Économie › Agriculture & Élevage

Opération  » Sanji »: Augmenter l’impact sur les ressources agricoles au Mali

Pour réduire l’impact des déficits pluviométriques sur la sécurité alimentaire et les ressources en eau, le gouvernement du Mali s’est engagé dans le programme des « pluies provoquées », une stratégie globale de gestion et de maà®trise des ressources en eau, à  l’instar des pays voisins à  tendance aride. Adopté en Conseil des ministres, le programme « pluies provoquées », a débuté le 28 septembre 2005 et s’étend sur une période de 5 ans. Comment ça marche ? : « l’ensemencement des nuages accélère le processus de développement des masses orageuses et crée des précipitations. Cette opération entraà®ne alors la chute des pluies avant dissipation totale des nuages », explique Mamadou Adama Diallo, Directeur du programme à  la Direction Nationale de la Météorologie Alternative au déficit pluviométrique Le 18 août 2006, la première opération a été réalisée 68 fois sur les zones de Koulikoro, Ségou, Mopti, Kayes, et Sikasso. Une seconde phase a totalisé 127 bombardements en 5 mois, dans les mêmes régions y compris Tombouctou, réputé pour sa sécheresse naturelle. Gao a suivi, et face au succès de l’opération, les bombardements de pluie se sont multipliés (au total 205 opérations en 2008 ).Ces opérations sont menées dans des localités o๠les conditions d’ensemencement des nuages sont favorables, conditions déterminées grâce aux images radar et satellites. l’opération « pluies provoquées » a permis une augmentation d’environ 15% de la pluviométrie entre 2005 et 2007 et 18% en 2008, atteignant par endroit 40 à  50 %. l’impact sanitaire Durant la campagne agricole 2008/2009, des échantillons d’eau de «pluies provoquées » ont été fournis au laboratoire national des Eaux pour examen. Les résultats ont indiqué qu’ils correspondaient à  l’eau de pluie normale. Les produits d’ensemencement des nuages utilisés pour « l’opération Sanji » n’affectent en rien la qualité de l’eau recueillie, et n’ont aucune conséquence négative sur la santé et l’environnement au Mali. Les produits sont à  base d’Iodure d’argent ou de chlorure de calcium. Des recherches aux Etats-Unis ont prouvé que l’iodure d’argent n’a d’impact négatif ni sur l’homme, ni sur les écosystèmes. Le second produit est tout simplement le sel de cuisine. Le budget prévisionnel pour la conduite des opérations de pluies provoquées pour la campagne agricole 2008/2009 est d’environ 3 millions. Selon la Direction Nationale de la Météorologie, le programme de pluies provoquées a été salué par l’ensemble de la population. Après trois ans de mise en œuvre, le programme « SANJI » confirme son efficacité. Les apports d’eau ont permis aux cultures de bénéficier de conditions favorables et d’augmenter l’impact sur l’excédant céréalier réalisé cette année. Au terme de sa 3e année, le programme a acquis 4 radars assurant le suivi précis des systèmes nuageux sur l’ensemble du pays.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut