les victimes, cette opération de démolition a été ordonnée suite à la présentation par un individu d’un titre foncier.

    • 14h13

      CEN-SAD : Bientôt un centre de lutte anti-terroriste au sein de la CEN-SAD. L’annonce a été faite ce vendredi par les ministres de la défense au cours de leur 5ème réunion tenue à Abidjan. Ce centre devrait être basé au Caire en Egypte.

    • 10h53

      Sahel : Dans son dernier rapport consacré à la situation économique des pays du Sahel, la Banque Mondiale pointe l’insuffisance de l’accès aux technologies de l’information et de la communication et appelle à réformer ce secteur en priorité. Pour la Banque Mondiale, le constat est sans appel : la révolution des technologies de l’information et de la communication (TIC) n’a pas encore atteint les pas du Sahel. Dans son dernier rapport intitulé « Promouvoir la révolution numérique en Afrique subsaharienne : quel rôle pour les réformes » l’institution souligne le retard pris par la région. La Guinée, le Mali, le Niger, la République centrafricaine et le Tchad accusent un retard particulièrement important.

    • 10h47

      Kangaba : Le premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga a participé ce matin à Kangaba au lancement officiel des travaux de construction de la route Kangaba-Dioulafondo-frontière Guinée.

    • vendredi 05 mai
    • 12h05

      Au Mali, les enseignants ont trouvé un accord avec les pouvoirs publics cette semaine. Le gouvernement leur accorde un statut autonome et l’harmonisation de la grille salariale avec ceux de la sous-région. Un accord qui provoque la colère des enseignants du nord du pays. Dans le primaire et le secondaire, les enseignants de ces régions du Nord sont en grève illimitée depuis le 15 février. Ils réclament des primes de risque face au terrorisme islamiste et au banditisme et n’ont pour l’instant rien obtenu.

    • 12h00

      Ségou : Hommage de la nation aux valeureux soldats tombés entre Nampala et Diabaly L’émotion était très forte hier jeudi 4 ami au camp militaire Sékou Amadou Tall de Ségou où a été organisée une cérémonie d’hommage aux victimes de l’attaque terroriste contre un convoi de ravitaillement de l’armée malienne, survenue le 2 mai dernier entre Nampala et Diabaly et qui a fait 8 morts. L’événement solennel était présidé par le chef d’état-major général des armées, le général Didier Dackouo.

L’Hebdo - édition du 14.12.2017
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité